17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 19:04
Champions Day 2015

Le Champions Day, c'est en théorie une belle réunion, mais chaque année, les résultats le confirment, elle vient trop tard dans la saison, et le rating des épreuves en subit inévitablement les conséquences.
Les 3 ans passés par les classiques risquent la poussée de fièvre. Les plus âgés s'en sortent mieux si leur programme a été établi en vue de l'échéance. Avec tout cela, des avantages avérés à celles et ceux ayant peu couru, ou par nécessité, ou par choix.
Hormis quelques cracks et cas isolés (Frankel, Cirrus des Aigles) la valeur des résultats est toujours à prendre avec la circonspection d'usage. C'est encore le cas cette année, et l'ombre censée faire au week-end de l'Arc s'avère plutôt inoffensive.
A part
Muhaarar (définitivement et heureusement perdu pour le mile) et Solow qui peut faire 1600-2000, deux vrais champions qui ont tenu leur rang, le Champions Days a été assez convenu, bien loin des surpassements de Royal Ascot. Et que dire des piètres performances de Vadamos, Sumbal, Candarliya, Territories. Indignes, à peine lisibles, dans un tel contexte d'arrivées artificielles.
Quelques constats : un
Jack Hobbs mal cerné sur ses capacités selon la distance, un Gleneagles sous pression, un Dermott Weld qui sait le créneau de l'opportunité et qui prépare un Fascinating Rock polyvalent le jour J (quand on pense que cet été il a terminé loin du frère de Farhh à Windsor) avec un étalon Coolmore (et dans son pedigree un gagnant d'International Stakes par sa 3e mère Be Discreet ainsi que Chief Singer un gagnant de July Cup, St James et Sussex Stakes..). Une Simple Verse plutôt honnête (affiliée à l'Irish Derby winner Law Society) qui s'est déclenchée cet été à Goodwood face à ses aînées.

Le Conseil de Paris dimanche, c'est un peu la dernière chance pour certains (Spiritjim, Ectot) une bizarrerie pour Meandre qui a tenté de s'affirmer stayer à Dubai, une Fate qui n'aura jamais pu être l'égal d'une Pride et le jeune Migwar peu aguerri.
A suivre : le prix des Réservoirs à priori assez commun, le Royal Oak avec Cirrus et Alex My Boy (possible participation de Forgotten Rules pour D.Weld) et plus intéressant le Critérium International qui aura du mal à rester français (à voir avec le Rothschild
Candide qui prend sa source chez les Wertheimer, la même que Gold River...)
 

PL AT - dans CHRONIQUES