7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 09:08
Etalons : la lignée mâle

Un point sur la lignée mâle des étalons en Europe et aux Etats-Unis

Sur l'ensemble des 100 meilleurs étalons de chacun de ces continents, la moitié est de la lignée de Northern Dancer, un quart est celle de Native Dancer, le quart restant étant principalement celle de Nasrullah.
En Europe, Northern Dancer est largement majoritaire (65%) par rapport à Native Dancer (20%) et Nasrullah (10%).
Aux Etats-Unis, Northern Dancer et Native Dancer sont représentés chacun pour un tiers des étalons et Nasrullah un peu moins (20%).

Concernant la lignée de
Northern Dancer en Europe, Sadler's Wells (l'illustre chef de race Coolmore) tend à perdre de plus en plus de son influence, celle-ci maintenant étant assurée principalement par Galileo son digne successeur, certes, producteur incontournable (qui entame sa quinzième saison de monte) mais sur qui pèse un doute sur sa capacité à produire un réel continuateur digne de ce nom, même si Teofilo produit bien et si New Approach semble à priori sur la bonne voie (d'autres comme Roderic O'Connor, Nathaniel, Gleneagles, Australia ont commencé leur saison de monte récemment). Le problème c'est cette obnubilation de Coolmore à vouloir exclusivement promouvoir à outrance Galileo, qui dilue la qualité du produit malgré l'excellence de la jumenterie dont il dispose.
Et c'est dire aussi la responsabilité qui pèse désormais sur
Frankel pour proroger l'héritage hors du clan Coolmore (en ce sens, voir aussi K.Abdullah sortir un champion avec Galileo et une fille de Danehill aura été un des événements des plus atypiques en matière d'élevage ).
Sadler's Wells c'est bien sûr aussi Montjeu mais ses fils Motivator, Hurricane Run et Authorized peinent à convaincre, et In The Wings ne subsiste que par son fils Singspiel qui n'a pas encore produit de continuateur probant. Il y a donc bien là comme un début de fin de règne si Galileo pourtant si prédominant ne parvient pas à assurer une descendance capable de marquer la première moitié de ce siècle.

Par contre
Danzig est largement présent chez les meilleurs étalons européens (plus du tiers) surtout par son fils Danehill qui, bien qu'ayant disparu prématurément à l'âge de 17 ans, intensifie son influence avec une dizaine de continuateurs parmi les meilleurs comme Dansili, Fastnet Rock, Rock Of Gibraltar, Exceed And Excel, Holy Roman Emperor, Kodiac, Cacique.., mais aussi par Green Desert avec les trois étalons majeurs et très prisés que sont Oasis Dream, Invincible Spirit et Cape Cross.
Malheureusement peu de fils de
Danehill stationnés en France, mais il en existe au moins un, prometteur, Elvstroem (le frère du champion Haradasun et proche d'Highland Reel) qui va commencer la monte au Petit Tellier pour un tarif dix fois inférieur à ce qui était demandé pour Redoute's Choice reparti en Australie après avoir fait la monte à Bonneval pendant deux ans. Sont stationnés aussi des fils de Danehill Dancer et Danetime (Air Chief Marshal, Planteur, Myboycharlie) qui tenteront de faire aussi bien que Mastercraftman.
Quant à
Nureyev, il ne survit que par Pivotal et son fils vieillissant Kyllachy qui ne produit que des bolides. Par chance, son plus grand continuateur se situe en France via Siyouni en passe de devenir l'étalon vedette pour les dix prochaines années, et vraisemblablement capable de faire de très bons chevaux sur distances intermédiaires (Falco ayant pour sa part irrémédiablement déçu).

En Europe, la lignée de
Native Dancer (essentiellement via Mr Prospector) est portée par l'intouchable Dubawi ainsi que par Halling, Iffraaj, Zamindar, Dutch Art, Raven's Pass, Medican ou Nayef. En France on a American Post et Muhtathir, deux valeurs sûres, mais sans le sang de Mr Prospector.

Quant à la descendance mâle assez minoritaire de
Nasrullah, c'est Dalakhani qui va la porter désormais à Bonneval, après avoir passé douze ans en Irlande. C'est d'ailleurs également en France que l'on compte deux de ses meilleurs héritiers avec Le Havre et Kendargent et à un degré moindre Silver Frost...la robe grise majoritaire étant due à la lignée de Grey Sovereign.

Aux Etats-Unis,
Northern Dancer est majoritairement présent par Storm Bird qui y a été importé après avoir été un bon 2 ans en Irlande et un 3 ans malchanceux, des soucis de santé récurrents l'empêchant de tenter le Derby (il avait même été envisagé dans l'Arc). S'il doit son influence outre-Atlantique c'est surtout à son fils Storm Cat. Celui-ci n'a pas beaucoup couru, étant lui aussi contrarié par des problèmes de santé, mais il sera le père d'étalons importants comme Giant's Causeway, Tale Of The Cat, Bernstein, Forest Wildcat (qui produira Harlan's Holiday) ou encore Hennessy (le grand père de Scat Daddy)
Danzig est très peu présent. Seulement quelques continuateurs avec Hard Spun, Exchange Rate et le décevant Big Brown.
Quant à
Sadler's Wells, il n'est présent que par son fils El Prado mais c'est à lui qu'on doit deux des meilleurs étalons US actuels (Medaglia d'Oro et Kitten's Joy). El Prado n'avait été qu'un bon 2 ans en Irlande puis avait été ensuite rapidement exporté.
Dans cette lignée,
Vice Regent (encore un cheval n'ayant quasiment pas couru) qui était d'une fille par Menetrier, un François Dupré importé par EP.Taylor, et qui produira Deputy Minister, le père d'Awesome Again.
Par contre pas de trace de
Danehill, encore moins de Galileo (pour Coolmore Magician n'a commencé la monte qu'en 2015, et c'est un pari intéressant).

Pour
Native Dancer, le représentant le plus influent c'est Mr Prospector (l'incontestable chef de race pour les quelques décennies à venir) qui a produit Smart Strike, Gone West, Kingmambo, Machiavellian, Fappiano et leurs continuateurs Curlin, Speightstown, Elusive Quality, Lemon Drop Kid, Street Cry, Unbridled'S Song, Pionnerof The Nile, Candy Ride, ce qui se fait de mieux ..

Quant à
Nasrullah, beaucoup mieux représenté qu'en Europe, il est principalement porté par A.P.Indy (Malibu Moon, Bernardini, Flatter, Congrats..) et minoritairement par Pulpit le père de Tapit.
En marge de ces trois lignées on trouve quelques descendants de
Royal Charger (More Than Ready, Arch) un cheval ayant gagné les Queen Anne Stakes en Angleterre et ayant été importé par George D. Widener, ainsi que de Man O'War (Tiznow) qui aura eu finalement assez peu d'influence sur l'élevage américain.

Dans les 10 ans à venir, il est fort probable qu'une amplification de l'influence de
Danehill (effet à la fois qualitatif et quantitatif, Danehill ayant régulièrement sailli plus de 300 juments par an..) tende à intensifier un profil d'étalons majoritairement destiné à produire des chevaux limités au mile (exception faite pour Dansili et de son fils Zoffany) et que Galileo ne parvienne pas à produire quelques continuateurs de premier plan capables de maintenir le sang de Sadler's Wells dans les lignées mâles, et si tel est la cas, cela prouverait de plus en plus qu'un étalon de "distance classique" prédominant dans l'élevage aurait tendance à appauvrir sur le long terme.
La tendance à venir sera peut-être celle imprimée par
Green Desert avec de nouveaux étalons comme Sea The Stars, Golden Horn, Kingman, Charm Spirit..

Concernant les apports de sang entre les deux continents, si l'élevage américain a fait un bond spectaculaire dés les années 50 grace à l'importation massive d'étalons et de poulinières en partie commencée au début du siècle dernier , les importations portent désormais sur de futurs étalons potentiels ayant le profil (porteur le plus souvent de sang US) pour s'adapter au rythme des courses américaines, là où la vitesse se déploye sur un seul temps pour s'éteindre au poteau des 1800m.

En Europe, dans les années 50, le sang américain a été très convoité (Relic). S'en suivirent des importations (Riverman, Lyphard..). Et dans les années 70, des chevaux élevés aux USA comme Nijinsky et Mill Reef impressionneront sur le gazon européen. Mais désormais, ce n'est plus le cas, la tendance est plutôt à importer de bons chevaux australiens.

PL AT - dans ELEVAGE