26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 18:34


26 juin  2011

Dans le Grand Prix de Saint-Cloud, un régal pour les yeux que de voir SARAFINA allonger ses foulées pour recaler le pauvre CIRRUS à son examen des Gr1. Une victoire sur sa qualité intrinsèque, car elle a tiré outre-mesure, caché jusqu'à l'extrême limite du raisonnable. Et de gros regrets. Que l'entraineur de SNOW FAIRY n'ait pas préféré le Val d'Or au plaines du Curragh, car elle aurait eu son terrain, et le spectacle n'en aurait été que plus exaltant.

CIRRUS DES AIGLES tentera sans doute Deauville cet été
Quant à ZACK HALL, mine de rien face à deux valeurs de groupe 1, il a montré un petit quelque chose d'intéressant qui mérite considération.

 
Quoiqu'il en soit, SARAFINA est en train de devenir le meilleure carte de visite qui soit pour son père, l'étalon Darley REFUSE TO BEND (qui est aussi le père de WAVERING la gagnante du Saint-Alary). Maintenant, elle  devrait courir une fois avant l'Arc (le prix Jean Romanet, dixit A.de Royer-Dupré).


REFUSE TO BEND c'est le gagnant de trois Gr1, à chaque fois d'un petit nez, sans éclat, et surtout coupable de performances inconstantes, qui, bien que fils de SADLER'S WELLS, n'a jamais montré une tenue énorme.
SARAFINA est un pur produit de l'élevage Dupré par TOP VILLE  et SANTALINA (de la même famille, l'Aga Khan a hérité de SUMAYR qui sera quatrième de l'Arc en 1985).


La mère de SARAFINA a couru en Angleterre sans pouvoir gagner sa course. Ses six premiers produits ontété des femelles. SARAFINA sera son sixième.
Les deux premiers produits furent d'honnêtes compétitrices et sont poulinières . Gérard Augustin-Normand a acheté un de leurs produits aux ventes yearlings pour 90.000€ (SAINT-LOUP, par ZAMINDAR) et l'a mis à l'entraînement chez JC.Rouget.
Le troisiéme, SANAYA (par BARATHEA) va courir de 2 à 4 ans sans réussir à gagner son groupe (sera battue deux fois par GERMANCE dans le prix Pénélope et le prix Saint-Alary).
La quatrième, SANJIDA, a suivi à peu près le même itinéraire, se classant troisième des prix Pénélope et Cléopâtre, puis a été le leader de ZARKAVA dans le prix de Diane. Elle a été vendue au haras de la Pérelle. Son premier produit est par GALILEO et passera sans doute aux ventes yearlings cet été.
La cinquième SANABYRA n' a pas couru.

   

Dans le prix SEA BIRD, accélération courte mais efficace pour ALOEIL qui semble s'épanouir sur 2400.

Sa mère CHARMGOER est une soeur du crack américain  GO DEPUTY. Espérons qu'il ait une carrière plus enviable que l' une de se soeurs TRES FROIDE qui court actuellement comme une dératée dans des sous-handicaps depuis qu'elle est entraînée par un certain J.Larkin en Irlande. F.Head va lui trouver un bel engagement à Deauville.

 


 

Dans le Derby irlandais, CARLTON HOUSE n'a rien pu faire contre les bourrasques irlandaises. Il a filé TREASURE BEACH le plus longtemps possible mais n'a pas pu refaire le moindre pouce de terrain quand celui-ci a accéléré. Et TREASURE BEACH est sans doute meilleur que je ne le pensais.

Si on se penche sur le début de carrière de ce gagnant de derby irlandais, il apparaît que son entraîneur ne devait pas voir en lui de la graine de champion. A 2 ans, il a en effet gagner son maiden puis a couru deux handicaps avant de terminer son année à 10 longueurs de FRANKEL dans un Gr2.

Ce n'est qu'à 3 ans qu'il commence à montrer de quoi il est capable en gagnant le Chester Vase à la lutte avec un certain NATHANIEL (qui depuis, a gagné largement les King Edward VII Stakes durant le meeting de Royal Ascot). Il vient donc de prouver qu'il est l'un des meilleurs poulains européens sur 2400.
Dans son pédigree on trouve quelques signes de sa qualité. Une grand mère maternelle BLUE WATER qui a produit INDIAN CREEK lauréat de plusieurs groupes sur 2000-2400 et qui avait devance notre BANKS HILL dans les Prince Of Wales's Stakes.

BLUE WATER a couru en France sous l'entraînement de John Hammond, en gagnant deux gros handicaps à Longchamp et se classant troisième du prix de Flore. Elle a un frère qui s'est classé troisième du prix La Force..

 

 

 

PL AT - dans CHRONIQUES