8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 10:39
Poules d'Essai 2015

Les Poules d'Essai attirent depuis maintenant depuis une dizaine d'années des pelotons de prétendants. A cela une raison bien simple.
En fonction du numéro dans les stalles, et avec avec un peu de chance dans le parcours un cheval moyen peut gagner l'équivalent d'une victoire dans un groupe 3 en prenant une quatrième place (cas de Venomous, Pornichet, Californiavitality ces dernières années..)
Cette année ne déroge pas à la règle. A côté d'un vrai bon cheval comme
Muhaarar (un 3/4 frère de Mister Charm) mais le plus mal loti ans les stalles, d'un Karar suplémenté dauphin de Territories, d'un Make Believe sans fausses notes et d'un War Envoy auteur d'une bonne performance dans le Lagardère, on a des profils de chevaux précoces qui tentent un peu leur va-tout comme Sir Andrew, El Suizo, Cornwallville et Smaih et d'autres qui ont commis une performance honnête (ou trés prometteuse) soit en Province ou Paris comme Tale Of Life, New Bay, Hawke, Mr.Owen, The Comissioner, Borsakov, Mind That Boy.
Entre les deux, des profils atypiques comme le Godolphin Matfool qui a de bonnes lignes en Angleterre et à Dubai et l'autre O'Brien Highland Reel qui n'a pas fait sa rentrée, qui n'est pas sûrement son meilleur 3 ans mais qui sera associé à Ryan Moore.

Si la course ne fait pas trop de victimes, normalement
Karar a ses chances mais doit battre Muhaarar, Make Believe, Tale Of Life qui peut se révéler (dans le prix Machado il rendait beaucoup de poids à New Bay et a été gêné).
La surprise c'est sans doute
Flaming Spear un poulain reconnaissable entre tous avec ses trois balzanes, une vraie graine de champion, envisagé pour les Guinées (mais qui a été blessé) et dont la rentrée dans les Greenham ne doit pas être prise à la lettre.
Quelques autres peuvent peuvent , sur un jour, avec le parcours idéal, dépassé un peu leurs limites. C'est le cas de
War Envoy.
Une petite préférence pour
Tale Of Life (petit-fils de Miesque) et Borsakov (un 3/4 frère de Bago) pour leurs origines Niarchos de premier plan.
En tout cas c'est ce qu'on pourrait espérer pour éviter à minima une rétrogradation.


Pour les pouliches ce sera un peu différent car il y a un vrai duel annoncé entre
Ervediya et Mexican Gold. Face à elles, Fontanelice, Ameenah, mais aussi d'ambitieuses pouliches toutes neuves comme Sainte Amarante et Maimara.

2009 : c'est la dernière édiion où les lauréats des Imprudence et la Grotte se sont affrontées et c'est Elusive Wave la gagnante de l'Imprudence qui avait pris l'ascendant sur celle de la Grotte Tamazirte.

Mexican Gold a des origines fastueuses du côté de Zamindar et c'est une soeur d'Announce.
Ervedya (Syouni) a pour mère Elva (King's Best) aussi entraînée par Jean-Claude Rouget ce qui ne l'autorise guère à voir plus loin que 1600m. Sa souche maternelle est une des plus prestigieuses. Dans la continuité de l'élevage Boussac, elle remonte à Esmelrada (1939) une gagnante du prix Morny qui sera là mère de Coronation, une des pouliches à avoir gagné l'Arc.

Sainte Amarante (Le Havre) a un profil très séduisant, c'est la souche Wertheimer de Fruits Of Love, Mujadil (le père de Kingsgate Native, Satri). Sans un seul coup de cravache, elle a tracé des lignes droites qui attestent assurément d'un potentiel au-dessus de la moyenne.
Maimara (Makfi) avait débuté correctement face à Mexican Gold et Sayana qui tentera sans doute le Saint-Alary et sa rentrée sur 2000m a été en tous points exemplaire . C'est la famille de Thymus qui a gagné la Poule d'Essai des Poulains dans les années 50.
Pour la casaque Wertheimer,
Bilissie est une 3/4 soeur de Plumania qui puise ses origines chez Rothschild (Lady Berry) et plus avant chez Boussac, avec des championnes comme Coronation et Esmeralda, souche identique à celle d' Ervediya. Quant à Soft Drink qui avait tenté le Boussac, c'est une souche US, celle du sprinter Mozart mais aussi celle d'Allez France.
 

Queen Bee et Kenouska sont eux profils de pouliches précoces qui ont déjà beaucoup donné
Penorka (souche Lagardère/Aga Khan) a le droit de tenter sa chance au moins pour un podium.
Parmi les deux étrangères , la plus apte à approcher le podium est
Irish Rookie qui a tenté les Guinées.

PL AT