6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 16:35

Longchamp, dimanche 7 octobre

Groupe I  - 250 000 € - 4000m - Nouvelle piste
Pour chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et au-dessus. Poids: 58 k.


Dans ce Prix du Cadran, YEATS  parait quasiment imbattable; c'est un cheval dur à l'effort que Kieren Fallon va conduire au succès.

LE MIRACLE est un peu moins performant ces derniers temps mais D.Boeuf était relativement satisfait de sa course préparatoire; on peut toujours espérer un coup d'éclat de sa part pour essayer de pousser YEATS dans ses derniers retranchements; pour lui, la seule option possible est de durcir la course et de tenir la plus loin possible.

BALKAN NIGHT n'est pas un mauvais compétiteur; déjà vu derrière le bon SEPTIMUS, mais sa tâche  ne sera pas facile pour accrocher un podium.

JUNIPER GIRL semble réduite à faire un peu de figuration.

PONTE TRESA a repris un peu de fraîcheur et peu peut-être aller chatouiller YEATS, s'il n'a pas pris trop de champ dans les cinq cent derniers mètres.

VAREVEES a gagné courageusement le Prix Gladiateur; son courage devrait lui permettre ici de conserver un accessit.

On ne sait pas trop ce que vient faire BELLE EPINE dans cette galère; sans doute l'espoir d'accrocher la 5eme place dans un lot de 7 partants; objectif louable, mais il n'est point sûr qu'elle y réussisse.


Arrivée
1    Le Miracle     D. Boeuf         4'29''80
2    Varévées        T. Jarnet         CTETE
3    Yeats            K-F. Fallon             3
4    Balkan Knight     Jim. Fortune     1 1/2
5    Juniper Girl     J. P. Spencer     2 1/2
6    Belle Epine     A. Crastus             20


PL AT - dans COURSES DE GROUPE
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 07:19

Voilà un prix Vermeille qui a de l'allure.
Une grosse coalition Fabre, le trio gagnant du Prix de Diane  et une visiteuse britannique FREEDONIA  la gagnante du Critérium de Saint-Cloud qui devrait montrer un autre visage que dans les Oaks à Epsom.
Côté géneration, huit pouliches de 3 ans contre trois juments de 5 ans.
De grosses incertitudes concernant la tenue nécessaire pour affronter les 2400m de la grande piste pour celles qui vont les découvrir...


Côté Fabre , VADAPOLINA va avoir son leader TAKANYA qui a été supplémentée dans ce but; pouliche de classe, lors de ses trois victoires , elle n'a pas connu de réelle oppposition ; reste deux incertitudes , sa contre-performance dans le Prix de Diane et sa tenue sur la distance classique ; sa mère VADAZA n'a jamais été plus loin que 2100m et sa demi-soeur VADAWINA n'a pas eu le temps de briller sur cette distance; ses origines par ZAFONIC lui confèrent plus de vélocité que de tenue..

LEGERETE  a été  3eme du Prix Marcel Boussac à 2 ans. Dans le Prix de la Grotte, elle  a démarré un peu tardivement, étant dominé par Darjina, Missvinski et Chinandega; au début de l'été, elle a connu quelques instants de grâce; victoire dans le Prix de Royaumont et Prix de Malleret sur la distance classique ; puis échec dans le Prix de la Nonette sur une distance peut-être qui lui sied mal.

TASHELKA est presque  une invitée surprise ; destinée au haras , elle doit sa destinée au courtier Guy Petit  et d'avoir été mise au pré-entraînement chez R.Chotard où elle a montré de belles dispositions; impressions confirmées rapidement par une belle victoire dans une listed à Vichy puis une formidable fin de course dans le Prix de la Nonette;
côté origines, de la vitesse par son père MUJAHID et sa mère TASHIRYA  (qui avait donné TASHKANDI, miler plaçé dans le Jean Prat).

MACLEYA a débuté en Allemagne puis a commençé sa carrière en France l'année dernière de façon trés prometteuse sur des distances allant jusqu'à 3000m; sa tenue est un atout précieux; quatre victoires en neuf sorties.
Elle a fait sa rentrée dans le Prix Right Royal le 9 avril en terminant à 5 longueurs de Host Nation , le gagnant du Prix de Barbeville;  elle a gagné le Prix Allez France sur 2500m, a terminé seconde du Prix Corrida derrière Mandesha qui n'était pas encore au top de sa forme, puis troisième du Maurice de Nieul.
Elle a gagné le prix de Pomone à Deauville d'assez peu mais courageusement.
Elle aime aller de l'avant et résiste bien aux attaques , mais avec 7 livres de plus que des concurrentes trés gourmandes , et confiée à J.Augé , une 3eme place serait déjà honorable ; toutefois, quelques incertitudes pésent sur la tenue de certaines ; la sienne étant avérée, elle peut profiter de défaillances.


FREEDONIA
Cette femelle tardive n'a couru que deux courses à 3 ans.
A 4 ans, elle a réalisé une superbe saison avec une victoire dans le Prix de Pomone 2006 devant MONTARE et une 4eme place dans le Vermeille , cette fois-ci à 2 longueurs de MONTARE.
Elle prendre ensuite un bel accessit dans le Turf Classic à Belmont Park , puis revient du Japon avec une honorable 7eme place ( avec un parcours plutôt malheureux) dans la Japan Cup gagnée par Deep Impact.
Cette année , peu de réussite; elle a totalement  perdu pied dans le terrain profond du Exbury, puis à priori n'a pas pu défendre toutes ses chances dans le Prix de Pomone, ayant perdu un fer.
Ses atouts seront une indéniable fraîcheur et sa préférence pour le bon terrain.
On peut pênser qu'elle n'a pas encore montré toute l'étendue de son talent; elle va essayer de faire mieux que l'année dernière mais les conditions se sont plus les mêmes car elle restait sur deux victoires qui faisaient d'elle une valeur montante et la concurrence est plus relevée.

MONTARE est fille de Montjeu qui s'est toujours montrée régulière au plus haut niveau
Son palmarès est éloquent :
Prix du Conseil de Paris (groupe II) à trois ans, Royal Oak (groupe I).
Seconde  dans les Prix Cléopatre 2005, Prix Vicomtesse Vigier 2006, Prix Maurice de Nieul 2006, Prix de Pomone 2006, Prix Vermeille 2006.
Elle a trés bien couru dans la Gold Cup et, aurait pu sans doute terminer sur le podium de ce groupe I, si elle n'avait pas été gênée.
Quelques atouts pour elle; une grande habitude de Longchamp et du parcours  de la grande piste; une tenue en bon terrain.
En principe, elle patiente à l'arrière, mais elle sait finir ses courses.

WEST WIND s'est littéralement révélée dans le Prix de Diane puis elle s'est défendue vaillamment dans les Pretty Polly Stakes le 30 juin;  n'ayant pas couru depuis, ce Prix Vermeille est un objectif, mais pour elle, reste l'interrogation sur sa tenue, n'ayant pas les origines pour spécialement s'illustrer sur une telle distance.


MRS LINDSAY  n'a pas mis longtemps à afficher ses ambitions à ce niveau ; dés sa troisième sortie, elle a gagné le Prix Pénélope  en ayant eu un parcours en or;  dans le sillage de SISMIX qui a essayé de le  faire de bout en bout, elle a fait la différence dans les 100 derniers mètres
Puis, dans le Prix de Diane, tactique différente , elle a pris les devants et n'a été débordée qu'à la fin par WEST WIND.
Derrière elle, DIYAKALANIE, BELIEVE ME, VADAPOLINA, ANABAA'S CREATION, BEATRIX KIDDO n'ont pas pu lui reprendre un pouce de terrain; une performance de choix quand on sait que les trois premières cités ont formé le trio du Prix de Psyché.
De par ses origines, paternelles  HEATRICAL  elle a tout lieu de tenir les 2400m, même si dans le Prix Minerve, elle a  plafonné quelque peu pour finir.
Montée cette fois-ci un peu plus en retrait, elle devrait pouvoir terminer encore assez fort et lutter pour le podium.


DIYAKALANIE (ASHKALANI) repousse ses limites à chaque fois, mais a-t-elle des limites?  Sa fin de course dans le Prix de Diane n'a pas laissé indifférent; malheureuse dans le Prix Psyché, elle a encore confirmé sa classe dans le Prix de la Nonette.
Côté origine maternelle, c'est l'assurance d'une certaine tenue.
Elle pourait bien causer une belle surprise et donner à Joël Boisnard une première victoire de prestige. 


Préférences :
DIYAKALANIE
VADAPOLINA
MRS LINDSAY
WEST WIND

PL AT - dans COURSES DE GROUPE
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 06:04
Prix de l´Asselco (Grand Handicap du Lion d´Angers)

F.Spanu, J.Augé, I.Mendizabal, T.Thulliez



PENKINELLA



NABATI



PASSION PLAY



arrivée : VACELISA - CASTAGNE - PENKINELLA



ABU ZAYAN



OJA



KABOOLETTE


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Prix Paul Saulou (F)

FAST ANNA



KIPLING



BETWIXT



CALASETTA




WELLRITO



BETWIXT - CALASETTA - ALBIZZI




AMBITIOUS GENES



MYLENA DU LUY


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prix de Chateauneuf-Sur-Sarthe (D)

REY DAVIS - ZALIYM




BAIRGAME


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prix Olivier d´Andigne (steeple)


JASPER DO




MICK MAYA - POSITURK - LE FUGITIF - MANDARIN D'OUDAIRIES




POSITURK



ITADOR



MICK MAYA







MANDARIN D' OUDAIRIES







MAUKELAND


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prix Point Bleu (AQPS)


QUICK DE LA PRISE - QUEEN OF ROCK




QUELLES CENDRES

PL AT - dans PHOTOS-VIDEOS
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 16:50




EXOLTHIR (MUHTATHIR-EXOTICA)


MAJORICA SANCTA (SAINT DES SAINTS-MAJORICA QUEEN)



SENDANOURO (SENDAWAR-MOLLYNOURA)



STAR GROOM



DIAMROCK



DALINA



MANVILLE



QUAI OUEST

..
PL AT - dans PHOTOS-VIDEOS
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 11:56



Week-end prestigieux à Longchamp ce dimanche 16 septembre,  mise en bouche pour les futures  classiques qui auront lieu lors du premier week-end d'octobre.
Malheureusement, ce dimanche laissera pour longtemps un gout amer, et comme un voile d'incompréhension dans les yeux émerveillés de ceux qui auront assisté au triomphe de MANDURO dans le Prix Foy.

MANDURO, brillant et solaire fils de MONSUN, s'est un peu frictionné avec le visiteur DISTANT WAY durant le parcours, ce qui est pour le moins surprenant dans un lot de cinq partants;  quand S.Pasquier a lançé le sprint, MANDESHA a essayé durant quelques fractions de seconde de rester dans son sillage mais C.Soumillon n'a pas demandé l'impossible à sa partenaire pour tenter de lui résister et a terminé à deux bonnes longueurs du cheval du Baron Von Ullmann.
Peu de temps après, on a appris que MANDURO était blessé au postérieur droit ; le lendemain, la quasi certitude que sa carrière de course était terminée; victime comme un certains nombre de chevaux illustres d'un mauvais coup du sort, ou peut-être de ces éclairs d'orgueil qui fulminent parfois dans le cerveau des meilleurs jockeys qui ne souhaitent pas être contrariés  dans leur quête du Graal classique et d'un triomphe en devenir .










Peu de temps avant, le Prix Vermeille fut le théâtre de surprises, la première étant l'absence de cette jument énigmatique, FREEDONIA, dont on attend toujours la performance digne des espoirs entrevus.
Rappelons que le nom de cette classique doit à celui d'une poulinière qui donna naissance à quelques chevaux d'exception il y de cela plus de cent cinquante ans.

On attendait VADAPOLINA, WEST WIND, PASSAGE OF TIME, la surdouée TASHELKA, mais on a surtout vu MRS LINDSAY, sûre d'elle, sûre de son destin, aux premières loges, toujours dans le sillage de TAKANYA, censée faire du train de VADAPOLINA qui, elle, a semblé se maintenir quelque peu laborieusement à l'arrière du peloton.
Dans le dernier virage, JP Murtagh a demandé à MRS LINDSAY un effort violent pour tenter de surprendre ses plus menaçantes concurrentes parmi lesquelles WEST WIND, mais celle-ci se retrouvant pleine de ressources derrière VADAPOLINA et MONTARE a, hélas,  perdu de précieuses secondes avant de trouver le passage providentiel; quand ce fut le cas, son accélération pour revenir sur MRS LINDAY qui jetait toutes ses forces dans les 200 derniers mètres, fut prodigieuse, car trés éloignée de la future gagnante (plus de 10 longueurs à 200m du poteau), elle a réussi a combler tout son retard pour ne terminer qu'à 3/4 de longueur de MRS LINDSAY.








LEGERETE, quelque peu contrariée un instant, a terminé vraiment trés fort derrière PASSAGE OF TIME, confirmant ses victoires dans les Prix de Royaumont et de Malleret.
DYAKALANIE a forcément déçu, mais il est vraisemblable que la distance fut trop longue pour elle.
Quant à TASHELKA ,essai sur la distance également  peu concluant ; elle sera à revoir sur 2000-2100m.
VADAPOLINA a du puiser trop dans ses ressources pour être capable de tracer une ligne droite suffisamment percutante; d'ailleurs, C.Soumillon a jété l'éponge à 100m du poteau;  incapacité dejà relevée lors du Prix de Diane; sans doute pourra-t-on la suspecter de ne pas être assez vaillante à la lutte, ce qui n'est pas totalement rédhibitoire, mais un handicap sérieux pour prétendre aux lauriers classiques.


Le Prix Niel fut preque une formalité pour SOLDIER OF FORTUNE, toujours bien calé à la corde, se contentant de suivre gentillement son leader SONG OF HIAWATHA.
SPIRIT ONE a bien essayé de l'intimider un peu en galopant à ses côtés mais il a rapidement perdu pied quand le britannique a commençé à accélérer.
ZAMBEZI SUN  n'a jamais réussi à regagner un pouce de terrain sur SOLDIER OF FORTUNE qui a semblé maître de la situation durant tout le parcours.
A la corde, SAGARA a vivement plongé à l'intérieur de ZAMBEZI SUN, tentant un coup d'éclat, et a conservé assez brillamment la seconde place.
Quant à SAGEBURG, il n'avait pas encore beaucoup lutter jusqu'à présent malgré ses trois victoires acquises avec presque trop de désinvolture; il a du trouver le rythme trop rapide ou la distance trop longue , mais s'est avoué impuissant à s'approcher de ceux qui luttaient pour la victoire, sans même  donner l'impression qu'il en aurait été capable. Surprenant. Mais première leçon d'humilité pour un Fabre.











Dans le Prix du Petit Couvert, le visiteur TAX FREE s'est imposé.
Le bon DERISON a su rendre un bel hommage au travail du retraité Henri Van de Poele qui a du vibrer en regardant son ex-pensionnaire manquer de peu d'accrocher cette semi-classique.  

Dans le Prix Gladiateur, peu de  monde dans l'arêne, mais des stayers lutteurs qui se connaissaient bien.
En l'occurence , c'est une lutteuse VAREVEES qui a compromis les plans du bon GETAWAY en conservant de trés peu un mince avantage  sur celui-ci, amplement suffisant pour combler de bonheur son entraîneur Joël Boisnard.

LE MIRACLE et LATIN MOOD ont chacun leur tout mener la course, mais LATIN MOOD a tenté un peu d'esbroufe en forçant le train et s'est immolé dans la ligne droite ; LE MIRACLE n'a pas trouvé le souffle nécessaire pour suivre VAREVEES et GETAWAY qui s'échappaient inexorablement vers le poteau.





..

crédit photos : scoopdyga

PL AT - dans CHRONIQUES