3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 16:46

Novembre 2010

 

Les chevaux hongres tiennent parfois le haut de l'affiche, comme on l'a vu cette année avec GENTOO et CIRRUS DES AIGLES. Bien sûr, on ne leur fait pas l'honneur de participer aux classiques, épreuves qui conservent (mais encore combien de temps) l'insigne mission d'assurer la sélection pour les pur sang. Mais ils ont néanmoins accès à beaucoup de courses pour chevaux d'âge (sur toutes distances) pour prouver une qualité parfois égale avec les entiers.
Bien souvent, on les voit s'illustrer, décomplexés, sur longues distances, les prix Royal Oak et du Cadran en étant les épreuves-phare. Mais ils sont aussi parfois miler ou sprinter.

Ces 20 dernières années, certains ont marqué plus particulièrement les esprits, soit par leur faculté d'adaptation, soit par leur vitesse ou leur endurance.

 

 
JIM AND TONIC (1994) le grand voyageur par excellence, ayant couru plus souvent à l'étranger (Hong Kong, Angleterre, Canada) qu'en France.
Il sera excellent sur le mile. A 3 ans, il a gagné le prix Perth, puis à 4 ans, le Chemin de Fer du Nord puis a pris une étonnante seconde place dans le Maurice de Gheest sur 1300m.
C'est surtout à la fin de saison de 4 ans que son entraîneur, François Doumen, décide de le faire voyager, au Canada où il s'est placé dans les Woodbine Mile Stakes puis à Hong Kong où il a gagné un Gr2.
A 5 ans, il ira à Hong Kong et en Angleterre. De Hong Kong, il a ramener un Gr2 et la Hong Kong Cup, de Newbury, les Lockinge Stakes.
A 6 ans, il s'est classé second de l' International Cup, troisième de la Hong Kong Cup et a réalisé le doublé dans le prix Perth
A 7 ans, il a gagné la Dubai Duty Free et la Coupe de Maisons Laffitte
Son palmarès : 8 victoires de groupes dont 4 à l'étranger et 5 secondes places dans des Gr1.

.

 

 

 

 

corre caminos


CORRE CAMINOS (2002) qui sera un des cracks du jeune entraîneur Mikel Delzangles et de la Marquise de Moratalla.
A 3 ans, il a gagné le Prince d'Orange (en dominant RUWI cinquième du Jockey Club)
A 4 ans il est second du prix d'Harcourt au prix d'un faramineuse ligne droite où, en slalomant, il est revenu sur les talons de MANDURO. Puis coup d'éclat, il gagne le prix Ganay en laissant MANDURO à cinq longueurs, puis, un mois plus tard, déçoit dans le prix Ispahan, devancé par des chevaux qu'il avait précedemment battus.
Ensuite, il ne sera que sixième des Prince O Wales's Stakes à Ascot où MANDURO sera troisième (celui-ci la gagnera l'année suivante), épreuve enlevée par OUIJA BOARD.
Coté pédigree, sa mère DIBENOISE est aussi celle de RACINGER.
Il a un propre frère RECITAL entraîné par Aidan O'Brien qui pourrait être au départ du Critérium de Saint-Cloud le 13 novembre.

.


 

lemiracle


LE MIRACLE (2001) un pensionnaire de Walter Baltromei qui a couru à réclamer, défendu par son propriétaire pour 20.000€
De 2 à 4 ans, il a couru essentiellement en Allemagne et ses premiers en France (à Chantilly sur 3000m) seront victorieux, par six longueurs.
A 5 ans, il a couru à réclamer mais il est défendu par son propriétaire, et c'est durant cet été-là qu' il va connaître une ascension rapide. Prix La Moskowa en juillet, prix Gladiateur (Gr3) en septembre, troisième du Cadran en octobre (devancé par SERGEANT CECIL et SHAMDALA)
A 6 ans il va courir tous les groupes pour stayers. Il n'en a gagné aucun, mais s'est classé troisième de la Gold Cup et a gagné le Cadran en battant YEATS. C'est pour lui la consécration.
Malheureusement, l'année suivante, il ne retrouvera pas son meilleur niveau. Il tentera néanmoins un peu laborieusement la Gold Cup et le Cadran.

.


 

spiritodelvento


SPIRITO DEL VENTO (2003) un miler de premier plan acquis aux ventes de Deauville par Enrico Ciampi et entraîné par Jean-Marie Béguigné, qui étonnera souvent par son remarquabe changement de vitesse.
A 2 ans, il a gagné le prix du Haras de Huderie (listed)  et s'est classé cinquième du Grand Critérium (Gr1).
Après avoir été engagé dans les classiques (poule d'Essai, Jockey Club), pour sa rentrée, il est quatrième du prix de Fontainebleau  mais il sera ensuite castré au début de l'été 2006.
A 4 ans, il va gagner deux groupes sur 1600 (Chemin de Fer du Nord, Daniel Wildenstein) puis tentera l'aventure à Hong Kong (il se classera sixième du Mile avec un assez mauvais numéro dans les stalles)
A 5 ans, après deux places à Saint-Cloud, dans le Edmond Blanc et dans le Muguet, il va réaliser le doublé dans le prix du Chemin de Fer du Nord, puis effectuera une belle fin de saison (malheureusement, sans victoires), s'étant classé second du Messidor et du prix du Pin, puis quatrième du Hong Kong Mile. Ce sera sa dernière course.
Actuellement, il coule des jours paisibles en Italie.

.

.

marchanddor1


MARCHAND D'OR (2003) qui a débuté à réclamer et qui a fini par enlever neuf groupes dont cinq Gr1 (Maurice de Gheest 3x, Abbaye de Longchamp et July Cup). Connait des fortunes diverses depuis qu'il est chez Mikel Delzangles, mais a montré un regain de forme dans l'Abbaye de Longchamp cette année.
Cf l'article que je lui avais consacré.

 




SERRANT (1988) un Wildenstein de la famille de HULLA DANCER une jument qui a gagné de nombreux Gr1 (Salamandre, Le Marois, Moulin de Lonchamp, Guinées, Champion Stakes)
Il a peu couru à 3 ans mais entre 4 et 5 ans a aligné neuf victoires consécutives dont les Man O' War Stakes à Belmont Park (une course qui a été enlevé par SECRETARIAT, DAHLIA, plus récemment par DOCTOR DINO et deux fois par GIO PONTI) ainsi que le Maurice de Nieul et le Grand Prix d'Evry.

ALWAYS EARNEST (1988) un champion de Myriam Bollack Badel (acquis à réclamer), spécialiste du Cadran, ayant débuté chez François Boutin.
Après avoir écumé les handicaps sur longues distances, il a gagné à 6 ans le Right Royal puis s'est classé second du Cadran (battu de peu par MOLESNES) et du Royal Oak, Le Cadran, il le gagnera l'année suivante à 7 ans, puis s'y classera troisième à 8 ans et quatrième à 9 ans.


TAJOUN (1994) un Aga Khan qui a débuté à Durtal  3 ans et qui a aligné ensuite 5 victoires consécutives dont un handicap sur 3100m.
A 4 ans, il va réaliser le doublé Barbeville/Vicomtesse Vigier. A 5 ans, il a tenté la Gold Cup à Ascot (ce sera un échec) mais il a réalisé ensuite le doublé Gladiateur/Cadran, puis de 6 à 8 ans, il tentera d'enlever d'autres groupes pour stayers, mais sans y parvenir (il sera néanmoins troisième dans le Royal Oak).

MONT ROCHER (1995) un gris tardif entraîné par John Hammond qui s'est révélé à 4 ans par deux victoires dans des gros handicaps sur 3100m, (en tout, six victoires consécutives dont deux listed), puis à 5 ans s'est placé dans le Grand Prix de Deauville et a échoué de très peu dans la Coupe de Maisons Laffitte . Plus tard, il tentera sa chance à Caufield dans un Gr1. De 6 à 8 ans, il continuera à évoluer au niveau listed.

KATHMANDU (1997) un Niarchos entraîné par Dominique Sepulchre qui gagnera le Derby de l'Ouest à 3 ans et se classera quatrième du prix Niel.

GENERIC (1995) un stayer qui s'est affirmé tardivement sous l'entraînement de Jean-Paul Gallorini après avoir débuté chez Nicole Rossio.
C'est à l'âge de 6 ans qu'il a  évolué très rapidement, des handicaps aux listed, en enchaînant sur un doublé Maurice de Nieul/Kergorlay + deux accessits dans le Cadran et le Royal Oak. Un vrai petit champion.

GERMINIS (1994) un lauréat du Cadran qui n'a ouvert son palmarès que très tardivement à 3 ans dans un handicap.
C'est à 7 ans sous l'entraînement de P.Chevillard qu'il va gravir les échelons. Listed à Toulouse et Cagnes et une victoire très facile dans le Cadran On le retrouvera deux ans plus tard au départ du Cadran où il terminera second, ne pouvant rien contre le crack WESTERNER.

WEIGHTLESS (2000) un cheval entraîné par Pascal Bary pour la casaque Abdullah qui, à 3 ans, a réalisé le doublé Prince d'Orange/Dollar puis a échoué dans la Hong Kong Cup. Il a couru ensuite en Angleterre chez Amanda Perrett, puis est revenu en France se placer dans la Coupe de Longchamp.

BILLY THE KID (1998) le cheval-vedette de l' Ecurie du Club Galop, ex Wildenstein tardif passé chez Tony Clout au début de son année de 5 ans. Il franchira les différents paliers : handicaps (une victoire le Jour de l' Arc), puis listed (une victoire dans le prix Lord Seymour à 7 ans).

LE CARRE (1998) un Royer Dupré qui n'aura pas réussi à gagner son groupe. Est passé par les handicaps (a peu couru à 3 ans), une victoire dans le Grand Handicap de la Manche (3200m) à 5 ans, une victoire dans le prix Denisy (listed) à Fontainebleau à 6 ans, puis des accessits dans des groupes pour stayers jusqu'à deux belles places dans le Cadran et le Royal Oak.
A 7 ans, il gagnera encore deux listed puis déclinera progressivement.

ALLEZ OLIVE (1998) le grand malchanceux, avec une carrière qui passe à 4 ans par quelques victoires dans un gros handicap (sur 1600m) et une surprenante victoire dans le prix Tantième (listed) où il a battu (excusez du peu) sur 1600m les jeunes CHARMING GROOM et WESTERNER alors âgés de 3 ans.
A 5 ans, il a été quatrième du prix du Muguet (sur 1600m) puis à 6 ans a gagné un gros handicap à Cagnes et enfin à 7 ans, va réaliser sa meilleure année (la plus éprouvante) en se classant second du prix de Barbeville et du Vicomtesse Vigier, battu les deux fois par WESTERNER,  puis se plaçant dans le Maurice de Nieuil, le Kergorlay, le Gladiateur et le Cadran, souvent devancé par le Fabre REEFSCAPE et le Lellouche OSTANKINO.
Les années suivantes, on le retrouvera à courir un peu en France, en Belgique, puis il terminera sa carrière dans l'anonymat à 11 ans en terminant non placé d' un petit réclamer au Croisé-Laroche.

KRATAIOS (2000) un cheval sous casaque Marinopoulos, troisième de la Poule d' Essai, absent ensuite des pistes un an, puis à 4 ans quatrième du prix du Muguet et échouant dans les Lockinge Stakes à Newbury (il sera ensuite castré).
A 5 ans, a gagné quatre courses dont le Grand Prix de Marseille (listed) à Borely. A 6 ans,  a enlevé facilement le prix du Muguet puis s' est classé troisième du prix d'Ispahan (Gr1). Ce sera sa meilleure année.
De 7 à 9 ans, il a peu couru mais a gagné quelques bonnes courses à conditions. A 10 ans vient d'échouer de peu dans le Grand Prix Anjou Bretagne à Nantes.

 


 

Ci-dessous le portrait d'autres hongres qui se sont mis en avant plus récemment :
GENTOO (2004) par LOUP SOLITAIRE
CIRRUS DES AIGLES (2006) par EVEN TOP
KASBAH BLISS (2002) par KAHYASI
YOUNG TIGER (2001) par TIGER HILL
MAR ADENTRO (2006) par MARJU

ZIBIMIX (2004) par LINAMIX
DESERT OCEAN (2004) par DESERT SUN
WINTER DREAM (2004) par ACT ONE
 

 

.

PL AT - dans CHRONIQUES