23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 08:48

23 février 2013

 

Pour les tous nouveaux jeunes étalons, la première production à voir sur les pistes est toujours très attendue. Cette année, deux étalons stationnés en France, Le Havre et Soldier Of Fortune, devraient être bien représentés avec chacun plus d'une cinquantaine de poulains ou pouliches.


Le HavreLe Havre va passer son baptême du feu sous le regard sans doute inquiet de Sylvain Vidal, le directeur du Haras de la Cauvinière.  Il a sailli beaucoup de juments de qualité.
Côté profil, il est issu d'une souche vitesse par Noverre, et du côté maternel, sa grand-mère, la Mathet Marie d'Argonne, est la mère de Polar Falcon, le père de Pivotal. Donc, tout pour faire des produits précoces que l'on devrait voir à l'oeuvre dés le printemps.  Pour autant, c'est un vainqueur de Jockey Club sur 2100m, il est vrai, dans des conditions idéales, car ayant gagné après un parcours sage dans le peloton calé contre la lice en produisant une longue accélération, ce qui lui permettra de venir à bout de Fuissé.  Alliée avec une belle souche maternelle conciliant tenue et vitesse, il pourrait faire de bons chevaux sur distance intermédiaires. Mais une chose est quasi certaine : l'aversion prévisible de ses produits pour le terrain lourd.

 

 

 


Soldier Of Fortune, c'est une quasi première en France, car son installation au Haras du Logis Saint-Germain en France est le résultat d'une décision de Coolmore de mettre au plus près des éleveurs français un fils de Galileo. C'est le gagnant du Derby Irlandais, deux fois placé dans l'Arc, passant tout près de la gloire en 2007 à 3 ans, prenant la tête à 500m du poteau en produisant une très belle accélération, mais 300m plus loin se faisant dépassés inexorablement par Dylan Thomas et Youmzain.
Coté maternel, il est par une fille d'Erins Isle, un ex pensionnaire de Jim Bolger ayant fait une carrière aux Etats-Unis, dont la mère est une soeur de Sholokhov
Tout pour produire un vrai cheval de 2400m qui sait peut-être un jour celui qui rachètera son infortune dans l'Arc. On verra quelques-uns de ses produits au mieux durant le second semestre. Entre-temps, Le Havre aura vraisemblablement donné un ou plusieurs gagnants.
Au Haras du Logis, un deuxième étalon séduisant été importé. Il s'agit de Creachadoir, étalon Darley. C'est un fils de King's Best, étalon majeur qui a été stationné dans le même haras et qui est parti désormais officier au Japon. C'est un frère de Youmzain qui lui est stationné au Quesnay et dont les produits auront 2 ans l'année prochaine.

Avec une cinquantaine de produits à voir sur les pistes, Naaqoos pour le compte du Haras du Mézeray, n'est pas celui non plus dont on attend le moins les produits. Il restera l'incontournable lauréat du Jean Luc Lagardère en battant deux autres futurs étalons qui vont donner leur premiers 2 ans cette année (Mastercraftsman et Intense Focus). C'est le premier fils d'Oasis Dream à voir faire la monte en France. Un modèle pour faire des chevaux puissants, véloces et et précoces. Par sa descendance, il devra prouver qu'il n'aura pas été qu'un bon 2 ans doué incapable de s'affirmer à 3 ans.
Stationné également au Mézeray, Myboycharlie va aussi mettre ses premiers 2 ans sur les pistes. Ce fils de Danetime est voué à produire des flèches acérées filant droit vers le poteau. Pour cette année, ce lauréat du prix Morny devrait sans doute propulser une dizaine de candidats vers les meilleures épreuves sur courtes distances.

De Montmartre stationné au Haras du Pin, on devrait voir peu de produits cette année car c'est un fils de Montjeu, peu enclin à produire des 2 ans précoces.
Il faudra attendre sans doute 2014 pour voir évoluer la cinquantaine de poulains et pouliches nés en 2011. Ses produits se sont vendus en moyenne 5 fois le prix de saillie. Une exception : à Deauville une vente à 130.000€ pour le compte de Hamdan Al Maktoum avec Labaik, un poulain qui est à l'entraînement chez qui est chez John Hammond, issu d'une belle souche allemande de la famille d'Arcadio.

Stationné au Haras de la Hétraie, Zambezi Sun, héros malheureux du Jockey Club de Lawman dont une quinzaine de yearlings vendus l'année dernière, est l'un des rares fils de Dansili stationné en France. Il faudra surveiller particulièrement les produits qui seront issus d'un fille issue du sang de Sadler's Wells, cette combinaison s'étant montrée souvent efficace, comme cela a été le cas avec Passage Of Time, The Fugue ou Testosterone.

Au Haras du Quesnay, on compte deux nouveaux reproducteurs : Dunkerque et Mr Sidney.

Dunkerque aura pour mission d'être le continuateur du top étalon Highest Honor mort en 2009, en prenant la suite de Verglas mort prématurément, tout comme le font actuellement Sagacity, Take Risks, My Risk et Silver Frost (dont les premiers produits sont nés en 2012). Highest Honor, c'est l'histoire d'un bon 3 ans, gagnant du  prix Ispahan à 4 ans, devenu étalon majeur en France (tête de liste en 1995 et 2000) avec cette particularité d'être dépourvu du sang de Northern Dancer. C'est un pur produit Head, propre frère de Dédication, lauréate du prix de la Forêt, par Dissertation, fruit d'un croisement entre Sillery (étalon Head mort en 2001) et Devalois une poulinière Head de premier plan.
Mr Sidney, c'est le profil type du pur sang US avec un destin atypique. Fils de Storm Cat, vendu yearling près de 4 millions de $, blessé à 2 ans, et gagnant un groupe 1 sur gazon à 5 ans.

Pour le haras d'Etreham, c'est Artiste Royal, l'étalon prometteur. Ce frère d'Aquarelliste, fils de Danehill, a fait une carrière honnête à 3 ans, puis a gagné un seul groupe, La coupe de Longchamp à 4 ans en battant l'excellent Diamond Green. Il a ensuite fait une carrière au meilleur niveau aux Etats-Unis, en gagnant deux groupes 1 sur 2000m. Cest un descendant de la célèbre famille Wildenstein d'Almyre, la mère d'Arcangues.


Voilà pour l'essentiel les étalons majeurs stationnés en France pour lesquels les produits seront suivis avec attention. D'autres plus modestes auront également des 2 ans cette année. Parmi eux, Crossharbour, Racinger, Coastal Path et Full Of Gold.
Face à eux, de nouveaux étalons étrangers parmi lesquels 2 étalons estampillés Coolmore, Mastercraftsman et le valeureux Yeats.


Mastercraftsman, c'est un fils de Danehill Dancer, lauréat de groupe 1 à 2 et 3 ans, ayant croisé la route de son ainé Sea The Stars, réussissant même à lui tenir tête dans les International Stakes. Une trentaine de produits sont attendus cette année.
Quant Yeats, c'est le stayer majeur de la décennie précédente, fils de Sadler's Wells, lauréat de quatre Gold Cup. On verra peut-être quelques-uns de ses produits courir en France. Fabrice Chappet posséde un de ses fils à l'entraînement par une fille de Rock Of Gibraltar.

Mais les produits les plus attendus seront incontestablement ceux du crack Sea The Stars. Pas plus d'une dizaine  à voir peut-être débuter cette année, principalement chez Alain de Royer-Dupré pour l'écurie Aga Khan, avec pour les plus prestigieux un fils et une soeur de Zarkava, des frères de Darjina, Behkabad et Manighar, une soeur de Vadawina, et notamment Edkhan, un fils d'Alpine Rose, top price des ventes yearlins d'août.
Sont attendus également chez André Fabre, une fille de Nebraska Tornado, chez John Pease, pour les Niarchos un frère de Multidimensional et chez Mikel Delzangles une fille de Verba.

Quelques autres étalons intéressants à suivre : Bushranger, Aqlaam, Archipenko, Intense Focus et Red Rocks.

Tarif 2013 des saillies pour les étalons stationnés en Europe

 

En 2013

premiers yearlings pour YOUMZAIN, RIP VAN WINKLE, AIR CHIEF MARSHAL, LOPE DE VEGA, LORD SHANAKILL, MAKFI, PACO BOY, SILVER FROST, VISION D’ETAT

 

premiers foals pour POUR MOI, DICK TURPIN, DREAM AHEAD, WOOTTON BASSETT, POET’S VOICE, CANFORD CLIFFS, LOUP BRETON, NEVER ON SUNDAY

 

 

PL AT - dans ELEVAGE