7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 15:18

rougetjc2010

 

 

 

31 octobre 2010 : 5000ème victoire (dont 4650 en plat)  pour Jean-Claude Rouget acquise au Bouscat avec DURER un fils de Motivator sous les couleurs de Hamdan Al Maktoum. Un record en France et un seuil historique pour un entraîneur qui  s'affirme pour la décennie à venir comme l'entraîneur avec qui il faudra compter. Il n'a que 53 ans et déja 90 victoires de groupe à son actif.
Des records, il en avait déjà battu un par le nombre de victoires (242) en 1994 avec 155 chevaux dont un certain MILKOM qui réalisera cette année-là un doublé Jean Prat/Grand Prix de Paris  restant invaincu depuis ses débuts en onze sorties (record approché en 2008 avec 237 victoires mais avec 197 chevaux).

 

La clé de sa réussite, il la doit à une politique d'investissement basée sur un renouvellement annuel pour environ la moitié de son effectif (sa devise étant de ne garder que les bons), orientée vers l'achat de yearlings aux ventes (cet été, il a acquis pour le compte de propriétaires 20 lots dans un prix moyen de 50.000€) et la fidélité de ses propriétaires, investisseurs aux moyens conséquents (D-Y Trèves, G.Laboureau, B.Hermelin, JC.Gour, G.Augustin-Normand, M.Schwartz, I.Farès, JF Gribomont, ...et bien sûr Karim Aga Khan et Hamdan Al Maktoum). Des bases solides qui lui permettent de voir l'avenir avec sérénité, lui qui talonne souvent les entraineurs des casaques classiques, André Fabre et Alain de Royer-Dupré, âgés respectivement de 65 et 66 ans et qui vont devoir penser peu à peu à passer le relais.


Son terrain de jeu, c'est le Sud-Ouest. C'est là qu'il affute ses 2 ans, qu'il les jauge avant de les confronter aux meilleurs. Pour cela, il monopolise trois hippodromes comme autant de terrains d'entraînement :
Toulouse, Le Bouscat et La Teste et c'est d'ailleurs sur ces pistes qu'il a acquis un tiers de ses victoires.

En cette journée du 31 octobre de la 5000ème au Bouscat, certains de ses 2 ans ont comme souvent brillé.
DURER (320.000€ aux ventes d'août) un fils de MOTIVATOR qui, au préalable, s'était classé troisième à Saint-Cloud d'un lot dominé aisément par ZIYARID, un Aga Khan qui, malheureusement, n'a pas confirmé dans le Critérium International. Il est d'une excellente souche maternelle, étant fils de DISSERTATION  la mère de DEDICATION et DUNKERQUE et petit-fils de la semi-classique DEVALOIS qui, au haras, donnera BEAU SULTAN, DIVINATION et DALNA..

Un inédit, FUEL LIFE (220.000€ aux ventes d'août) fils de RED RANSOM portant les couleurs de Gérard Laboureau, a fort bien débuté. Une longueur devant deux chevaux espagnols. Le lot n'étais peut-être pas extraordinaire. Sa mère LUNASSA (élevage O'Reilly) a produit CELIMENE et LUNASKA.

DON'T HURRY ME (32.000€ aux vente d'octobre) une fille d'HURRICANE RUN a gagné son maiden de 15 longueurs sous les couleurs de Jean-François Gribomont. Elle avait débuté cet été à Deauville cinquième dans un lot qui tenait la route. Sa seconde mère a produit au haras GOLD AND STEEL, un cheval entraîné par Jean-Claude Rouget qui gagnera le prix de la Jonchère et se placera dans le Grand Prix de Paris puis qui effectuera une belle carrière aux USA, se plaçant notamment dans l'Arlington Million.
Les lignes sont à priori excellentes car elle avait battu précédemment à Borély début septembre une pouliche (IZALIA) qui vient de gagner le prix Miesque..

Parmi les bons 2 ans sortis avant l'été de l'écurie paloise, citons MY NAME IS BOND qui a, malgré tout, un peu déçu dans le Jean-Luc Lagardère tout comme KERATIYA dans le Morny.
La pouliche de Joseph Allen, DOO LANG ne doit pas être trop mauvaise, car même si elle a surtout couru en province, elle a tout de même battu MISS FIFTY qui s'est classée seconde du prix du Calvados.
HAVANE SMOKER a montré quelques limites dans le Critérium International, ce qui donnerait à penser que la ligne du prix des Chênes n'était pas transcendante. Il faudra le revoir.
VA, une pouliche par CARLOTAMIX, appartenant à un petit propriétaire Pierre Béziat, a pour sa troisième sortie balayé l'opposition (huit longueurs laissant loin derrière une pouliche comme ANGEL OF HARLEM qui s'est classée troisième du prix Miesque). On est curieux de la voir désormais à l'oeuvre au niveau supérieur.
ROSANABAD, un Aga Khan par SELKIRK qui est un frère de ROSANARA,  a survolé un petit lot au Bouscat.  C'est peut-être un espoir pour la Poule d'Essai.

Beaucoup d'autres n'ont pas encore débuté mais leurs origines prestigieuses laissent présager quelques possibles débuts fulgurants comme DARAIYNA (Refuse To Bend) une pouliche de la grande famille de Darsi et CENON (Montjeu) un frère d'Okawango...

 


PL AT - dans CHRONIQUES