28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 20:18
King George 2017

Deuxième grande épreuve anglaise pour les 3 ans affrontant leurs aînés après les Eclipse avant les Sussex et les International Stakes, les King George sont une course sans concession. Seuls quatre 3 ans l'ont gagnée ces vingt dernières années. 
Enable relèvera le défi d'imiter Taghrooda la dernière pouliche lauréate des King George à 3 ans (avant elle il y avait eu Pawneese et Dahlia). Benbatl sera le seul poulain à s'y essayer.

 

Pour autant, celui qui concentrera toutes les attentions c'est bien Highland Reel. Quasi invaincu à Ascot, réussir à enchaîner la même année Coronation Cup, Prince Of Wales et King George est assez rare.

Le dernier a l'avoir fait c'est Royal Palace en 1968 un gagnant de Derby dont la mère Crystal Palace sera à la tête d'une lignée parmi lesquels Desert Prince et Fairy Footsteps (avant les King George, il avait aussi gagné les Eclipse...). Dans les King George, il avait gagné malgré une blessure en battant Topyo celui qui gagnera l'Arc la même année.

Face à  lui, Ulysses le gagnant des Eclipse mais déjà battu deux fois et pas vraiment confirmé sur la distance, ainsi qu'Idaho son propre frère cadet, comme dans la Coronation Cup et Jack Hobbs, avec un leader attitré, capable en théorie de s'illustrer.

 

La curiosité sera Sixties Song, un poulain argentin, fils de Sixties Icon lauréat du Saint Leger et étalon en Argentine. Une non-chance mais ayant pour aïeule Pange la mère de Prince Royal le gagnant de l'Arc 1964 et de la même famille que Theatrical et Gunner B.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 19:14
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017
Grand Prix de Parix 2017

Après un Jean Prat sans grosse opposition étrangère, mais néanmoins gagné par Thunder Snow en grande partie  grâce à C.Soumillon, et surtout pas assez anticipé par V.Cheminaud pour permettre à Trais Fluors d'être réellement menaçant, le Grand Prix de Paris pouvait subir le même sort avec trois O'Brien dont deux pouvait être assez dangereux et un Johnston cabossé, rodé dans les handicaps à 2 ans et ayant lutté avec Cracksman puis fait céder Benbatl dans les Dante Stakes. 

 

Finalement Permian, le Jonhston a fait toute la course et Shakeel a eu le meilleur parcours qui soit, le long de la lice, et sans obstacle pour se décaler et attaquer Permian jusqu'au poteau, ce dernier ne lâchant pas le morceau facilement. Une fin de course qui a mis en évidence une qualité essentielle chez Shakeel, la lutte, avec une base de classe plutôt minimale, sachant aussi qu'il ne l'a pas fait uniquement avec les bras de son jockey.

Viser l'Arc avec lui semble un peu trop ambitieux, à voir ce qu'il fera dans le prix Niel, et quelle sera l'opposition à ce moment-là.

 
Concernant
Parabellum, il a terminé plutôt honorablement mais sans pour autant présenter un vrai profil de vainqueur, confirmant que sa victoire précédente dans une course sans rythme n'avait rien de significative.

PL PLAT - dans PHOTOS-VIDEOS
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 19:38
Royal Ascot 2017

Mardi 20
Première journée à Royal Ascot avec les Queen Anne et les St James.
Pour commencer pas de français dans deux des épreuves anglaises le plus cotées. Incompréhensible. Regrettable et navrant..
Toutefois on aura néanmoins
Signs Of Blessing dans les King's Stand, et vu la façon dont il a battu le lauréat des King Stand 2016 à Deauville, il est à l'aube d'une belle saison, et il doit pour cela confirmer face à Lady Aurelia, Washington Dc, Marsha et à nouveau Profitable.

 

Les St James valent surtout par le défi de Churchill face à Barney Roy (de la belle famille d'Exceller et Sakhee), Thunder Snow (un neveu de West Wind) et la capacité de Rivet à se montrer (enfin) à la hauteur de son Racing Post Trophy.  

 

Dans les Queen Anne, il y a bien longtemps qu'il n'y a pas eu autant de partants. Ribchester (dont la rentrée à Meydan est une faute de goût classique chez Godolphin) aura plus à craindre de Mutakayyef et Deauville (qui revient sur le mile) que de Lighting Spear.
Jallotta et Oh This Is Us sont de bons outsiders
Deux chevaux US au départ : une excellente jument,
Miss Temple City, juste un peu moins bonne que Tepin mais ayant battu Mexican Gold, et American  Patriot un Pletcher de 4 ans qui vient de gagner son premier Groupe 1 au prix d'une belle ligne droite. 

 

Pour ce premier jour,  dans les Windsor Castle Stakes, il y aura 24 poulains et pouliches de 2 ans au départ. Impensable chez nous...Il y aura d'ailleurs deux pouliches de Wesley ward. On suivra aussi son Arawak dans les Coventry  Stakes qui court pour Coolmore.


Mercredi 21
Le point d'orgue ce sont les Prince Of Wales avec la confrontation
Jack Hobbs/Highland Reel.
Pour autant, J'ai un faible pour
Ulysses car de souche Niarchos, c'est un fils de Light Shift une gagnante des Oaks et un arrière petit-fils de Northern Trick la double lauréate des Diane/Vermeille.
Scottish est un bon outsider, mais c'est une rentrée.
Et pour
Mekhtaal c'est un défi d'envergure, que de défendre un prix Ispahan face aux King George ou à l'Irish Derby. 
Dans les Jersey Stakes sur 1400 :
Le Brivido devra plus se méfier de Daban que de Dream Castle mais le danger peut survenir d'ailleurs.
Dans les Duke Of Cambridge :  
Qemah et Usherette qui devraient être dans les trois premières.
A suivre
Laugh Aloud car sa mère Opera Comique est une cousine de Lypharita (Diane) et Belmez (King George) c'est la grande descendance de Pearl Cap 
Une curiosité : Greta G, une lauréate des Guinées argentines passée chez John Gosden
Aim To Please peut conserver une place car l'opposition est assez hétérogène.. 

 

Jeudi 22
Dans les Ribblesdale Stakes, on peut préférer nettement
Mori à Alluringly car Mori c'est une fille de Frankel et Midday.
Pour autant John  Gosden aligne quatre pouliches dont
Astronomy's Choice pour la casaque de The Black Princess  dont la 4e mère est la grand mère d'Alexandrova, et deux produits de Foxwedge, Hertford Dancer dont la 3e mère est la mère d'Invincible Spirit et Gracious Dana de la belle famille de Lypharita comme Laugh Aloud.
Dans la Gold Cup,
Order Of St George, grand favori. En danger avec Simple Verse et Endless Time qui ont fait une bonne rentrée à York, ou encore Big Orange en très grande forme à Sandown.

 

Vendredi 23 
Commonwealth Cup :
Caravaggio imbattable ? A priori ce sera difficile de le battre car il me parait plus fiable que Churchill. En tout cas, un défi intéressant pour le Ward Bound For Nowhere en espérant qu'il y ait lutte. Et Blue Point ou Harry Angel sans doute moins brillants pour imiter Barney Roy.
Tis Marvelous doit progresser sur sa rentrée et peut surprendre.
Quant à Straight Right, ce sera très compliqué de terminer dans les trois premiers.
Coronation Stakes :
Précieuse supplémentée face à Winter, Dabyah et l'américaine La Coronel (avec Florent Géroux), un beau défi et une Poule d'Essai à défendre face aux Guinées. Tout est possible sur la base des lignes avec Roly Poly..

 

 

PL PLAT - dans CHRONIQUES
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 21:51
Prix de Diane 2017

Pour cette édition du Diane, il y aura un nombre important de prétendantes, en tout cas plus important que pour la grande majorité des dernières quarante éditions (seulement 8 éditions avec plus de 15 partantes) alors que dans les années 60 et 70 il était fréquent d'avoir plus de 20 partantes (comme dans les éditions d'Allez France et Highclere). Alors bien sûr, la quantité n'est pas spécialement pas un gage de qualité. On verra.

 

Autre fait marquant et sans doute peu fréquent : un retour en force des préparatoires avec les gagnantes (et pour certaines les secondes) des prix de la Grotte, Vanteaux, Pénèlope et Cléopâtre qui seront au départ.  On peut constater également que c'est la troisième année consécutive qu'aucune Aga Khan est au départ. 

 

Les françaises auront fort à faire pour résister à Rhododendron, Shutter Speed deux étrangères ambitieuses. Parmi elles,  certaines pouliches ne vont essentiellement viser qu'une petite place (Panthelia, Mademoiselle Marie, Haya Of Fortune, Festive, Yellow Storm, Turf Laurel).
Rhododendron pour Aidan O'Brien, c'est la lauréate des Fillies' Mile, seconde des Guinées et des Oaks, c'est son numéro 2. Passer des Oaks au prix de Diane, c'est un défi qui avait été réussi en 1981 par Madam Gay Et c'est sûrement la meilleure candidate qu'il ait présentée depuis 2006.  
Shutter Speed c'est la gagnante des Musidora Stakes comme Star Of Seville, ce qui oblige fatalement à faire un parallèle inévitable, sauf que Star Of Seville avait couru les Oaks dix jours avant et que Shutter Speed a été préservée uniquement dans ce but. De plus, John Gosden sait ce qu'il nous envoie et a du être conforté dans son jugement car elle a devancé Enable sa brillante lauréate des Oaks et Enable avait battu très largement Rhododendron. C'est une Dansili comme Proviso et Miss France qui n'avaient pu que se placer dans le prix de Diane. D'une famille Abdullah faite pour aller vite (c'est la famille de Modern Look). 
Indian Skimmer a été aussi une gagnante de Diane qui avait gagné les Musidora Stakes....

 

Pour batailler avec ces deux-là, il faudrait à priori compter sur Monroe Bay, Vue Fantastique et Senga, mais ce n'est pas d'une fiabilité garantie. Monroe Bay qui progresse avec les oeillères (!) Vue Fantastique toujours maiden et bien battue dans le Saint-Alary devant une Coronet égarée dans les Oaks, et Senga qui a couru la Poule comme si elle n'avait pas 1600 dans les jambes et qui donne l'impression d'avoir les 2100 dans le Sandringham sans être capable d'accélerer franchement au moment décisif. 

 

Avec Onthemoonagain, rien de sûr. Des tâches faciles à 2 ans, une place dans les Réservoirs. Certes,  elle a gagné facilement le prix Caravelle, battant Layali qui vaut juste une grosse listed parisienne. Néanmoins, un atout dans son pedigree : c'est la famille Lagardère de Resless Kara qui a gagné le Prix de Diane.
Sistercharlie a une faculté d'accélération supérieure héritée de son père (lignée mâle de Danehill) qui peut lui permettre de faire la différence sur les cent derniers mètres.
Terrakova, c'est la pouliche avec un sans-faute et un pedigree haut de gamme, la seule chez qui on peut percevoir une progression significative dans les foulées.
Normandie a eu un bon parcours dans le prix de Finlande, un peu gênée, mais n'a pas vraiment d'excuses.
Reste
Kitesurf dont la candidature a pris un peu plus de relief depuis le retrait de Sobetsu, sauf qu'on peut craindre que ce choix doit plus à une insistance chez Godolphin qu'un vrai choix. Quoique, méfiance, avec Dance Routine, également lauréate du Royaumont, André Fabre avait tenté et failli réussir le même pari.

 

Bref, quasiment toutes les pouliches françaises posent problème, et il est difficile d'en voir une gagner avec désinvolture.
Celles qui me paraissent les plus aptes à bien faire sont Terrakova, Monroe Bay, Sistercharlie et Kitesurf.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 18:00
Chantilly 4 juin 2017

Brametot, cette fois-ci l'a fait en laissant un peu de suspense. Départ moyen, obligé de trépigner en bout de file, mais contraint à un départ au ras de la lice, à sa ligne droite n'en aura été que plus spectaculaire. Donc, en plus d'être le gagnant, il l'a fait avec un panache et un sens du timing qui l'autorisent désormais à viser le meilleur. Enfin le meilleur, en théorie, car à priori l'Arc est visé, et il ferait l'impasse sur les joutes estivales, celles qui pourtant pourraient faire de lui un des chevaux marquants de la décennie. 

 
Dans le sang de Brametot, que de bons ingrédients, l'alliance du sang de Linamix associé à la meilleure souche allemande, celle qui a produit
Monsun, une composition qui n'a pas été souvent tentée et qui pourrait inciter quelques éleveurs allemands à faire le trajet jusqu'à La Cauvinière. Brametot, avec Rajsaman, c'est un aussi l'héritage de Jean-Luc Lagardère avec un étalon qui entérine là sa capacité d'amélioration.

 
Sinon,
Waldgeist, fils de Galileo et d'une mère par Monsun, c'est aussi l'avenir, dans l'attente de le voir s'épanouir sur 2400 pour galoper dans les foulées d'Hurricane Run au Curragh. C'est la famille des W, une famille allemande, celle qui a commencé à briller après la guerre avec Waldrun puis Waidmann, Wiesenblute, Wurftaube (c'est son arrière grand-mère, elle sera aussi la grand-mère de Masked Marvel, un gagnant de St Leger), famille qui  est aussi celle de Gladiateur et des K, parmi lesquels Konigsstuhl le père de Monsun....mais aussi Kazzia, la mère de Kailani une gagnante des Pretty Polly Stakes (Kailani est une poulinière Darley, elle a un fils par New Approach nommé Charles Kingsley qui a été pré-engagé dans l'Epsom Derby).

 

Taj Mahal, présent normalement  pour faire le train et qui a montré là un peu de la qualité de son propre frère Gleneagles (et sur 2100). 
Recoletos, vainqueur virtuel, puis dépassé par Wadgeist et Brametot, a réalisé une belle performance, il devrait se refaire dans le Eugène Adam.
Quant à
Soleil Marin et Plumatic ils signent deux contre-performances décevantes et devront, pur le reste de la saison, essayer de trouver quelques lots de consolation. En espérant que dans le Hocquart, Akihiro fasse mieux...

  

Une belle surprise dans le Sandringham  avec La Sardane. Cette pouliche par Kingsalsa, met à l'honneur la famille Guillemin, c'est une nièce de Milanais et Veneto, c'est aussi la souche maternelle de Sassafras, Roi Dagobert et Le Havre. Pour elle la suite cela aurait pu être Deauville pour essayer de succéder à Qemah mais Team Valor va tenter les Oaks aux Etats-Unis avec elle.

Dans le Royaumont, rien de transcendant, inversion du prix de la Seine, rien qui laisse penser que les trois premières pouliches puissent progresser et tenter le Vermeille avec une réelle chance.

 

Fais marquants de cette réunion
Affluence : un peu plus de 6000 spectateurs, soit 20 fois moins qu'à Epsom.
Aucun Aga Khan présent, et c'est un fils de Rajsaman (l'ex leader de Siyouni) qui gagne le Jockey Club.  
La déception de Lester Piggott avec Rivet.

Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
Chantilly 4 juin 2017
PL PLAT - dans CHRONIQUES