1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 23:01

 

cheval-dollar-maisons-laffitte

 

DOLLAR est un mâle bai par The Flying Dutchman et Payment (Slane), il naquit en 1860 au haras de Viroflay chez son éleveur Auguste Lupin. Non placé lors de ses deux sorties à 2 ans (dont le Grand Critérium), il révéla rapidement sa qualité à 3 ans en remportant le Prix de l'Empereur (futur Prix Lupin) et en occupant la deuxième place du Prix du Jockey Club derrière une championne, La Toucques (future seconde du Grand Prix de Paris). Une semaine après à Versailles, il gagna le Prix de la Société d'Encouragement (2 200 m.) devant Charles Martel. A la mi-juin à Fontainebleau, il se classa troisième d'un important handicap (Prix de Fontainebleau, 3 000 m.) sous 51 kilos, le vainqueur ne portant que 42,5 kilos. Au meeting de Baden-Baden qui attirait alors l'élite des chevaux français, le 5 septembre, il se plaça troisième de la Poule des Produits (2 000 m.) et, quarante-huit heures plus tard dans le Grand Prix (3 200 m.) réunissant douze partants, il fut devancé par la seule La Toucques, tout en précédant encore Charles Martel. De retour à Longchamp, le 27 septembre, il y enleva le Prix Principal (4 000 m.) devant son aînée Alerte, mais le 11 octobre il échoua totalement sous 54 kilos dans le Prix de Saint-Cloud (3 000 m.), un handicap ayant attiré treize partants.


Au début de la saison de 4 ans, Auguste Lupin envoya DOLLAR à Newmarket chez Joseph Hayhoe pour qu'il assure sa préparation en vue de son engagement dans un important handicap, The Great Northamptonshire Stakes (3200 m), à courir quelques semaines plus tard, le 29 mars à Northhampton, hippodrome aujourd'hui disparu. A la surprise générale, Dollar (portant 48,5 kilos et coté à 25/1) battit ses dix-sept adversaires, devançant de cinq longueurs le favori Lord Zetland, un 3 ans qui ne portait que 35,5 kilos.

De retour à Longchamp, DOLLAR y enleva le 17 avril le Grand Prix de l'Impératrice (futur Prix Rainbow, 5000m) d'une "demi-tête" devant son aînée Stradella "après une lutte très vive depuis le dernier tournant", puis le 4 juin il récidiva dans le Prix de l'Empereur, gagné d'une encolure aux dépens de la même Stradella, qui n'était autre que l'héroïne du Prix de Diane 1862.

Durant l'été, DOLLAR participa à quatre courses en Angleterre. Le 30 juin, il se classa deuxième des Worcestershire Stakes (2200m) un handicap, rendant six livres à son aîné Exchequer. Le 28 juillet, il triompha dans le Goodwood Cup (4000m) reléguant à la troisième place The Ranger, lauréat l'année précédente de la première édition du Grand Prix de Paris. Une semaine plus tard, le 3 août à Brighton, il s'adjugea le Brighton Cup (3200m) devant son unique opposant, le 3 ans Little Stag. Enfin, le 9 août il conclut son séjour outre-Manche par une deuxième place dans le Wolverhampton Handicap (3200 m), rendant trois livres au vainqueur Oldminster.

C'est sur le continent que DOLLAR acheva sa carrière. Le 5 septembre, il se classa deuxième du Grand Prix de Baden-Baden entre Vermout et Fille de l'Air, et le 9 octobre à Longchamp, il dut se contenter de la troisième place du Grand Prix de l'Empereur (futur Prix Gladiateur, 6200m), gagné par Noélie.

Bilan des trois campagnes de DOLLAR : 19 courses, 8 victoires, 5 fois 2ème, 3 fois 3ème et 3 fois non placé.

Entré à 5 ans au haras de Viroflay, DOLLAR y mourut en décembre 1886 après avoir effectué une remarquable carrière de reproducteur. Pendant une dizaine d'années il fit partie de l'élite de nos étalons, occupant la première place en 1878, la deuxième en 1880, 1882 et 1886, la troisième en 1877, 1883 et 1887, et la quatrième en 1879 et 1885.

Source : France Galop 

 

 

 

PL AT - dans HIPPISME