2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 17:29
Found en 2015

Found en 2015

Samedi, le Chaudenay et le Royalieu ont été les deux épreuves les plus attractives. Dans le Chaudenay lutte sans concession entre Moonshiner et Doha Dream.
Dans le Royallieu
The Juliet Rose s'impose nettement et justifie ce choix plutôt que l'Arc (eu égard au scénario de ce dernier).
Par contre, Potemkin vainqueur dans le Dollar ce n'est pas très glorieux pour
Heschem et Zarak. et dans le D.Wildenstein, Taareef avec Hello My Love/Wireless devant Dicton ça fait un peu mauvais élèves, Wireless que d'ailleurs JC Rouget avait laché à réclamer en le proposant à 14.000.
Dans le Cadran,
Vazirabad rate sa cible face à Quest For More, un cheval qui est un neveu de No Pass No Sale (gagnant de la Poule d'Essai des Poulains) et dont la quatrième mère Your Grace est une soeur de l'Arc Winner Soltikoff, proche également de Val de l'Orne.


Dimanche, que de revers pour les français. Chez les pouliches, aucune sur le podium,
Wuheida, une Dubawi a montré de la classe devant Promise To Be True et Dabyah, deux potentielles partantes pour la Poule d'Essai. Wuheida, c'est encore une descendante de Mumtaz Mahal, de la branche de Malindi, sa quatrième mère étant la soeur de la championne Oh So Sharp qui avait réalisé la triple couronne anglaise. Chez les poulains, quand même un petit motif de satisfaction avec la victoire de National Defense, un Invincible Spirit (d'une souche Darley importée d'Allemagne par une lauréate du Prix de Diane allemand). A voir s'il ira sur les Guinées.
Dans le prix de l'Opéra même sanction que dans le Boussac avec
Speedy Boarding qui devance la pourtant très chuchotée So Mi Dar. Et Jemayel incapable de confirmer à peu près correctement son Saint-Alary. Speedy Boarding est d'une belle souche anglaise par son arrière grand-mère Miligram seconde des Guinées anglaises et irlandaises, qui était une fille de One In A Million, une gagnante des Guinées pour Sir Henry Cecil.
Dans le prix de la Foret, promenade de
Limato qui sait tout faire (peut-être un futur opposant à Solow).

Et dans l'Arc l'apothéose,
Siljan's Saga quatrième derrière les trois O'Brien avec la championne Found, ayant enfin trouvé son "jour", enfin récompensée après son Boussac à 2 ans avec des jockeys (Ryan Moore en tête, sachant que sa pouliche céde rarement..) qui ont exploité judicieusement les conditions de course puisqu'il était évident que s'éloigner inconsidérément de la lice et d'attendre trop loin condamnait inévitablement à la désillusion. Comme quoi, décorder pour laisser une bande de gazon propre à générer un surplus de vitesse a été le handicap majeur pour ceux qui, vingt mètres derrière, allaient devoir tenter l'impossible en milieu de piste. Et d'ailleurs, Siljan's Saga doit sa très honorable position au fait que P.C Boudot se soit servi de la lice comme d'une rampe pour mieux s'accrocher. Une chose est sûre, Aidan O'Brien a bien répérer le truc, et pour l'Arc 2017 il sera présent et bien présent. Et avec un programme un peu allégé, il serait bien possible qu'on revoit Found et Order St George...En tout cas, pour lui, cet Arc 2016 restera dans les annales, un véritable exploit.

PL PLAT