22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 08:40
Les débuts de La Cressonnière et La Cochère
Les débuts de La Cressonnière et La Cochère

Les débuts de La Cressonnière et La Cochère

La Cressonnière et La Cochère toutes deux par La Havre sont le fruit d'une acquisition de leurs mères Absolute Lady et Lady Meydan par Sylvain Vidal. Après avoir acheté aux ventes Arqana en février 2010 la mère de La Cressonnière, il a acquis trois mois plus tard celle la Cochère. 
S'il est encore trop tôt pour les comparer, la petite dernière a quand même battu facilement dans le prix des Marettes une certaine Senga malgré un départ très laborieux. Senga c'est cette pouliche qui a crevé l'écran dans le Marcel Boussac. Et il est tout à fait imaginable de la voir tenter suivre les traces de La Cressonnière.

 

Absolute Lady et Lady Meydan ont un point commun. Leurs premiers produits n'impressionnent pas beaucoup. Les deux premiers d'Absolute Lady par Le Havre et le premier de Lady Meydan par Sea The Stars ont été plutôt décevants.
Quant à leurs performances sur les pistes avant d'entrer au haras, Lady Meydan a été nettement meilleure puisque black-typée suite à sa victoire dans le prix Cérès.

Sur leur pedigree, Absolute Lady est une descendante de Highlight la mère de la célèbre d'Highclere la jument anglaise de la Reine lauréate du prix de Diane et Lady Meydan est une descendante de Djebellica la jument de la famille de Chambure qui a gagné les Oaks en Irlande.

La Cressonnière - La Cochère
La Cressonnière - La Cochère

Dans le pedigree de La Cressonnière, les origines sont purement anglaises jusque dans les années 70, et même si la descendance qui se poursuit avec Light O'Battle n'a pas la même prestance que celle d'Highclere avec Deep Impact, Nashwan et Ghanaati, Lobmille, la fille de Light O'Battle, a été néanmoins  la mère de Lone Bid (gagnant d'une listed à Craon et second du prix du Muguet) et Lil's Jessy, la fille de Lobmille, a gagné les Nell Gwyn Stakes à Newmarket.

 

Dans celui de La Cochère, les origines sont aussi anglaises par le Major E. Loder (l'éleveur de la célèbre Pretty Polly) qui a exporté Membrilla en France au début du siècle dernier et celle-ci sera la quatrième mère de Djebellica. Torbella, la fille de Djebellica gagnera les Dewhurst Stakes (Hypericum la mère de Highlight avait aussi gagné les Dewhurst) et Torbella donnera Cambrienne une jument peu performante en course qui sera exportée par les de Chambure aux Etats-Unis. Sa fille Cambretta fera le chemin inverse, envoyée en Angleterre à l'âge de 2 ans mais ne sera pas meilleure que sa mère sur les pistes. C'est par sa descendance que naîtra La Cochère après trois générations de poulinières sans relief.
Deux autres filles de Torbella auront une descendance plus prestigieuse. Par Cambrienne et sa fille Rose Red par Northern Dancer  naîtront Dr Devious et Dancing Rain. Et par Princess Tora et sa fille Boreale élevée à Etreham  (seconde de la Poule d'Essai de Masarika) naîtront Corre Caminos, Racinger et Recital.

 

Si on devait comparer les deux familles maternelles, on peut remarquer que dans celle de La Cressonnière est ancrée de façon significative une persistance classique, un certain nombre d'aïeules d'Highlight ayant tenté les Guinées, comme Alope et Feola qui s'y sont classées seconde avant qu'Hypericum ne parvienne enfin à les gagner. 

 

Toutes deux ont débuté en Normandie, quasiment de la même façon, toutes deux auront été arrêtées plus de six mois suite à blessures,  toutes deux devraient rentrer logiquement cette année avec des ambitions et des appréhensions forcément différentes... 

PL PLAT - dans ELEVAGE