21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 19:39

 

 

 

 

MANDALI
A la surprise générale, alors que cela semblait un trophée promis au crack QUESTARABAD, Christophe Soumillon a donc remporté la Grande Course de Haies avec MANDALI, un hongre de 6 ans. Victoire qui restera dans les annales, c'est certain, autant par la manière, car avec une avance assumée et contrôlée (mais un temps équivalent aux éditions des années précédentes), loin devant des montures vaguement guidées par les jockeys amorphes, que par le fait d' avoir été obtenue par un bleu sur les obstacles, un bleu qui a souvent porté le vert et rouge de la casaque Aga Khan, et parfois le vert et brun de la Princesse Zahra, couleurs sous lesquelles courrait MANDALI à ses débuts. (MANDALI est le frère de MANDESHA, triple lauréate de groupe 1, avec les prix Astarté, Vermeille et Opéra).
MANDALI a en effet débuté à 3 ans par une victoire avec Chistophe Soumillon, à Longchamp dans une course B sur 1950m. Il devançait là un certain INCANTO DREAM qui se classera second du Cadran l'année suivante.
Le poulain étant engagé dans le Jockey Club, c'est dans le prix de Guiche qu'il devait montrer qu'il avait la classe suffisante pour prétendre se présenter dans le derby. Malheureusement, il terminera dernier de la préparatoire et sera arrêté ensuite un an, après avoir été castré. Il gagnera ensuite sur la psf à deauville puis il terminera sa saison dans le Prix Jouvence, un gros handicap sur 3100. Durant l'hiver 2008-2009, il passera sous les couleurs de l'écurie Zingaro et dans les boxes de JP Gallorini. Pour ses débuts sur les haies, dans le prix Rohan, il se classera à une trés prometteuse troisième  place. Avec Jacques Ricou, il gagnera une listed trois mois plus tard puis tentera sa chance dans le Léopold d'Orsetti à Enghien.
Après un interméde à Cagnes durant l'hiver, il réalisera quelques bonnes performances dans le prix Juigné et Hypothèse. Juste avant de flouer  des sauteurs expérimentés dans la Grande Course, il avait couru tout juste honorablement dans le prix La Barka..

.

 

 


YELLOWMAN
Récemment, j'ai vu le documentaire sur Caroline Avon, la journaliste d'Equidia qui a monté la course pour cavalières le jour du Prix de Diane. Documentaire un peu complaisant au début, mais qui au fil de son déroulement, a révélé une personnalité attachante, volontaire et affrontant les rudes difficultés de son apprentissage avec beaucoup d'obstination.
Cette journaliste a en effet fait le pari de monter en course après avoir assisté à cette course de cavalières en 2007.
Pour ce faire, elle a donc monté des lots chez Guy Cherel, Yannick Fouin, afin de passer sa licence.
Licence qu'elle a obtenu après un premier échec. Puis après avoir couru cinq fois en province (notamment sous les couleurs du sympathique permis d'entrainer Jean-Christophe Bertin) elle a pu se présenter au départ le 13 juin avec un cheval de Robert Collet. Elle y a terminé dernière. Le cheval qu'elle a monté pour cette occasion, YELLOWMAN ,a un point commun avec MANDALI. Il est né comme lui en 2004 et a participé à la Grande Course de Haies en 2009, s'y classant quatrième à quelques encablures de QUESTARABAD....

 

 

PL AT - dans CHRONIQUES