4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 04:45
Juin 2008

Marchand d'Or (né en 2001) est incontestablement le meilleur produit de Marchand de Sable.
Côté origines, il est inbreed 3x3 sur Kenmare et 4x4 sur Northern Dancer.
Sa mère Fedora a été plutôt discrète en piste sous l'entraînement de Freddy Head. Elle a couru six fois et sa meilleure performance est une septième place à plus de treize longueurs de Marque Royale, une pouliche d'André Fabre lauréate du Prix des Lilas (listed).  Sa seconde mère par Kendor, est  Far But Near, dont le père, Far North (Northern Dancer), a été un compétiteur moyen, deux victoires en 8 courses, une victoire dans le prix Saint-Roman (G3) sur 1800 et une dans le prix Omium II (listed) sur 1600. Sa troisième mère, Kesar Queen (par Nashua), a été une excellente jument lauréate des Coronation Stakes (G2) à Ascot sur 1600 et s'est classée troisième des 1000 Guinées Anglaises .


















Entraîné par Freddy Head, Marchand d'Or a débuté à Chantilly dans un gros réclamer à 2 ans le 30 août 2005 et s'y est classé septième sans pouvoir accélerer dans la phase finale.
Quelques mois plus tard, il est castré et  fait sa rentrée le 20 mars 2006 dans une course D sur 1400 avec Davy Bonilla. Première grosse impression. Un démarrage fulgurant et une victoire de quatre longueurs. Dans cette course, on trouvait Kendargent qui allait se classer quatrième du prix Jean Prat quelques mois plus tard.
Le mois suivant, il grimpe d'un échelon et est présenté dans le Prix Djebel (listed sur 1400) à Maisons-Laffitte dans un lot de cinq partants où se trouve Stormy River, un fils de Verglas entraîné par Nicolas Clément qui avait causé une grosse impression à 2 ans, en gagnant une course F à Clairefontaine de huit longueurs et se classant 15 jours plus tard second de Carlotamix dans le Critérium de Saint Cloud. Premier test sérieux et test concluant car Marchand d'Or, monté en position d'attente est venu terminé sur les talons de Stormy River.

Le 18 mai 2006, à Longchamp, ce sera sa deuxième tentative au niveau listed et la bonne. Dans le Prix du Pont-Neuf qui réunit sept partants, on trouve Medanya qui s'est classée seconde du prix Miesque l'année précédente et l'excellent Spirito del Vento qui venait de terminer quatrième dans le prix de Fontainebleau à quelques longueurs de Stormy River. Avec une certaine assurance, Davy Bonilla le monte en tête et gagne assez facilement sans se laisser approcher. Il peut désormais tenter sa chance dans une semi-classique. La prochaine étape sera le Prix de la Porte Maillot, un groupe 3 sur le même parcours que le prix du Pont-Neuf.
Dix partants sont au départ dont le petit prodige de Cyriaque Diard, Hélios Quercus qui venait de terminer troisième du prix Edmond Blanc et surtout Early March, le pensionnaire de Criquette Head, cinquième de la poule d'Essai l'année précédente.
Mais tout aussi facilement qu'un mois plus tôt, de match, il n'y a pas eu, car Davy Bonilla a appliqué la même tactique. Prendre la tête, contrôler le rythme, accélérer vivement , et donc gagner avec une avance confortable de trois longueurs devant un peloton de cinq concurrents interloqués et à bout de souffle.

Autant dire que le Prix de Ris Orangis à Maisons Laffitte le 15 juillet 2006 semblait devoir être une formalité pour lui, à quelques réserves près. Une distance plus courte, 1200m, et un parcours en ligne droite. Il est logiquement le grand favori, malgré la présence de Satri qui venait de faire sien  le prix du Palais Royal en luttant avec Hélios Quercus. A l'arrivée, grosse déception, car il ne termine que sixième, largement battu.  Comme à son habitude, il a pris la tête, mais n'a pas pu aller jusqu'au bout, incapable de contenir les assauts de sprinters plus expérimentés comme Satri ou Presto Shinko.

Malgré cette déception, Freddy Head décide de le présenter au départ du prestigieux Prix Maurice de Gheest à Deauville durant le mois d'août. Il va retrouver quelques concurrents qui viennent de le devancer comme Satri, Presto Shinko, Biniou ou Tycoon's Hill. Ce sera aussi l'occasion d'affronter quelques concurrents britanniques ambitieux comme Amadeus Wolf et Kodiac. Cette fois-ci, Davy Bonilla le laisse en position d'attente, entame sa progression le long de la corde et l'emporte en conservant deux longueurs devant Satri qui revenait très fort à l'extérieur. C'est sa première grande victoire, sa première classique.
Désormais, Freddy Head vise le Prix de la Forêt, un groupe 1 sur 1400 à Longchamp, parcours sur lequel il a toujour réussi. Tous les espoirs sont permis. Ce sera le 30 septembre 2006. Quinze concurrents au départ parmi lesquels un certain Stormy River avec qui il partage le statut de favori. Au départ, également, un certain Caradak monté par Lanfranco Dettori et appartenant à Godolphin, semble en mesure de l'emporter (il s'est classé second de ce même Prix de la Forêt l'année précédente et a gagné deux groupes 3 en Angleterre).
Malheureusement, son parcours se sera pas limpide. Tenu à l'arrière, gêné en entamant sa progression, mais terminant avant beaucoup d'influx, il ne se classera que septième. Sur le podium, on trouvera Caradak, le vainqueur et deux grosses surprises Linngari (T.Take) et Welsh Emperor (I.Mendizabal).
Après cette déception mais qui ne peut pas à vrai dire être considérée comme une contre-performance, Freddy Head va le mettre au repos en vue de le préparer pour des combats futurs, peut-être à l'étranger.

En effet, en 2007, six mois plus tard, on retrouve Marchand d'Or à Nad Al Sheba à Dubaï, au départ de la Dubaï Golden Shaheen, un groupe 1 sur 1200m (surface en dirt). Malheureusement, ce long voyage ne lui réussira pas, puisqu'il ne terminera que huitième.
Revenu en France, il fera sa rentrée dans le prix du Muguet à Saint-Cloud sur une 1600, une distance qu'il n'a jamais abordée. Mais cette fois-ci, ayant pris un départ moyen, Davy Bonilla le place le long de la corde mais au moment de devoir accélerer, il semble rester dans son action.

Son année de 4 ans commençant de façon plutôt mitigée, il est de temps de s'interroger sur son niveau de forme.
Quatre semaines après la désillusion du Prix de Muguet, Freddy Head le présente dans le Prix de la Porte Maillot, épreuve qu'il a gagnée en 2006. Dans cette édition 2007, il va retrouver Satri, qui n'a pas couru depuis sa seconde place dans le Maurice de Gheest un an auparavant et Ridaar qui vient de conclure second de Garnica dans le prix du Palais Royal. Ces trois-là sont favoris.
Pourtant, Marchand d'Or va réaliser une vraie démonstration. Comme à son habitude, monté en position d'attente, Davy va le décaler et son accélération va clouer sur place ses poursuivants, Bertranicus et Ridaar.

L'entourage est rassuré. Marchand d'Or va pouvoir envisager sa fin de saison en tentant de conquérir de belles victoires.
Cette fois-ci, on va tenter le voyage en Angleterre, moins perturbant sans doute qu'une escapade vers une contrée asiatique ou orientale. Ce sera l'illustre Darley July Cup qui se déroule à Newmarket sur un parcours de 1200 en ligne droite. Quatorze concurrents sont au départ. Il est favori mais son plus sérieux adversaire semble être Sakhee's Secret, lauréat facile de deux listed sur 1200. Marchand'd'Or part de la stalle n°1, Sakhee's Secret de la n°16.
Davy va prendre un départ prudent, se rabattant rapidement derrière le peloton. Puis trouvant le passage à la corde, il va venir sur la ligne de Red Clubs et Dutch Art, mais il faiblira dans les 50 derniers mètres. A l'extérieur, Sakhee's Secret a placé une accélération imparable et passera le poteau en tête conservant une demi longueur sur Dutch Art.
Somme toute, une performance honorable, et la certitude qu'il peut gagner une épreuve de ce genre chez les britanniques.

Le mois suivant, il est décidé de le présenter au départ du Maurice de Gheest, avec pour ambition de réaliser le doublé. Il va retrouver Dutch Art qui vient de le devancer, mais aussi Satri qui vient de bien courir dans le prix Messidor en terminant second de Stormy River. Comme chaque année, on compte parmi les 14 prétendants quelques visiteurs britanniques toujours prompts à montrer leur vélocité. Parmi les partants, on se méfie un peu de ce cheval sud-africain Tiza qui a gagné le prix de Ris-Orangis un mois plus tôt et que Marchand d'Or avait affronter à Dubaï.
Dutch Art est favori juste devant Marchand d'Or. Pourtant, on va voir le grand Marchand d'Or, prêt à prendre sa revanche sur le fils de Medicean, en restant à sa  fidèle à sa tactique d'attentiste. Davy le laisse à l'extérieur, ne cherche pas à le rabattre vers la corde, avec toujours en point de mire Dutch Art. Puis en pleine piste, il va le déborder surement et le devancer d'une longueur au passage du poteau.


Le 8 septembre 2007, Marchand d'Or franchit à nouveau la Manche pour aller défier les sprinters britanniques. Cette fois-ci, ce sera Haydock dans la Sprint Cup, un groupe 1 sur 1200. Il va y retrouver deux concurrents qui l'ont devancé dans la Darley July Cup, à savoir Sakhee's Secret qui semble meilleur que jamais et Red Clubs. La encore résonne comme un esprit de revanche, mais en terrain adverse.
Pourtant, cette fois-ci, c'est Red Clubs qui va avoir le meilleur, mais dans des conditions de piste qui auront soulever quelques polémiques. En effet, suite à un arrosage très généreux, la piste s'est alourdie et Peter Chapple-Hyam en faisait une des principales causes de l'échec de Sakhee's Secret. Quant à Marchand d'Or, il a semblé dominé la course et s'est fait rejoindre sur le fil par Reds Club. Freddy Head était un peu déçu mais assez confiant pour l'avenir, envisageant  de le présenter dans le prix de la Forêt puis de le rallonger par la suite sur le mile.

Un mois plus tard, Marchand d'Or est effectivement au départ du Prix de la Forêt, face à plusieurs concurrents déjà affrontés, parmi lesquels Welsh Emperor, Linngari, Dutch Art et Red Clubs.  On parle beaucoup de Tariq, un pensionnaire de Peter Chapple-Hyam qui reste sur trois victoires dont un groupe 2 et un groupe 3 sur 1400m.
Pourtant, ce n'est aucun de ces chevaux qui  passe le poteau en tête. Car Stéphane Pasquier avec Toylsome, un mâle germanique de 8 ans, a pris les commandes dés le départ puis ne s'est laissé jamais approcher. Marchand d'Or, un peu tendu, ne termine que troisième dans le dos de Welsh Emperor. Une drôle de course.

Début décembre, Marchand d'Or fait ses bagages. Direction Hong Kong pour le Hong-Kong Sprint sur 1200m. Tiza, le cheval sud-afgricain d'Alain de Royer-Dupré est de la partie. Restant sur deux victoires dans son pays, Miss Andretti, une concurrente australienne est installée deuxième favorite. Le grand favori est Sacred Kingdom, un concurrent local qui connait la piste par coeur et qui a gagné facilement la course préparatoire. Celui-ci se montrera trés impressionnant en gagnant facilement par le biais d'une accélaration sublime. Derrière,  Marchand d'Or, monté à l'arrière a bien conclu mais nettement en retrait, se classant sixième, d'autant plus qu'il avait souffert d'une seime au moment de sa préparation.
De retour en France, il sera mis au repos pendant six mois.





 

 

En 2008, sa rentrée aura lieu dans un groupe 3 sur 1000m dans le Prix du Gros Chêne à Chantilly le jour du Jockey-Club. La confiance est mitigée dans le clan Head. L'opposition est largement à sa portée mais une course de rentrée reste toujours sujette à interrogation.
Davy Bonilla lui fait prendre un départ prudent  puis à 400m de l'arrivée lui demande de fournir progressivement son effort et c'est sans trop de difficulté qu'il s'impose conservant le minimum devant Equiano, un cheval espagnol.
Le 21 juin, Marchand d'Or décevra un peu dans les Golden Jubilee Stakes en terminant sixième.  Trop bien parti, il aura un passage à vide à mi-course puis se ressaisira pour bien finir. Freddy Head dit de lui qu'il est bien meilleur quand il prend un départ moyen, car il est plus décontracté et dans ces cas-là, quand Davy Bonilla lui donne le signal de l'estocade finale, il fuse sur le gazon.
Le 13 juillet, dans la célèbre July Cup à Newmarket, face à ce qui fait de mieux en matière de sprinters européens,  il en sera tout autrement. Cette fois-ci, il prendra un départ moyen, puis positionné habilement à l'extérieur, il viendra souffler la victoire à Us Ranger, l'ex-pensionnaire de Jean-Claude Rouget, en réalisant une fin de course phénoménale.
Marchand d'Or, qui est incontestablement cheval à mettre les nerfs à rude épreuve, paraissant souvent si attardé, et pourtant  revenant sur les animateurs de la course  avec un art extrème du galop millimétré,  est désormais tout près d'entrer dans la légende.
C'est sa troisième victoire de groupe 1 et il va tenter désormais le triplé dans le Prix Maurice de Gheest puis de conquérir le prix de l' Abbaye de Longchamp (sur 1000m).

Le 10 août 2008, il réalisera le triplé exceptionnel dans le Prix Maurice de Gheest. Caché derrière un rideau de chevaux jusqu’au poteau des 200m, Marchand d’Or a patienté jusqu'au dernier moment puis a accéléré en pleine piste pour s'imposer en moins d'une longueur devant la surprenante African Rose.

Le 5 octobre 2008, dans le prix de l'Abbaye de Longchamp,  on se réjouissait à l'avance de la confrontation avec le prodige hongrois Overdose, mais un coup du sort a malheureusement empêché de voir les deux sprinters lutter ensemble, Overdose faisant sa course jusqu'au poteau, malgré un faux départ, et ne pouvant logiquement se présenter à chances égales pour le second départ.
Marchand d'Or aura un parcours idéal derrière Equiano puis refera beaucoup de terrain pour rattrapper Moorhouse qui avait pris la fuite et le débordera facilement sur la fin.
Ci-dessous les deux courses...


 


30 avril 2010

Après avoir échoué le Hong Kong Sprint  fin 2008 et après avoir fait une rentrée désastreuse à Dubai en 2009, Marchand d'Or sera battu nettement par trois sprinters britanniques dans le prix de Saint-Georges, et il sombrera bel et bien dans le prix du Gros-Chêne, juste avant l'été.

Après sans doute quelques dissensions avec Freddy Head, son propriétaire, Jean-Louis Giral a transféré son effectif au début du mois de novembre chez Joel Boisnard et Mikel Delzangles.

Marchand d'Or est donc désormais entraîné par le jeune entraineur dont la moitié de l' effectif est composé de réprésentants des casaques Aga Khan et Moratalla.

Sa rentrée est annoncée la 16 mai 2010 le jour des Poules d'Essai, dans le prix de Saint-Georges, groupe 3 sur 1000m. 

Tout comme le crack Overdose, il est engagé dans les deux groupes 1 visés par les meilleurs sprinters européens qui ont lieu traditionnellement durant le meeting de Royal Ascot du 15 au 19 juin.

Donc, après le rendez-vous manqué du prix de l' Abbaye de Longchamp 2008,  tous les espoirs sont permis de voir ces deux champions s'affronter réellement, sans être tout à fait certain qu'ils auront retrouver le niveau qui était le leur à cette époque.

 

.

 


 

 

 

PL AT - dans CARRIERES