8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 19:29

De cette réunion de Longchamp, on attendait quelques enseignements pour les classiques. De Beauvoir, on souhaitait savoir s'il allait gagner largement devant une opposition jugée  plus faible. D'Azeville qu'elle confirme tout le bien que l'on pensait d'elle.


 

C3 Saonois2p


Dans le prix La Force, Saint Loup, le leader de Beauvoir, a raté son départ puis il a imprimé un rythme moyennement sélectif de telle sorte que Beauvoir, déjà nerveux au rond, a
quelques peu piétiné sur ses talons, puis allant plutôt facilement, celui-ci a accéléré en progression semblant pouvoir distancer Saint Loup mais ses foulées ne s'allongèrent pas comme il l'aurait falllu pour se mettre à l'abri du retour de Saonois.

Verdict de Jean-Claude Rouget : il ne tient pas les 2000m (il est vrai qu'on ne trouve pas dans son pédigree beaucoup d'élements de tenue, son père Footstepsinthesand ayant été jusque 1600m, son grand-père Giant's Causeway ayant été un vrai miler qui a pu aller jusqu'à 2000m et du côté maternel sa mère est une fille de Highest Honor). Oui et non, peut-être qu'il n'a pas tout simplement la capacité d'accélération nécessaire pour faire la différence avec de bons chevaux. Quoi qu'il en soit, il semble que Jean-Claude Rouget souhaite désormais l'orienter vers la Poule d'Essai.

Pour autant, le vainqueur Saonois n'est pas un gagnant de second plan. C'est un vrai et beau vainqueur qui rend un bel hommage à son père Chichicastenango, ne cessant de repousser ses limites, désormais bien placé pour tenter de rejoindre Vision d'Etat dans laliste de ses meilleurs produits. Programme annoncé par Jean-Pierre Gauvin : Greffuhle puis Jockey Club. 

 

 

 

 

 

C2 X-Fairly Fairp

Dans le prix de Finlande, pour Azeville, même syndrome, elle n'a pas pu accélerer efficacement n'ayant jamais pu se mettre dans le sillage de Fairly Fair qui elle, a coiffé Cheriearch sur le poteau, à l'extérieur de cinq pouliches terminant à moins d'une longueur, ce qui minore un tant soit peu la valeur du lot.

 

 

 

 

 

C5 Giofra2p


Durant cette réunion, le prix d'Harcourt dont le niveau semblait plutôt moyen devait être  l'épreuve permettant à Vadamar de faire une rentrée gagnante, à
la réserve près de la distance un peu courte pour lui. La course est partie sur un rythme élevé, emmené par le Rouget War Is War, avec dans son dos Poet et plus loin Giofra ne cherchant pas à les suivre, Vadamar trottinant tranquillement à l'arrière. Ce qui devait arriver arriva. Les deux premiers cités se sont asphyxiés dans la ligne droite. Giofra les a débordé facilement et Vadamar, tenu un peu loin, a fait le minimum vital pour être second plusieurs longueurs devant les autres.







Giofra a prouvé là qu'elle était une excellente jument et le haras de la Pérelle tient là certainement une pouliche qui peut marcher sur les pas de Reggane, elle qui avait débuté tardivement et victorieusement à Chantilly avant d' échouer de peu derrière Ghanaati dans le Coronation Cup à Royal Ascot, et ensuite à 4 ans, d'enlever les E.P Taylor Stakes au Canada. Côté pédigree, peu de tenue, mais une bonne jument américaine ayant gagné le Flower Bowl Invitational Handicap. La suite logique pour elle est le prix Ganay avant de peut-être tenter de belles épreuves hors de nos frontières.
Elle a aussi un petit frère, Guyapi, entraîné également par A.de Royer-Dupré qui devait débuter prochainement et qui est engagé dans le Jockey Club et le GP de Paris.

 

En fin de réunion, le prix du Gros Caillou était l'occasion de voir de bons chevaux comme Spectacle du Mars, Eightfold Path, Izalia ou Miss Fifty. Un mini prix de la Forêt.

Bizarrement, alors qu l'affluence était jusque là quelque peu parsemée dans les tribunes, l'ambiance est montée d'un cran (un des effets des Dimanches au Galop, les familles venant là par curiosité à l'heure du goûter). Les concurrents ont été alors encouragés tout le long de la longue ligne droite jusqu'à l'arrivée au second poteau.

Spectacle du Mars a bien résisté au modeste italien Rosendhal, Blue Soave (déjà placé sur le même parcours dans le prix du Pin) a mené jusqu'au 1er poteau puis a conservé de justesse une bonne place, Eightfold Path parti de trop loin, a bien terminé en pleine piste, Izalia est bonne sixième. Un résultat qui a confirmé encore une fois qu'il est préférable sur ce parcours de prendre un bon départ et de rester le long de la lice.

 

 

 

 

 

 

 


PL AT - dans CHRONIQUES