9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 11:08
Idaho

Idaho

J'aime bien cette période de l'année, celle qui commence par les prix Djebel et Imprudence (cette année, malheureusement peu instructifs) et le Craven Meeting à Newmarket.

Entre les deux, à Leopardstown, se déroule les Ballysax Stakes sur 2000m, épreuve promue Groupe 3 en 2003 et où sont passés victorieusement Galileo, High Chaparral, Yeats et Fame and Glory. Pour cette édition, Aidan O'Brien qui a connu pas mal d'infortunes ces dernières années, notamment face à des chevaux moyens de Jim Bolger, présente
Beacon Rock, Idaho et Cook Islands.

Cook Islands sera associé à Ryan Moore, c'est un poulain qui a débuté très correctement face à Hit a Bomb l'autre O'Brien pressenti pour aller directement sur les Guinées. C'est un neveu de Mubtaker un cheval de tenue qui a gagné trois fois de suite les Geoffrey Freer Stakes à Newbury.
Jim Bolger lui opposera
Moonlight Magic qui a pour signe distinctif d'être un neveu de Galileo (sa mère Melikah s'était placée dans les Oaks anglais/irlandais et le prix Vermeille)
La curiosité sera
Harzand un Aga Khan qui s'est promené à Cork sur un terrain défoncé (famille avec une excellente jument australienne). Hazariya sa mère a été le dernier produit Aga Khan d'Hazaradjat (poulinière jugée peu utile et vendue 33.000€).

A suivre également le même jour les 2000 Guineas Trial Stakes avec
Johannes Vermeer et Black Sea. Le premier a eu une saison de 2 ans chargée, étant battu dans le Racing Post Trophy puis ayant gagné une semaine après le Critérium International. C'est la famille maternelle de Shirley Heights le double vainqueur de Derby anglais et irlandais pour Lord Halifax. Le second est peut-être celui qui ira vers notre Jockey Club. Et si tel était le cas, il pourrait bien y retrouver l'autre Black Sea (le frère de Dibajj) qui a gagné le François Mathet.

 

Mardi à Newmarket auront lieu les Nell Gwyn Stakes, possible porte d'entrée vers les Guinées (quoique, le dernier doublé remonte à plus de dix ans avec Speciosa). Les dernières éditions ont été assez moyennes, mais celle de cette année est plus relevée avec Illuminate la seconde des Cheveley Park et Nathra, Coolmore deux placées de Fillies Mile. 
Illuminate, Nathra sont des pouliches qui peuvent tenter les Guinées car ce sera là leur distance limite. Coolmore peut aller un peu au-delà (c'est une nièce de Giant's Causeway).
Face à elles, les toutes neuves et invaincues
Aljazzi (nièce de Yuften second du Jean Prat) et First Victory (nièce de West Wind).
Pour les places,
Doubly Motivated qui avait superbement gagné aux bras à Lingfield ainsi que Fourth Way et Ashadihan.

 

Et jeudi dans les Craven StakesFoundation contre Stormy Antarctic sans être pénalisé pour sa victoire dans les Royal Lodge, c'est à priori un avantage pour un poulain qui n'est pas sûr d'aller au delà du mile. Quant à Stormy Antarctic (le premier atout classique pour Ed Walker) cette rentrée doit s'envisager comme une possibilité d'aller éventuellement sur les Guinées mais d'être encore plus performant sur à minima 2000m. 

Face à ces deux-là Shogun est loin d'être le meilleur O'Brien. Le Godolphin Very Talented a été battue par une pouliche qui n'a pas trop mal couru dans les Filles Mile. Il a pour particularité d'être un Invincible Spirit issu d'une bonne famille chilienne qui remonte à une jument française exportée au Chili dans les années 50, une fille d' Hypericum dans la descendance de laquelle on trouve Deep Impact,  Highclere, Nashwan et Ghanaati.
Quant aux deux Hannon, le
Tony Curtis semble un peu faible et Steel Of Madrid (curieusement peu expérimenté) un neveu de Rite Of Passage (lauréat de le la Gold Cup) est de la famille de le grande Dahlia, ce qui peut laisser entrevoir un peu de potentiel..

.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 05:32
Djebel, Imprudence 2016

Voilà un prix Djebel et un prix Imprudence qui paraissent à priori prometteurs.
Chez les poulains, deux peuvent aller sur les Guinées.
Vedevani second de Cloth Of Stars dans le Prix des Chênes, ici sur 1400m c'est un peu surprenant, lui qui a pour tenir au moins sur 2000m. Quant à Moon Trouble, pas d'affolement, il n'a pas battu grand chose, c'est un test. Pour autant, il est issu d'une très belle famille maternelle de Moussac/Oldham avec de très bons chevaux entraînés Boutin et Fabre.
Attendu est celui qui doit confirmer tout en sachant qu'il sera (de toute façon) incapable d'aller au-delà de 1600. Au mieux, son programme, c'est la Poule, le Jean Prat ou les St James's à Royal Ascot.
The Turning Point est un précoce qui a été préservé mais ce n'est sûrement pas un poulain de Poule d'Essai. Idem pour Cheikeljack (un neveu de Quest For Honor).
L'anglais
Ribchester (de la grande famille de Mehthaaff, Dubai Millennium) a gagné les Mill Reef Stakes surtout grâce à James Doyle, et son dauphin a fait de la figuration un mois plus tard à Maisons-Laffitte. S'il gagne, grosse déception pour Attendu et Vedevani.


Chez les pouliches, le lot est plus intéressant avec beaucoup d'ambitions discordantes et des pouliches qui, pour la plupart, verront 1400-1600 comme une limite à ne pas dépasser. Seules Midweek, Villebaudon et Rosay disposent du potentiel génétique pour aller sur plus long.

Midweek étant engagée dans les Guinées, elle passe là le test classique d'une rentrée où la forme prévaudra sur un résultat qui ne devra pas être trop décevant. Tout comme Villebaudon qui passe là son examen de passage.
Okana, ayant déjà fait sa rentrée, est profilée pour aller (sérieusement) vers la Poule d'Essai. Ce sera la victoire ou un début de désillusion pour envisager une suite classique.
Dressed In Fur et Nomadic placées dans le prix Miesque vont essayer de se re-situer modestement dans la hiérarchie. C'est aussi un peu le cas d'Aim To Please.
Aktoria et Venecia Style sont celles qui ont le plus de métier, capables de faire un podium (avec une suite possible vers le Sandringham) moins sûrement pour avoir une réelle chance dans la Poule d'Essai.
Damila, d'une souche Wildenstein réintégrée à Bernesq, visera la petite allocation.
Spectre est une Siyouni sérieuse, nièce d'Irian. Meilleure outsider.
Spanish Romance a été croisé le fer avec les anglaises dans les Albany Stakes sans y montrer une qualité exceptionnelle, sa vitesse de base n'ayant pas été suffisante pour tenir 1200.
Katie's Diamond, c'est l'anglaise du lot, par Turtle Bowl, un ex du La Reboursiere et de Montaigu qui a produit French Fifteen, Lucayan, placée dans le Boussac aux côtés d'Aktoria, elle peut gagner, et la voir gagner mettra encore plus haut la valeur de Ballydoyle.


Moonlight Cloud avait gagné le Prix Imprudence pour George Strawbridge, propriétaire qui a vu avant-hier une certaine Neko débuté facilement sur psf.
Cette
Neko est une propre soeur de Testosterone, qui avait gagné tout aussi facilement après avoir débuté moyennement dans le lourd. Ce qu'on retient dans son pédigree c'est surtout cette Noblesse une lauréate des Oaks qui sera l'arrière grand mère de Rainbow Quest et Commandier In Chief, soit un gagnant d'Arc et de Derby.
Peut-être sera-t-elle une future We Are (par Dansili comme elle). Au programme, devant elle le Saint Alary et/ou le Diane. Entre, le Pénélope est trop rapproché et le Cléopâtre trop éloigné. Le prix de la Flandrie décalé mi-mai (ou pourquoi pas le Vanteaux..) pourrait être envisagé pour confirmer le potentiel et s'aligner sérieusement au départ du prix de Diane...Il a donné récemment deux lauréates de Saint-Alary et une lauréate d'Opéra.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 14:10
Vazirabad, St Nicholas Abbey
Vazirabad, St Nicholas Abbey

Vazirabad, St Nicholas Abbey

Poulain correct à 2 ans, Postponed a eu son heure de gloire tardivement à 3 ans en enlevant les Voltigeur Stakes devant le bon Snow Sky, à tel point que Luca Cumani (son entraîneur précédent avant que le lunatique Sheikh Obaid ne lui enlève) a rêvé de Coronation Cup, Eclipse et King George, comme Royal Palace, le petit champion de Noel Murless, avait réussi à la faire dans les années 60. Ce qui ne fut pas vraiment le cas.
Rentrée à Sandown, battu de peu par Western Hymn auteur d'une place honorable dans les Champion Stakes. Au Curragh il tombera sur l'os Al Kazeem. A Ascot, Snow Sky le dominera facilement mais il inversera nettement la tendance dans les King George, sa première grande victoire. Il gagnera ensuite le prix Foy mais n'ira pas sur l'Arc.

Désormais sous l'entraînement de
Roger Varian, il a maintenant gagné la Sheema Classic et son futur défi sera de tenter de réaliser le doublé Coronation Cup/King George, et faire mieux qu'Opéra House et Daylami qui l'ont réalisé au même âge. Ce doublé, d'autres champions l'ont réalisé mais à des âges différents, comme Ile de Bourbon et Mill Reef en gagnant les King George à 3 ans et la Coronation Cup à 4 ans et d'autres comme Time Charter et Swain à 4 et 5 ans.
St Nicholas Abbey a été l'un des derniers à le tenter mais n'a jamais réussi, ratant à chaque fois les King George, mais gagnant toutefois trois fois la Coronation Cup, faisant mieux que la championne Petite Etoile qui l'avait gagné deux fois à 4 et 5 ans (elle avait été battue dans les King George par Agressor un cheval entraîné par le père de John Gosden..).
S'il est vraiment très fort il pourra tenter entre les deux les Eclipse et ensuite conclure par la Breeders' Cup Turf. A priori, peu de chance qu'on le voit en France cette année, à moins qu'il soit tenter par un Grand Prix de Saint-Cloud à la place des Eclipse.

Sa grand-mère
Bianca Nera (Salse) a été une excellente 2 ans en gagnant les Moyglare Stud et se plaçant dans le Marcel Boussac, dominée par la pouliche qu'elle avait battue au Curragh mais déchantera à 3 ans en figurant dans les Guinées. Comme poulinière elle produira Pietra Dura une bonne pouliche qui gagnera listed pour la famille Magnier, qui elle-même sera la mère de Turning Top seconde d'un Groupe 1 à Santa Anita, battue par Hibaayeb une lauréate des Fillies' Mile.

Par Arabella (1926) une aïeule commune, il est de la même famille qu'Invasor, Soldier Of Fortune et Marling.


De son côté
Vazirabad a gagné la Dubai Gold Cup qui est loin de valoir la mythique Gold Cup de Yeats et Sagaro malgré une allocation supérieure.
Il a tout de même pas battu grand chose, Big Orange le stayer de M.Bell son seul opposant valable n'étant pas une terreur, même s'il a pour lui d'avoir gagné d'un nez la bonne Godwood Cup.
Gagner à 3 ans des Lutèce et des Chaudenay contre des recalés classiques et un Royal Oak (qu'il va sans doute payer cher...) contre des anciens cherchant une porte de sortie honorable, c'est bien, mais le plus dur reste maintenant à construire. Affronter les chevaux d'âge sur 2400. Au programme, sont possibles les Grand Prix de Chantilly, le Grand Prix de Deauville et pour objectif estival le Grand Prix de Saint Cloud. Le pari osé serait d'aller sur la Coronation Cup à Epsom pour tenter de faire aussi bien
qu'In The Wings, Sheriff's Star et Exceller.
Vazirabad est un fils de Manduro, étalon peu usité dans l'élevage Aga Khan. Il y a eu le bon Baradari, troisième du Maurice Caillault et Dauran celui qui a été le leader de Dolniya dans le Grand Prix de Saint-Cloud.
Côté maternel, il est le fruit de la pertinente importation par JL Lagardère de
Visor qui a produit Visionary, Visionnaire (mère de Vison Célèbre, Visionario), Visindar, Visorama et Varenar. Visor c'est aussi l'importation du sang de Mr Prospector. Et il est d'ailleurs amusant que Ridasiyna, la fille de Motivator gagnante du prix de l’Opéra, soit envoyée à American Pharoah pour aller chercher un peu d'inbreeding sur le chef de race américain.

 

Comme on le voit, il y a éventuellement une petite chance que Vazirabad soit confronté à Postponed.

PL AT - dans CHRONIQUES
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 20:04
Les 10 ans du Jockey Club réformé

Le Jockey Club nouvelle version n'a pas vraiment à rougir de son palmarès depuis 2005 avec des chevaux devenus des étalons cotés comme Shamardal, Lawman, Le Havre et Lope de Vega, ainsi qu'avec les derniers vainqueurs Intello et The Grey Gatsby. Par contre le programme qui les y a conduit ainsi que ceux ayant pris les premiers accessits est pour le moins désormais hétérogène, la plupart des poulains passant par le Prix La Force, le prix de Guiche, le Greffuhle ou le Fontainebleau, et très peu par les prix Noailles et Hocquart, ces deux dernières épreuves étant devenues marginalement envisagées pour s'y préparer (hormis pour l'exception Planteur). 

Certains vainqueurs du Noailles ont même tenté d'enchaîner avec le prix Hocquart et s'y sont cassés les dents (parfois que d'un petit nez). Rien à voir avec l'avant-réforme quand les poulains enchaînaient fréquemment Noailles, Lupin et Jockey Club. C'est tout juste maintenant si le Noailles (situé vraiment trop en amont du Jockey Club), incapable même de préparer correctement au Grand Prix de Paris, ne méne pas plus sûrement au Derby suisse ou Derby italien.


Le gros point noir de la réforme de 2005, ce sont donc bien ces prix Noailles et Hocquart deux épreuves printanières pour 3 ans (excluant les hongres) qui ménent nulle part, la rétrogradation récente du Noailles risquant à terme inévitablement d'entacher le prestige supposé du Hocquart...dont le vainqueur n'a pas réussi le doublé avec le Jockey Club depuis maintenant trente ans, depuis Bering qui clôturait là un tryptique commençé avec Darshaan et Mouktar. Pour ce Hocquart, un constat encore plus aberrant, seul deux des derniers vingt vainqueurs ont réussi ensuite à gagner un Groupe 1.

Certains aussi passent parfois par des épreuves à conditions se déroulant à Longchamp comme les
prix de Nanterre (la dernière édition date de 2013), prix Machado ou prix des Orfèvres (ex Ferrières) comme cela été le cas de chevaux de l'envergure de Darsi, Hurricane Run, Lawman, Zambezi Sun et New Bay.
Donc, il est bon de surveiller de près ceux qui y participeront, bien qu'il soit dommageable en 2016 suite à la fermeture de Longchamp qu'une seule de ces épreuves conserve à peu près les mêmes caractéristiques, en l'occurrence le prix de Nanterre qui se déroulera le 21 avril à Compiègne sur 2000m (c'est ausi une épreuve que Cirrus des Aigles a gagnée), le Prix des Orfévres (le 11 avril) à Saint-Cloud étant quant à lui allongé sur 2400m (au lieu de 2200m) et le prix Machado (1600m) étant déporté d'un mois (le 25 mai) à Maisons-Laffitte.
La preuve flagrante qu'il ne faut en rien négliger ces épreuves, même transférées sur d'autres pistes:
André Fabre a gagné les trois dernières éditions avec Sky Hunter, Ampère et New Bay....

PL AT - dans CHRONIQUES
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 23:32
Ocovango

Ocovango

Avant le prix La Force il y a aussi le prix François Mathet, épreuve qui, avant de porter le nom de celui qui avait régné sur les courses pendant trente ans jusque dans les années 80, s'appelait le prix de Courcelles. Le maître de Tantième l'a gagnée plusieurs fois notamment avec Crystal Palace qui gagnera ensuite le Jockey Club.
Dans cette épreuve
, André Fabre a toujours été toujours très présent, y présentant des poulains aux profils divers qui sont devenus la même année, pour certains, des champions comme Trempolino et Carnegie des gagnants d'Arc, ou d'autres comme Creator, Diamond Mix, Crimson Quest et plus récemment Ocovango.
Depuis Crystal Palace, quatre gagnants se sont classés second du Jockey Club (Trempolino, Diamond Mix, Best Name, Prospect Park).
L'édition 2016 s'annonce malheureusement plutôt ordinaire (et peu convoitée) avec le Fabre
Cleonte pour la casaque Rothschild qui a surtout pour signe distinctif d'être un neveu de Zambezi Sun et l' incongru Black Sea qui a peut-être, au mieux, devant lui un avenir à la Top Trip, lui qui avait conclu second du François Mathet de Kesampour.
Et difficile de voir en
Burger and Fries (Sageburg) qui s'est promené pour sa rentrée à Mont de Marsan après une année de 2 ans modeste un futur Blue Canari ou Musketier, même si on sait que c'est un neveu de la championne US Surfside.
Pas mieux avec le Gallorini
Chanducoq un frère de Ceasar's Palace qui est programmé d'avance pour Auteuil.

Sinon, aujourd'hui, dans le Omnium II, la victoire de Dicton (Lawman) un poulain acquis par le hong-kongais Robert Ng, après qu'il ait été cédé à réclamer par les frères Wertheimer (jugé peu utile pour leur élevage) a fait un peu sensation. Quand on sait que Robert Ng n'hésite pas à supplémenter très cher (cf Success Days l'année dernière dans le Derby d'Epsom alors qu'il a terminé bon dernier) on se doute un peu de quoi son avenir sera fait. Peut-être avant, un test dans le Fontainebleau face à quelques poulains plus ambitieux, à voir, mais il peut tout aussi bien supplémenter dans la Poule ou le Jockey Club même avec un résultat moyen. Ce propriétaire a quelques 2 ans actuellement en France chez FH Graffard, M.Delzangles, Rod.Collet et les frères Botti.

 

Les arrivées du François Mathet et du Jockey Club

Les arrivées du François Mathet et du Jockey Club

PL AT - dans CHRONIQUES