29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 12:38

ArPrRothschildp

 

L'hippodrome de Deauville, fidéle à lui-même, avec un ciel chargé de nuages, une affluence erratique et un préambule de douche froide avant le Rothschild.

 

Les anglais sont venus peu nombreux mais sont repartis avec les deux plus belles épreuves. Dans le Rothschild, Elusive Kate n'a pas même pas eu à lutter pour faire le doublé. Elle laisse une impression de facilité et derrière nos 3 ans se sont bien battues mais n'ont pas pu empêcher Duntle de concrétiser un jumelé anglais. Duntle, qui est famille avec notre championne Allez France, est une pouliche talentueuse entraînée par David Wachman, l'entraîneur de Bushranger avec qui il avait gagné le prix Morny en 2008. 

 

Rien de trop déshonorant pour nous, surtout qu'Elusive Kate est une vraie championne (c'était la plus titrée) mais qui masque à peine chez nous l'absence de juments capables de prendre la relève de Goldikova sur 1600, pas même Giofra qui a été méconnaissable. Elusive Kate pourrait tenter le Jacques Le Marois et affronter Intello et Moonlight Cloud mais il semble que John Gosden prèfère la présenter en Irlande dans les Matron Stakes, épreuve qu'il a déjà gagnée avec Rainbow View. Elle devrait retenter ensuite les Sun Chariot Stakes.

 

Dans le prix de Cabourg, My Catch, un poulain entraîné par David Brown (il a été l'entraîneur de Frederik Engels, un lauréat des July Stakes à Newmarket) s'est imposé par opportunisme. Sa mère Catch The Sea a appartenu à Christopher Tsui, le propriétaire de Sea The Stars.

 

Lors de cette réunion, Penglai Pavilion, un ex espoir d'André Fabre, a dominé facilement un lot assez faible car on s'attache surtout à lui donner des engagements faciles et rien ne dit  qu'il a l'envergure pour gagner un épreuve de groupe.

PL AT - dans CHRONIQUES