23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 11:31

 

23 février 2014

Le mois de mars c'est Saint-Cloud et uniquement à Saint-Cloud que ça se passe. A cette époque de l'année, même si les aléas climatiques ternissent parfois le spectacle, les bons 3 ans y pointent leurs naseaux sans pour autant avoir nécessairement le profil de champions potentiels. Les futurs champions se préparent encore (inédits ou autres) et rentreront plutôt en avril pour viser les Poules d'Essai ou (pour les plus ambitieux) les Guinées en se testant sur les Djebel ou Imprudence (ce qu'essayeront peut-être de faire Karakontie, Galiway, Vorda, Royalmania ou Indonesienne)

Pour autant on ne peut exclure l'émergence d'un 3 ans qui marquera le printemps, qui sait. Pour cela, en réouverture du Val d'Or, même si parfois les prix Youth et Gazala peuvent mettre sur le devant de la scène un poulain qui a le niveau du prix Noailles ou une pouliche de St Alary (cf Ask For the Moon il y a 10 ans), ce sont les prix Maurice Caillault ou Rose de Mai qu'il faut suivre ou La Troienne (épreuve qu'a gagnée Tashelka, la mère de Tasaday, alors qu'elle était encore entraînée par R.Chotard) et les prix Omnium II et La Camargo.

 

Au palmarès du Maurice Caillault on trouve des chevaux qui ont enlevé le Noailles comme Fragrant Mix et Gentlewave et un certain Gold Sound, le frère ainé de Goldikova.

Le prix Rose de Mai a donné quelques championnes, la plus récente étant Stacelita qui a réussi le prestigieux doublé Diane/St Alary, mais aussi Leandra, Valley Of Gold, Abbatiale des juments ayant failli gagner le Diane ou le Vermeille.

 

Quant aux prix Omnium II et La Camargo, ce sont deux épreuves anciennes quasi mythiques. Dans le Omnium II, il y a tout juste un siècle, un certain Durbar faisait sensation et se permettait de faire ensuite sien l'Epsom Derby un demi-siècle après Gladiateur.

D'autres champions y avaient  fait leur rentrée à 3 ans comme Mount Hagen, Arazi, Medecis, Groom Dancer ou plus récemment Silver Frost. L'un des plus marquants aura été en 1993 le Wildenstein Bigstone qui gagnera la même année les Queen Elizabeth II et Sussex Stakes après avoir raté de peu le Jean Prat et le Grand Prix de Paris, un cheval brillant capable de courir à 3 et 4 ans entre 1400 et 2100m. Polyvalence qu'on ne voit plus guère aujourd'hui.

L'édition 2007 n'était pas mal non plus avec cette arrivée Hurricane Fly - Literato - Spirit One. Literato était arrivé invaincu sur l'épreuve. Ce jour-là bizarrement il était moins joué que Spirit One, mais ces deux poulains qui en toute logique devait se battre pour la victoire et confirmer leurs prétentions classiques furent dupés par François-Xavier Bertras avec Hurricane Fly qui avait démarré sous leur nez après avoir mené la course à sa guise. Hurricane Fly fut incapable de confirmer au niveau supérieur mais est devenu un dieu vivant de l'obstacle irlandais sous l'entraînement de Willie Mullins. A 10 ans, il vient encore de gagner l'Irish Champion Hurdle. Les deux autres devinrent les champions que l'on sait, portant l'excellence de l'élevage français hors de nos frontières en Angleterre et au Canada.

Pour la petite histoire, le même jour, West Wind une jeune pouliche débutait de façon plaisante, terminant 3e de son maiden. Elle allait permettre à Henri-Alex Pantall de gagner son premier Prix de Diane.

 

Au palmarès du prix La Camargo, figure Pawneese une indéniable championne (une Wildenstein comme Bigstone) qui gagnera à 3 ans le prix de Diane, les Oaks et les King George. On y trouve aussi quelques autres très bonnes pouliches ayant brillé dans le Saint Alary (Smuggly et Cerulean Sky).

Ces 2 épreuves seront  à suivre le 25 mars, point d'orgue mineur au coeur d'un début de saison où des inédit(e)s qui débuteront (notamment les 13 et 20 mars) seront à suivre également de près. 

 

Petite fausse note du début de saison : le prix Noailles perd de son prestige en passant Groupe 3, victime du terne palmarès des 3 dernières années. Il fut pourtant un temps où ce Noailles était une poule de produits convoitée, accès naturel vers un Jockey Club comme cela a été le cas pour Val de Loir, Val de l'Orne, Bering et Anabaa Blue, Les derniers grands vainqueurs ont été Soldier of Fortune et Planteur, deux champions d'envergure internationale. 

 

On a appris également que l'European Pattern Commitee menaçait de rétrogradation trois groupes 1 : le Jean Prat qui  aura lieu désormais le 14 juillet mais aussi le Royal Oak et le Critérium de Saint-Cloud, une menace qui, mine de rien, signifie bien une perte d'influence du galop français face au programme anglais. Par contre la Poule d'Essai des Poulains n'est plus menacée, c'est déjà ça de sauvé. 

PL AT - dans CHRONIQUES