6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 11:52

 

SnowFairy

 

5 juin 2011

 

Je me suis toujours dit que SNOW FAIRY  était une pouliche qui pouvait gagner l'Arc. Mais son entraîneur n'en parle pas et c'est dommage. Il l'a pourtant engagée dans l'édition 2011.

A 3 ans, lauréate du doublé dans les Oaks, j'avais espéré la voir en France car son Ed Dunlop son entraîneur,  l'avait engagée dans le prix Vermeille. Cela aurait pu être une belle luttte avec SARAFINA et PLUMANIA. Mais  il a préféré la présenter dans les Yorshire Oaks (où elle a été battu par la championne MIDDAY) puis dans le Saint Leger où elle ne s'est classée que quatrième.

SNOW FAIRY étant plutôt adepte du bon terrain, l'automne n'est pas une saison qui lui convient. Trop d'aléas climatiques. D'où l'intertitude quant à une éventuelle venue à Longchamp en octobre.
C'est la raison pour laquelle elle a fait un petit  périple asiatique durant l'hiver dernier. Résultats fructueux : deux victoires dans des Groupes 1 (la Queen Elizabeth II Commemorative Cup, dans laquelle elle va faire une ligne droite d'anthologie en plongeant à la corde.. et la Hong Kong Cup).

Cette année, après quelques petits pépins de santé, elle devrait faire sa rentrée le 25 juin dans les Pretty Polly Stakes (réservée aux femelles) puis tenter les Nassau Stakes fin juillet afin de conquérir à nouveau l'Asie.

SNOW FAIRY est surtout une jument qui m'avait impressionné dans les Oaks d'Epsom en 2010. Sa course ressemble d'ailleurs un peu celle de RELIABLE MAN à Epsom  avec une lègère variante. En effet, dernière tout le parcours, ce n'est qu'à l'entrée de la longue ligne droite qu'elle va commencer à progresser. Mais devant elle, un mur de chevaux. Alors Ryan Moore, trés inspiré, va louvoyer dans le peloton, forcer un peu le passage, puis terminer à toute allure en produisant quelques foulées peu académiques, et résistant ainsi de peu à MEEZNAH. Elle avait été supplémentée pour cette épreuve.
La fois suivante, dans les Oaks du Curragh, elle va faire une vraie démonstration, au point que, quand les premières pouliches luttent pour le sprint, elle est totalement hors champ puis elle surgit et prend inexorablement le large (8 longueurs à l'arrivée entre elle et la seconde, MEEZNAH étant encore plus loin).

Son père est INTIKHAB . Celui-ci est bien connu chez nous pour avoir donné deux très bonnes juments qui ont eu la malchance d' être née la même année que DIVINE PROPORTIONS. TOUPIE qui a été seconde de la Poule d'Essai puis s'est placée dans l'Astarté, et PAITA qui s'est classée troisième du prix de Diane et du prix Vermeille.
Du côté maternel, il faut remonter aux année 50 pour trouver la qualité qui a pu lui être transmise, grâce à ANNETTA née en 1941 gagnante des Oaks irlandais, sa fille ANNIE OAKLEY née en 1952 seconde des Falmouth Stakes (qui a produit TENDER ANNIE placée dans les Oaks) et sa petit-fille AIMING HIGH née en 1958 qui a gagné les Coronation Stakes.

Ed Dunlop, son entraîneur, est celui qui s'était classée troisième de l'Arc avec OUIJA BOARD en 2004, une pouliche qui avait aussi  réussi le doublé dans les Oaks et qui gagnera en tout sept Groupes 1.

 


 

17 août 2011

Une bonne nouvelle : SNOW FAIRY sera à Deauville au départ du Prix Jean Romanet le 21 août, où elle affrontera sa compatriote TIMEPIECE. Ce sera l'occasion de la voir en France avant qu'elle ne reparte pour une campagne asiatique.

 


PL AT - dans CHRONIQUES