5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 14:07

 

freddylenclud

.

 

 

 

6 novembre 2010


Regardant hier soir pour regarder le retransmission de la Breeders Cup sur Equidia, j'ai été stupéfait de voir les premières épreuves reléguées à l'arrière-plan, retransmises en différé pour  laisser les turfistes pro-cendrée se délecter en direct de quelques automates à crins de 2 ans se battre pour 32.000€ d'allocations, autant qu'une course B en galop.
Sur place, Fanny Hubart-Salmon (excellente) a fait de son mieux pour obtenir quelques déclarations des entraîneurs, est même tombée sur un supporter des chevaux français qui, à priori n'avait rien à dire, puis a rencontré Frédéric Lenclud, un jeune jockey de 23 ans qui venait de perdre sa décharge pour apprenti et dont on a appris que son entraîneur disait de lui qu'il manquait de confiance en lui.


Ce jeune jockey a été formé  Chantilly avec Jean Lesbordes (entraîneur de la championne URBAN SEA), comme maître d'apprentissage. Il est ensuite parti en Irlande chez John Oxx puis en Angleterre chez Luca Cumani. Grâce à Florent Géroux, il a trouvé une place aux Etas-Unis  chez Bill Mott, le légendaire entraîneur de CIGAR (lauréat de douze Gr1 dont la Breeders Cup Classic et la Dubai World Cup qui, étant stérile, ne pourra pas devenir étalon).


Durant le meeting de Saratoga il a gagné un Gr3 puis durant le meeting d'automne de Churchill Downs il a terminé en tête des apprentis avec 9 victoires. Il s'est même classé quatrième des Man O'War Stakes (Gr1).
Il a donc tout l'avenir devant lui pour suivre une trajectoire similaire à son modèle, Julien Leparoux.....


 

Sa victoire dans les Schuylerville Stakes (Gr3), Saratoga

 

 

 

Man O'War Stakes (Gr1) 7 octobre 2010 (casaque bleue, toque rouge)

.
PL AT - dans CHRONIQUES