25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 18:45
Ispahan, St Alary sous affluence minimale

Ce 24 mai, les deux grands épreuves du jour se sont déroulées dans un décor attristant, sans foule, sans passion,  devant quelques spectateurs, j'ai même vu un touriste japonais en repérage d'Arc (sans doute saisissant cette belle opportunité de duels entre cracks) éberlué, perdu entre quelques turfistes avachis sur les bancs, effrayé à l'idée de s'être trompé de date.

Côté sportif, Solow a confirmé sa stature et devra désormais prouver (curieusement) sa prédominance européenne à Royal Ascot,  face à un cheval hongkongais et et un cheval australien.
Le Saint Alary a été subtilisé en quelques foulées par
Queen's Jewel devant d'honnêtes et valeureuses concurrentes et va tenter le doublé à Chantilly avec en point de mire le Vermeille, leurs dernières victoires Wertheimer dans le Diane étant Egyptband en 2000 et Reine de Saba (arrière grand-mère d'Egyptband) en 1978, celle dans le Vermeille étant Dancing Maid en 1978. Donc, pas d'incursion outre-Manche bien que son nom puisse incliner à un retour dans l'Enclosure Royale à l'occasion des Coronation Stakes (un espoir toutefois de la voir plus tard dans les Nassau Stakes ou les Yorkshire Oaks (pour tester sa tenue sur 2400).

Dans le Vicomtesse Vigier, Tac de Boistron n'ayant pas trouvé le niveau d'humidité souhaité,
Sarrasin en a profité pour laisser croire qu'il puisse être un prétendant au Grand Prix de Paris. Son pedigree lui donne pour l'instant raison. Gagnant d'un petit Caracalla, fils d'High Chaparral, souche Wildenstein, c'est un 3/4 frère de Sano Di Pietro placé dans le prix du Lys, une souche qui puise sa source dans la solidité germanique, de celle qui a donné Stacelita et Sagace, une filiation avantageuse , à lui d'y faire honneur.

Pour terminer avec l'affluence clairsemée offerte aux champions, il est possible de voir dans cette photo de volatiles passifs tournant le dos au St Alary sur le point de partir une analogie avec les belles plumes qui manquent à la presse hippique, celles qui, il n'y a pas si longtemps, faisaient rayonner une influence bénéfique dans les médias nationaux et généralistes...


Ispahan, St Alary sous affluence minimale
PL AT - dans CHRONIQUES