5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 19:35
Chantilly 5 juin 2016

Ce Jockey Club, un peu triste à voir, à l'image de la signalétique surabondante des EpiqE Séries et le survol cruel d'une foule clairsemée. Contraste assez gênant et pourtant si prévisible.
Pour ceux qui auront tenté de suivre l'avant-course et la course sur LCI, l'heure consacrée aura été la tentative maladroite d'une explication de texte (pour les gens qui nous regardent, dixit F.Cailler) portées par une emphase didactique censée souligner un événement exceptionnel (d'un niveau très relevé dixit V.Lahalle) mais constamment trahi par les images.

Sur le plan sportif, une course involontairement verrouillée par
Robin Of Navan qui aura eté piégé par son propre rythme, et des poulains contrariés qui s'agglutinnent en rangs d'oignons, de n'oser avancer. Rien d'instructif sur la vraie valeur de certains poulains. Impensable que les britanniques soient aussi collectivement mauvais.
Almanzor gagne car ce sera l'un des rares à parvenir à se préserver à la corde et à se dégager à temps pour placer l'accélération sans doute héritée de son père, suivi mais trop tard par Zarak et Dicton partis de trop loin et peut-être meilleurs que le gagnant. Derrière eux, beaucoup n'ont pas fait leur course. Mekhtaal notamment qui termine mieux que d'autres sans sollicitations. Et de penser que les performances honorables de Royal Julius et Golden Bridge ne sont dues qu'au rythme de course n'est pas leur faire offense.
Maintenant Almanzor (qui n'est pas Relko ou Vaguely Noble) devrait aller vers le Jean Prat ou le Eugéne Adam. Le voir confirmer n'est vraiment pas une certitude absolue. Pour Zarak, à priori la suite sera sur 2400, avec peut-être une étape à passage à Deauville pour le d'Ornano, le Niel avec une éventuelle ambition dans l'Arc (avec Harzand). Pour cela il a un modèle génétiquement proche à suivre avec
New Bay qui est aussi par Dubawi et une mère par Zamindar comme Zarkava.

Concernant les pouliches, si Juliet Rose a confirmé sa qualité, Armande pourrait bien corriger le tir dans le Royaumont. Et Volta, la soeur de Calvados Blues, a exprimé très nettement un potentiel de Rothschild cet été à Deauville.

PL PLAT - dans CHRONIQUES