16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 20:59
La féminisation des Champion Stakes dans les années 80

Dans les Champion Stakes, les femelles ont souvent fait jeu égal avec les mâles, en remportant la moitié des éditions entre les années 70 et 90, avec même un pic de sept victoires dans les années 80. De plus, avec un avantage pondéral sur le sexe opposé et plus âgé très inférieur par exemple avec celui consenti dans l'Arc. Et même si on sait que les femelles sont souvent plus performantes en deuxième partie de saison, étant moins sous l'influence de leur sexe, cela a été souvent le fait de pouliches exceptionnelles. Parmi elles Triptych, Indian Skimmer, Hatoof, Pebbles, In the Groove, Time Charter, Alborada. Mais depuis 15 ans, le vent a tourné et les mâles ont fait valoir leur suprématie, une seule femelle étant parvenue à gagner (Pride en 2006) et désormais les tentatives sont de plus en plus rares...celle de Found récemment a été contrariée par Fascinating Rock.
Cela s'est aussi un peu vérifié dans les
Irish Champion Stakes avec quatre victoires dans les années 80, mais aucune jusqu'en 2012 et 2013 et les victoires de Snow Fairy et The Fugue qui ont réussi à battre des très bons chevaux d'âge comme Al Kazeem, Nathaniel, St Nicholas Abbey.

Comme on le voit le années 80 ont été riches en championnes ayant défié les mâles, et cela se ressent dans le palmarès des Nassau Stakes l'épreuve qui leur est en principe dédiée sur une distance équivalente, avec des lauréates qui ne sont pas passées à la postérité, si ce n'est Park Express une pouliche ayant réussi le doublé Nassau/Champion Stakes à 3 ans (qualité qu'elle a transmise à son fils New Approach, lauréat de l'Epsom Derby).

Quelques portraits de ces championnes des années 80 qui ont couru jusqu'à l'âge de 4 ou 5 ans :

Indian Skimmer était une femelle grise entraînée par Sir Henry Cecil. C'est à 3 ans après avoir gagné les Musidora Stakes qu'elle enchaînera le doublé Saint Alary/Diane avec notamment le prix de Diane où, après avoir fait un effort important pour revenir sur une pouliche ayant pris du champ, elle produira une accélération exceptionnelle qui laissera loin ses poursuivantes, dont Miesque.
A 4 ans c'est à l'automne qu'elle crévera l'écran en gagnant les Irish Champion Stakes devant Triptych puis les Sun Chariot Stakes avant d'enlever 15 jours plus tard les Champion Stakes uniquement montée aux bras et d'échouer d'assez peu dans la Breeders' Cup Turf pour sa première tentative sur 2400m. A 5 ans elle gagnera un petit Ispahan.

Indian Skimmer était par Storm Bird qui sera le père de Storm Cat. Dans la même famille maternelle par une aïeule commune (Sunday Evening née en 1947) on trouve Henrythenavigator. Malheureusement sa descendance sera sans relief, ayant produit seulement deux filles par Danehill et Lion Cavern qui seront exportées aux Etats-Unis et en Australie sans succès au haras.
Prix de Diane 1987

Champion Stakes 1988


Hatoof est une 3/4 soeur de Mrs Penny une pouliche qui a réalisé le doublé Diane/Vermeille. Entraînée par Christine Head-Maarek, elle a été une des meilleurs pouliches de 2 ans en se classant seconde du Marcel Boussac. A 3 ans elle ira gagner les Guinées, sera moins performante en France mais terminera son année en allant enlever les EP Taylor Stakes devant Urban Sea. A 4 ans, elle ira battre Ezzoud dans les Champion Stakes et à 5 ans sa plus belle victoire sera hors de France dans les Beverly D Stakes.
Tananarive, sa grand-mère, est une jument qui avait couru sous les couleurs de l'écurie Wildenstein au niveau handicap et qui avait été vendue et exportée aux Etats-Unis.
Whisper To Dream, une des filles de Hatoof, a été acquise par David Smaga en 2010 pour le compte d'un de ses propriétaires. Les deux premiers produits par Whipper et Makfi ont été assez moyens. Une femelle est née en 2014 par Cape Cross.

Champion Stakes 1993

Entraînée par Clive Brittain, Pebbles sera seconde des Cheveley Park à 2 ans. Elle réalisera une très belle année année de 3 ans, gagnant les Guinées puis se classant seconde des Coronation et Champion Stakes. A 4 ans , elle réalisera l'exploit de gagner la même année les Eclipse en battant Rainbow Quest, un futur vainqueurt d'Arc, et les Champion Stakes en devançant Slip Anchor un vainqueur d'Epsom Derby avec une facilité déconcertante, et enfin terminera sa carrière sur une victoire dans la Breeders' Cup Turf.
La plupart de ses héritières ont été exportées en Italie, Australie et au Japon, mais trois de ses filles ont été vues en France, dont Clarecastle (Caerleon) née en 1994 qui a été achetée en Angleterre pour être poulinière à Bernesq et qui sera la mère de la bonne Alpe Doloise.
C'est la souche maternelle par Feola (1933) lignée de Highclere, Deep Impact, Ghanaati, Nashwan.

Eclipse 1985 
Champion Stakes 1985


Entraînée par David Elsworth (l'homme de Persian Bunch, une sorte de Cirrus des Aigles qui a couru jusqu'à l'âge de 10 ans en gagnant un dizaine des Groupes, c'est à lui aussi que l'on doit la lauréate surprise des Champion Stakes cette année), In The Groove ne sera pas toujours très constante mais gagnera à 3 ans les Guinées irlandaises, puis les International et Champion Stakes. A 4 ans elle ne gagnera que la Coronation Cup et ratera d'assez peu le doublé dans les Champion Stakes.
Elle a une filiation assez proche avec
Lupe qui sera la grand mère des Wildenstein Loup Sauvage et Loup Solitaire.

Champion Stakes 1990 


Entraînée par Sir Mark Prescott et élevée par Kirsten Rausing, Alborada n'a pas eu une carrière classique à 3 ans, bien que gagnant quelques belles épreuves comme les Pretty Polly Stakes ou les Nassau Stakes puis les Champion Stakes en battant Daylami qui venait de gagner les Eclipse et les Man O'War Stakes. A 4 ans elle n'a couru que deux fois mais réalisera le doublé dans les Champion Stakes à l'image des illustres Brigadier Gerard et Triptych.
Alborada fait partie de la descendance Aga Khan d'Alruccaba (1983) parmi laquelle on trouve Aussie Rules, Yesterday et Allegretto, famille bien connue qui remonte à Mumtaz Mahal, aïeule entre autres de Petite Etoile, Zarkava et Shergar.

Kirsten Rausing a acquis Alouette (1990) une des filles d'Alruccaba, acquisition judicieuse car en plus d'être la mère d'Alborada, elle sera celle d'Albanova et la grand mère du Derby winner Dragon Dancer.
Au haras,
Alborada a donné naissance à quelques bons produits comme Albion et Algonquin lauréat d'une listed un poulain né en 2012 qui, malheureusement, en naissant a provoqué la mort prématurée de sa mère. Pour sa descendance, on pourra compter sur quatre de ses filles nées entre 2002 et 2007, parmi lesquelles Alta Moda qui a produit Ghurair placé dans les Dante Stakes et Alvarita qui a déjà donné Alla Speranza une gagnante de Groupe 3 en Irlande.

Champion Stakes 1999
 

PL AT - dans CHRONIQUES