26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 07:35

 

 

cirrusdesaigles

 

 

Novembre 2010

 

 

CIRRUS DES AIGLES (2006) par EVEN TOP


Son père EVEN TOP (placé dans le Racing Post Trophy et les Guinées anglaises) a été étalon au Haras nationaux avec une production assez modeste.
Sa mère TAILLE DE GUEPE n'a pas couru. Son premier produit MESNIL DES AIGLES sera un excellent de cheval dans les handicaps.
Sa seconde mère ROOTS a couru chez Jean-Claude Rouget sous les couleurs du haras d'Etreham et a été une bonne compétitrice dans le Sud Ouest. Au haras elle n'a donné aucun produit probant.
Sa troisième mère RUMA n'a produit que TEMPLON, un bon cheval de plat et d'obstacles.
En remontant plus loin, on trouve un lauréat de prix de la Rochette, BANJER, sous les couleurs de Jean Ternynck, l'éleveur et le propriétaire du légendaire SEA BIRD.
Comme on le voit, sur cinq générations, dans sa famille maternelle on ne trouve qu'un lauréat de groupe 3. Tout transpire en lui l'humilité et la modestie. C'est sans doute là qu'il  faut voir sa capacité à se surpasser et par la-même une certaine manière de revanche et un mental inébranlable pour y parvenir.

 


YvonLelimouzin2

Belle histoire que la naissance de ce futur champion. En effet, sa mère TAILLE DE GUEPE a été donnée par Elie Lellouche à Yvon Lelimouzin, un ex jockey qui, après un grave accident à l' âge de 24 ans en 1964, s'est reconverti en assurant l'entretien de la Piste des Aigles à Chantilly puis en montant un élevage dans la Manche. EVEN TOP, étalon peu connu (mort en 2009), il l'a choisi en le voyant à la télé se classer second des Guinées anglaises.  

A 2 ans CIRRUS DES AIGLES est régulier mais trouve souvent meilleur (ou plus précoce que lui). Ce n'est qu'à 3 ans qu'il ouvre son palmarès  à Cagnes, sur la psf, puis échoue de peu dans le prix Policeman (listed).

Au printemps, à Longchamp il gagne deux belles courses, dont le prix Fasquel où il domine MARINOUS. Durant l'été, il tente toutes les listed à sa portée entre 2000 et 2400m se montrant d'une régularité exemplaire. Il y sera devancé de peu notamment par BYWORD (plus tard lauréat de Gr1, les Prince of Wales's Stakes). Il ouvrira son palmarès à ce niveau au Lion d'Angers.

 



Durant l'automne, il monte encore d'un cran et gagne deux groupes (Prince d'Orange et Conseil de Paris) puis tente sa chance au Japon et à Hong Kong, se comporte bien mais ne bénéficiant pas de circonstances favorables.
Gains en 25 courses (8 victoires, 17 places) # 700.000€.


 

Octobre 2011

En 2011, il a réalisé une saison exceptionnelle, étant battu de peu par GOLDIKOVA dans le prix Ispahan, s'imposant dans la Coupe à Longchamp, puis est devenu quasi imbattable, à Vichy, puis à Deauville dans le prix Gontaut-Biron (victoire de huit longueurs), échouant de peu dans le prix Dollar, et obtenant une première consécration internationale face aux meilleurs chevaux britanniques dans les Champion Stakes.

Il va terminer sa saison à Hong Kong.

 

 

En 2012, rentrée prévue dans le prix Exbury puis le prix Ganay, les King George et sans doute un doublé dans les Champion Stakes.....

 



 

 


 


PL AT - dans CARRIERES