29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 19:56
Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2017

Cette année ce sera le dernier Arc à Chantilly. Et il n'y faut pas s'y tromper, ce sera encore une belle opportunité pour Aidan O'Brien de s'y illustrer. Il l'a bien compris en annonçant qu'il laissait plus de sept pensionnaires après les forfaits (et finalement cinq) sachant qu'il aura à cadenasser la course pour contrer Enable. Il a bien vu comment cette fabuleuse Enable avait battu facilement Rhododendron et surtout Rain Goddess au Curragh puis laisser Highland Reel à plus de 9L à Ascot. La pouliche de John Gosden est maniable, va devant, et elle est dure comme son père Nathaniel (cf comment il avait entre autre résisté à Farhh dans les Eclipse) et seul un numéro très à l'extérieur au départ qui l'obligerait à produire un effort pour conserver une position favorable peut favoriser certains de ses opposants. Et si tel est le cas, il faut s'attendre à ce qu'Aidan O'Brien sacrifie sans doute un ou deux de ses partants (Idaho, Seventh Heaven ?) pour permettre à Winter (la plus à même à lutter avec Enable) Capri et Order St George de faire l'arrivée avec des chances de gagner.

 

Ulysses va gagner un avantage de 1.5k par rapport à Enable  dans les King George. Ce n'est pas négligeable. Le moindre accroc dans le parcours d'Enable pourrait lui être favorable.
Quant au japonais
Satono Diamond, considérer l'argument que sa performance dans le Foy était une prise de contact avec une mise en condition relative et partielle est bien sûr une facilité de langage. Quoi qu'il en soit, l'imaginer dans les cinq premiers ne semble pas, à ce stade, très réaliste.

 

Les chances allemandes : Iquitos battu cette année deux fois par Guignol et une fois par Dschingis Secret fait de lui un bon cheval régulier mais difficilement envisageable pour lutter dans les premiers. Quant à Dschingis Secret, largement favorisé par le terrain dans le Foy, il semble que le terrain prévu d'ici dimanche (sans doute très souple) puisse lui permettre d'envisager de façon raisonnable une belle place.

 

Les chances françaises
On fait grand cas de
Zarak, en progrès, et enfin épanoui sur 2400. Bon, il a gagné sur 2400 mais ce n'était pas non plus le Grand Prix de Saint-Cloud de la décennie. Quant au pari de faire un break de trois mois, d'affirmer un peu trop vite que Chantilly ne lui seyait pas vraiment, qu'en penser vraiment. Plus de fébrilité que de confiance. Car ne pas le voir dans le prix Foy était un moyen sans doute de ne pas mettre un frein à son engagement dans l'Arc. De plus, s'il est monté trop loin, je ne lui vois pas la capacité de refaire un terrain immense sur ceux qui seront devant. Et puis rendre 4.5k à des pouliches comme Enable et Winter dans le terrain prévisible de dimanche se sera pas une sinécure. 

 

Silverwave : moins percutant que l'année dernière.  Difficile cette année.

 
Doha Dream
: battu deux fois par Tiberian, ce n'est pas déshonorant, mais à priori pas suffisant pour lutter avec Enable, Ulysses et Winter.

 
Cloth Of Stars
: la meilleure chance française, oui, si on fait abstraction qu'il ait battu du minimum Zarak, Mekhtaal, ce qui n'en fait pas un vainqueur potentiel. Deux exemples pour lui à suivre avec Dylan Thomas et Subotica, les deux derniers chevaux à avoir gagné le Ganay et l'Arc la même année.

 
Brametot : notre meilleur 3 ans (!) toujours si lent au départ, première tentative sur 2400, un d'Ornano excusable, c'est le seul pour qui le numéro dans les stalles a une valeur anecdotique puisque de toute façon (sauf miracle) il sera dans les derniers avec deux minutes pour que son jockey décide de se glisser progressivement le long de la lice (les places seront chères) ou de progresser à flanc de peloton pour tenter une envolée dans la ligne droite (comme dans le Jockey Club, sauf qu'ici le rythme sera plus soutenu et la distance sera plus longue à parcourir, surtout si Enable est 20 longueurs devant).

Cela fait beaucoup pour un potentiel gagnant d'Arc. Oui, c'est un poulain qui a prouvé sa classe. Sa proche filiation avec Monsun garantit sa tenue. Avec lui, la tâche de C.Demuro ne sera pas aisée mais tout reste possible et envisageable (dans les trois premiers) malgré le scepticisme récurrent de Jean-Claude Rouget.

 
Plumatic : le Wertheimer préféré à Left Hand. C'est un Dubawi d'une mère par Anabaa (Plumania) et un croisement avec lequel on compte Lachlan Bridge un bon Van Dalfsen qui a fait 2000 en plat puis est devenu ensuite un bon cheval d'obstacles lauréat notamment des prix Troytown et Montgomery à Auteuil, ainsi que la Riqa de F.Head limitée à 1600. Donc, un saut vers l'inconnu. Un choix à priori par défaut avec pour argument principal le fait de le voir bien courir... Un Prix du Prince d'Orange raté de peu, l'épreuve qu'avait gagnée Intello avant de se placer dans l'Arc. Je doute qu'il fasse aussi bien, et encore moins qu'il réussisse le coup de Saumarez en 1990.

 

One Foot In Heaven : le fils de Pride n'a pas la prestance de sa mère. Et le fait d'avoir été battu facilement par Cloth Of Stars et Seventh Heaven n'incite pas vraiment à le voir faire mieux que l'année dernière.

 
 
Conditions climatiques : un peu de pluie annoncée par intermittence d'ici samedi. Et normalement de la pluie plus soutenue à compter de la nuit de samedi à dimanche, et tout le dimanche. 

 

 

Enable : ses victoires en 2017

Cheshire Oaks 10 mai     Oaks 2 juin      Irish Oaks 15 juillet   
King George 29 juillet     Yorkshire Oaks 24 août

 

 

 

Les Gris dans l'Arc de Triomphe

 

Winter et Capri sont tous deux d'une robe grise héritée de The Tetrarch et Grey Sovereign. Et par le passé, il ne sont que quatre chevaux gris à avoir gagné l'Arc : BiribiMigoli, Sagamix et Dalakhani.

 

Winter est par Choisir (Danehill Dancer) comme Minding. Sa quatrième mère Ancient Regime est une gagnante de Morny, et elle est famille avec Cricket Ball un vainqueur de Maurice de Gheest qui sera étalon en France, mais aussi avec Mubtaker second de l'Arc de Dalakhani. 

C'est en 1931 par  la rencontre entre Elland et Old Rowley un continuateur de The Tetrarch que la lignée maternelle jusqu'à Winter est devenue grise.

 

Pour Capri, sa souche maternelle s'est grisée beaucoup plus récemment par la rencontre en 1977 de Pampalina et Sovereign Path un continuateur de Grey Sovereign. Lignée intégrée dans  l'élevage Lagardère par Diamond Seal à a fin des années 80, qui produira les D comme Diamond Green, Diamilina, Diamond Mix puis qui intégrera l'élevage Aga Khan. 

 

Biribi, le premier gris de L'Arc doit sa robe à Le Sancy avec Czardas en 1896 qui donnera naissance à Semendria une gagnante de la Poule d'Essai des Pouliches (grand mère du célèbre Le Tourbillon)

  

Migoli était un gris ayant hérité de sa robe par le croisement en 1920 de The Tetrarch x Lady Josephine qui produira la  poulinière de base Aga Khan Mumtaz Mahal. Lignée qui fera naître la célèbre Petite Etoile, la cinquième mère de Zarkava avec laquelle la continuité de "gris" a été stoppée quand son aïeule Zahra a rencontré Shernazar en 1986. 

 

Sagamix a hérité de son gris en 1929 lors de la rencontre de Dolabella et Tetratema un continuateur de The Tetrarch. 

 

Quant à Dalakhani il l'a hérité de son gris par la rencontre en 1980 de Denia et de Crystal Palace grâce à  l'apport de Grey Sovereign poursuivi avec Fortino et Caro.

 .


 

PL PLAT - dans CHRONIQUES
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 18:48
W-E de L'Arc de Triomphe 2017 (dimanche)

Dimanche, encore plus que les années précédentes, Aidan O'Brien est omniprésent avec cinq concurrents dans l'Arc, des concurrents dans tous les groupes du jour (sauf dans le prix de la Forêt) deux pouliches dans l'Opéra, épreuve où, en 2008, il avait présenté You'Resothrilling et Moonstone sans pouvoir se placer (quelques années plus tard celles-ci seront les mères de Gleneagles  et Us Army Ranger).

 

Avant l'Arc, on commence toujours par les 2 ans. Et dans le JL Lagardère, Aidan O'Brien présente le meilleur avec Happily une pouliche lauréate des Moyglare Stud devant Magical qui, elle, va convoiter le Boussac. Le voir gagner les deux épreuves est tout à fait possible et ce serait une belle entrée en matière pour lui en vue de l'Arc et un exploit de plus.  
 

Coté opposition étrangère, il y aussi ce Masar qui a délaissé les Royal Lodge Stakes pour (à priori) éviter le O'Brien Nelson (un fils de Moonstone..) et sans doute pour suppléer efficacement Mythical Magic lauréat d'un François Boutin moyen. 

 
Côté français,
Olmedo et Francesco Bere, le pensionnaire de D.Guillemin, qui n'a pas trop couru et qui a suivi une trajectoire logique de La Teste à Deauville auront intérêt à avoir progresser pour espérer gagner.

Olmedo c'est un Declaration Of War pas vraiment fait pour un tel exercice en terrain souple. Et Francesco Bere, malgré son pedigree moins prestigieux, a quand même Hurricane son frère aîné entrainé par JC.Rouget qui avait gagné le prix de La Californie à Cagnes et fait une bonne prestation dans le prix Paul de Moussac, sa grand mère ayant également gagné listed à Deauville, et c'est aussi un neveu du Hannon Sir Prancealot qui s'était placé dans le Morny (sans doute pas le premier Gr de Peer Gynt en France pour La Haie Neuve mais une belle troisième place possible).
Quant à
Woodmax, le poulain présenté par N.Clément , c'est un Maxios d'une très grande famille allemande avec notamment Waldpark et Wurfschiebe, il aura le terrain à sa convenance, ce qui peut éventuellement faire la différence....

 

 ---------------

 

Dans le Boussac, donc, Magical une soeur cadette de Rhododendron qui sera présente dans l'Opéra (c'est une fille de la championne Halfway To Heaven, encore un future poulinière d'exception) sera celle à battre. Visiblement meilleure que September qui n'est peut-être pas à l'aise en terrain souple mais sans doute plus apte sur 1600.

Wild Illusion, par Dubawi et d'une mère par Monsun c'est un mélange féminin de Plumatic et Waldgeist avec un pedigree hors norme, affiliée à Ardross (2e de l'Arc) par sa cinquième mère le Melody mais aussi à Scorpion et Moonstone. Fruit d'un aller-retour au départ de l'Irlande dans les années 60 en passant chez Maktoum, puis par l'Allemagne et l'achat par Godolphin de sa mère Ruhm en 2009 désormais stationnée en Angeterre. 

 
Bien sûr on attend que
Polydream (une soeur d'Evaporation) impressionne, et son pedigree typiquement Wertheimer l'y prédispose naturellement (4x4 Lyphard par une fille de Green Tune, avec Bellypha dans la souche maternelle qui produira Silvermine le père de Sillery pour l'élevage Head,Sillery qui sera le père de la grand-mère de Polydream)
Côté pedigree,
Soustraction se défend bien aussi, c'est une Wertheimer issue d'une ancienne souche Rothschild exportée aux USA il y a un siècle, intégrée par les élevages Jeffords et Widener jusqu'à Green Valley (Val de Loir) qui croisée à Lyphard donnera Vallée Dansante pour la famille Wertheimer, celle qui sera la mère de l'excellente poulinière Brooklyn's Dance avec Solémia et Prospect Park...Dans cette famille issue d'Ampola (1945) on compte aussi Sulamani, Dream Well, Makfi et Authorized. 

  

Avec Mission Impassible, JC Rouget refait le coup de La Cressonnière passée par Craon, mais à mon avis elle ne semble pas de taille à être sur le podium, elle est issue d'une souche Boussac ayant intégré l'Aga Khan mais qui s'est un peu diluée depuis, sa mère Margot Did a toutefois gagné les Nunthorpe Stakes.

 

 ---------------


Hydrangea a créé la surprise en battant Winter dans les Matron Stakes. A.O'Brien semble la présenter dans l'Opéra pensant qu'elle a moins de tenue que Winter, ce qui à priori ne parait pas évident, son frère The United States a gagné la Moonee Valley Cup eu Australie sur 2500m et Gospel Choir avec le même type de croisement a gagné la Yorshire Cup. 
Comme Hydrangea,
Rhododendron est aussi une fille de Galileo d'une mère par Pivotal. Tout incite à penser que la bonne distance n'a pas encore été trouvée (elle est pourtant une bonne seconde des Oaks sur 2400). Elle a moins couru que les autres cette année et cela peut être un avantage si le terrain venait à être trop souple.
 

 
L'opposition c'est bien sûr
Shamreen qui quitte pour la première fois l'Irlande et qui vient  de battre quelques pouliches correctes, elle sera avantagé par le terrain.  
Sinon,
The Black Princess (qui a battu Maquette et Armande) pour John Gosden qui l'a raté de peu avec Jazzi Top , Melesina, rien de sûr.
Wuheida, c'est une une pouliche de qualité forfait dans les Nassau Stakes, ayant peu couru, mais qui ne fait sa valeur qu'en bon terrain. 
Queen's Trust, à l'arrivée mais souvent battue au plus haut niveau en Europe (elle a quand même gagné les Breeders' Cup Filly & Mare Turf) elle a la qualité pour gagner. Et Sir M.Stoute a dégà gagné trois fois l'épreuve.

  
Chez les françaises, optimisme relatif pour une empêcher une troisième victoire étrangère, l'opposition ne vaudrait que par
Senga, si ce n'est que le terrain ne va pas trop lui convenir, Lady Frankel avec son prix de Lieurey devrait faire son maximum pour obtenir une petite place et et Onthemoonagain devra avoir encore beaucoup progressé pour être dans les trois premières face à une telle opposition.

Et Left Hand reste la seule vraie possibilité pour contrarier les plans d'Aidan O'Brien. Sa qualité est intrinsèque. Le terrain souple ne devrait pas lui déplaire. 

 

Reste les deux pouliches de P.Schiergen, surtout Lacazar, invaincue, lauréate du prix de Diane allemand (où elle a devancé sûrement Wuheida), issue de la descendance de la championne Liebeslied d'ou surgiront aussi Licata et Lando. Et Ashiana qui n'est pas impossible pour une 4-5e place.
P.Schiergen qui a déjà participé plusieurs fois à l'épreuve (terminant au mieux cinquième) a là une belle opportunité de faire mieux et même de mettre en avant l'élevage allemand et d'assurer une suite aux victoires de Martessa et Lady Marian.

 

 ---------------

 

Dans le prix de la Forêt, c'est l'instant de vérité pour Zelzal qui aura pour mission de succéder à Spywell, le dernier à avoir réalisé en 1963 le doublé Jean Prat/La Forêt. Zelzal raccourci après le contretemps climatique de Goodwood, peut-être un choix par défaut car le Wildenstein l'aurait obligé à porter 2k de pénalisation pour son Jean Prat.
Pour lui l'opposition sera assez hétérogène. 

 
Côté français,
Karar a montré autre chose dans le prix du Pin en contrôlant toute la course. On ne peut pas être certain qu'il puisse confirmer pour gagner ici et qu'il ait la stature pour imiter Limato, mais il a un bon numéro.

Attendu toujours aussi régulier, mais avec en poche seulement un petit prix Quincey, à priori pas suffisant pour gagner. 
Dame du Roi, au vue de sa belle ligne droite dans le prix du Pin, de son avantage pondéral non négligeable et du terrain qu'elle va apprécier est une possible lauréate comme l'ont été Etoile Montante et Dedication. 

 
Côté candidatures anglaises, les deux plus dangereux seront
So Beloved un vieux hongre de 7 ans famille avec Bethrah qui est un neveu de la championne US Wandesta. Il n'a, certes, gagné qu'un G3 sur 1400 et en terrain souple mais a plusieurs belles performances à son actif, notamment dans les Lennox Stakes sur 1400 qui lui confère un atout favorable. Ainsi qu'Aclaim un petit cheval de handicap qui a pris une autre dimension fin 2016 jusqu'à son Maurice de Gheest et la confirmation à Doncaster. Tous eux ayant un excellent numéro pour prendre le meilleur départ. 
Quant à
Brando c'est de la vitesse pure, soumise aux aléas des intermittences du sprinter, surtout sur 1400.
Realtra ne semble pas une grosse pointure et Toscanini n'a gagné qu'un G3 sur 1200 bon terrain (je fais abstraction des Sussex).
A prendre aussi en considération : le terrain après le passage de l'Arc et de l'Opéra va sans dout contrarier certains concurrents.

 

 ---------------

 

Dans l'Abbaye, comme d'habitude, les français auront fort à faire mais Signs Of Blessing, Son Cesio et Finsbury Square ont l'expérience pour suivre le rythme qui sera imprimé par les anglais.
En tout cas, beau défi de C.Ferland avec
Rimini son 2 ans, de la lignée de Diavolezza qui conduira à Prince Chevalier et Soviet Star. A savoir si si le fait d'aller bien dans le terrain souple et son petit poids suffiront à compenser son inexpérience. S'il est 5-6e ce sera déjà un exploit.
Marsha c'est un peu l'attraction. Peu de faux pas dans son parcours, avec une victoire sur Lady Aurelia.
Battaash, Profitable, Alphabet seront ensuite les plus dangereux.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 17:28
W-E de l'Arc de Triomphe 2017 (samedi)

Samedi, le prix du Cadran sera l'épreuve à suivre en priorité, de part la confrontation inédite en Europe entre Vazirabad et Big Orange, ces deux-là s'étant rencontrés dèjà deux fois à Meydan, avec avantage à Vazirabad.  Difficile de ne pas les voir se livrer à une belle lutte, les autres comme Mille et Mille et High Jinx n'ayant plus le même niveau. 
A noter la présence de
Pearl Dragon pur M.Delzangles, un fils de Nicobar comme l'était Dunaden qui tentera de capter une petite allocation.

 

------------------

 

Le prix de Royallieu sera très ouvert : Listen In qui va dans tous les terrains sera face à trois pouliches qui se sont affrontées dans le prix de Pomone. Juliet Rose qui a fait une bonne rentrée, Traffic Jam et Kitesurf à priori un ton en dessous. De Baiyouna, oublions son Vermeille, elle n'a pas couru, et la persistance de l'engagement  plutôt que l'orienter vers une listed permet de penser qu'elle a les qualités pour terminer dans les trois premières. 
Baltic Duchesse supplémentée, eu égard au terrain qu'elle appréciera, et avec le même avantage pondéral que Listen In peut surprendre.

Bébé d'Amour, la propre soeur d'Amour A Papa seconde du Diane d'Avenir Certain a les moyens de surprendre (le terrain va l'y aider).

 

---------------

 

Dans le prix Dollar  Avilius et Salouen seront  très dangereux avec 2k de moins. Kourkan aura son terrain, capable d'être ans les trois premiers.  First Sitting est un anglais qui vient des handicaps, pas un lauréat en puissance, c'est le frère d'Emulous une gagnante des Matron Stakes, et en plus il est d'une famille US (celle de Bag Of Tunes) ce qui n'incite pas à penser que le terrain va l'avantager. Robin Of Navan ira devant. Garlingari est capable d'un exploit (cf son prix d'Harcourt en terrain lourd).

 

---------------

 

Dans le Daniel Wildenstien, même si Dicton n'a rien gagné depuis son prix de Fontainebleau, il devrait faire mieux que l'année dernière où Taareef avait très nettement dominé l'épreuve. Mais Taareef reste le lauréat en puissance, lui vient d'un peu menacer Ribchester dans le Moulin de Longchamp, 
Supplémentation surprise de
Buthela (c'est la famille de la championne Hatoof) pour Al Shaqab qui a terminé aux bras à Saint-Cloud, en complément du Hathal de W.Haggas qui vient de très bien courir à Goodwood.
Gold Luck, malgré son avantage, ne visera qu'une petite allocation. 
Quant à
Wonnemond, il vient de battre en Turquie un Godolphin qui avait bien couru dans les Guinées. Le voir 3-4e avec un terrain très souple reste plausible.

 

  ---------------

 

Quand au prix Chaudenay, si ce n'est qu'il y aura un cheval de la Reine d'Angleterre, Call To Mind (il avait bien couru à Royal Ascot, et il vient de battre le bon Count Octave à Goodwood), Darbuzan  doit confirmer son prix de Lutèce (pas une certitude) mais il aura encore Monreal dans son dos pour le menacer (c'est un dernier fils de Peintre Célèbre dont on ne voit d'ailleurs plus beaucoup de produits en France).
Ice Breeze le gagnant du Hocquart a montré désormais ses limites, le fait qu'il ait à priori un potentiel de tenue (son propre frère Snow Sky a gagné la Yorkshire Cup) permet de l'aligner sur 3000 par défaut avec une opposition moindre et normalement une chance  de le voir bien se comporter.
Soleil Marin supplémenté, pour ce gagnant du Noailles, seul André Fabre peut imaginer où il en est et ce qu'il peut faire là.
Quant à l'autre Fabre 
Casterton, eu égard au Lutèce, il est de la célèbre souche Dupré de Koblenza qui a intégré l'élevage Aga Khan puis par l'acquisition Coolmore de la mère de High Chaparral dont il est un neveu.
Des deux pouliches,
Lady Paname semble la plus à même a confirmer ce qu'elle avait montré dans le prix Minerve.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 18:36

Jusqu'à mi-octobre, c'est Newmarket qui va mettre en avant certains des 2 ans qui pourraient marquer l'année 2018.
Cela commence par ces trois jours avec les Sommerville, Rockfel Stakes puis les Cheveley Park, Middle Park et Royal Lodge Stakes. Ensuite suivront les Fillies' Mile et les Dewhurst Stakes.

 

Par les Sommerville Stakes ont été révélés quelques très bons chevaux parmi lesquels Havana Gold, Aussie Rules mais aussi Grand Lodge. C'est aussi une épreuve gagnée par le père de Cirrus des Aigles.
Pour cette édition 2017 à suivre surtout quatre poulains ayant gagné en débutant :

Fajjaj par Dawn Approach un petit fils de Zenda la soeur d'Oasis Dream, pour gagner, il est venu chercher au poteau un Dabirsim affilié à Gay Missile.
Elarqam un Frankel par la championne Attraction (double lauréate des Guinées + Coronation et Sun Chariot Stakes).
Morlock un fils d'Epaulette qui a gagné à Kempton sur psf et dont le pedigree se distingue par sa filiation avec Exclusive, la mère d'Exclusive Native qui produira le crack Affirmed.
Statuario dont la 5e mère Gaily est l'arrière grand mère de Pilsudski..

Lors de cette première journée, dans le premier maiden, débutera Midi le fils de Frankel et Midday, c'est le frère cadet de Mori qui sera au départ des Princess Royal Nayef Stakes le lendemain.

 

Dans les Rockfel Stakes, il s'agit de pouliches sur 1400. Au palmarès de l'épreuve, Finsceal Beo restera la plus marquante puisqu'ayant fait le doublé dans les Guinées. Des lauréates de Guinées, notamment anglaises, il y en a eu d'autres comme Speciosa, Lahan et Musical Bliss.
Aidan O'Brien ne l'ayant gagné qu'une fois, avec Kitty Matcham qui n'avait été qu'une 2 ans précoce, avec
Butterscotch il a le petit avantage anecdotique d'une filiation avec Finsceal Beo (mais aussi avec Red Anchor). Elle a été bien battue par Clemmie qui devrait courir les Cheveley Park Stakes.
Pour la victoire,
Nyaleti (une soeur de Stellar Path) placée dans le Morny.
Mais peut-être encore plus
Gavota une Bated Breath qui a gagné son maiden aux bras, c'est une nièce de World Ruler et Grand Vista.
Puis
Lightening Quick une Frankel famille avec le crack stayer Classic Cliche. Vainqueur en débutant avec une très belle ligne droite en venant battre du minimum un O'Brien (un frère de Wedding Vow).

 

Les Royal Lodge Stakes, c'était la première grande victoire de Frankel. Et cette année deux fils de Frankel seront en vue : Nelson, un frère d' Us Army Ranger, impressionnant deux fois en Irlande et Herculean, vainqueur en débutant, actionné toute la ligne droite mais avec de belles foulées, c'est un propre frère de Fair Eva qu'on ne peut pas le rater avec sa large liste et ses quatre balzanes hautes.

On pourra aussi se méfier de Mildenberger, un fils de Zoffany assez proche de Teenoso et Sir Percy deux vainqueurs de Derby.

Roaring Lion invaincu, mais d'une famille pure US, lointain parent de Flash Of Steel une gagnante des Guinées irlandaises. Neveu d'un Schiaparelli, mais pas le champion allemand  l'on connait..

 

Dans les Cheveley Park Stakes, c'est le grand jour pour Different League. A priori, elle n'est pas obligée de craindre spécialement Clemmie (elle l'avait  battue dans les Albany Stakes).
Threading, c'est le vrai danger, c'est une nièce de Dubai Millennium qui a gagné les Lowther Stakes plutôt facilement et qui pourrait bien imiter Hooray ou d'autres qui ont fait le doublé. Danger aussi avec Heartache une pouliche pour aller (et seulement) vite que l'on a vu dans le Robert Papin face à la future lauréate du Morny.
Dans les nouvelles pouliches encore toutes neuves et pouvant progresser, il y aura aussi
Betty F Une Frankel, d'une souche Aga Khan, c'est une nièce de Sea Of Approval.
Placée potentielle,
Madeline (même lignée que Bethrah et que la Wertheimer Fabulous Hostess).

 

Et dans les Middle Park Stakes, Infortunately devra âprement défendre son Morny face à d'autres 2 ans déjà très expérimentés comme Sioux Nation, Us Navy Flag,  Beckford et Cardshap, le fabuleux Sands Of Mali d'origine française qui pourrait bien mettre à l'honneur Panis et le Haras des Faunes.
Rajasingue (lauréat des Coventry) tentera d'amener son premier G1 à Richard Spencer.

 .  

PL PLAT - dans CHRONIQUES
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 09:02
Dancing Rain - Izzi Top

Sur la seule journée du 23 septembre, un poulain et une pouliche ont laissé de belles impressions.
L'un est l'autre ont un point commun.
Dancing Rain et Izzi Top.

Dancing Rain, la mère de la pouliche avait été battue du minimum par Izzi Top la soeur aînée du poulain dans une listed à Newbury, mais elle l'avait ensuite battue très nettement dans les Oaks.  

 
 
A Newbury,
Emaraaty, le poulain par Dubawi, une heure avant la victoire de James Garfield dans les Mill Reef Stakes, a contrôlé toute la course en gagnant sans galoper outre mesure. Ce qui, pour un poulain acquis plus de 2 milions d'€, laisse forcément entrevoir de sérieux espoirs en 2018 avec les Guinées en ligne de mire.
C'est un neveu du champion
Opera House et de l'excellent stayer Kayf Tara. Sa mère Zee Zee Top a gagné l'Opéra, c'est  la mère d'Izzi Top et Jazzi Top toutes deux secondes de l'Opéra (Izzi Top a aussi gagné les Pretty Polly Stakes et le Jean Romanet).
C'est une famille qui remonte à
Scapa Flow (1914) une jument anglaise qui produira Pharos (second du Derby, il sera étalon en France à Ouilly, sera le père de Pharis et du très influent Nearco) Fairway (double lauréat des Champion Stakes) et Fair Isle (une gagnante des Guinées), point de départ de la lignée qui conduira à Opéra House et Kayf Tara.

 

A Newmarket, Magic Lily, la pouliche par New Approach, a gagné tout aussi facilement en débutant. 
Dancing Rain, sa mère, a été acquise par Godolphin plus de 4 millions d'€.
L'histoire de son excellente lignée maternelle a commencé par l'importation en France en 1908 de
Membrilla une jument irlandaise qui produira Hallebarde (c'est une aïeule de Saonois).
Hallebarde produira
Canalette, celle qui sera à la tête d'une descendance exceptionnelle par deux de ses filles Badalona et Nica.
Par la première, via l'élevage Wertheimer, deux lauréates de Poule d'Essai verront le jour (
Torrestrella et Pearl Bracelet). Par le seconde, mère de Montenica (une gagnante du prix de Diane) et surtout de Djebellica (une gagnante des Oaks) via l'élevage de Chambure qui aura dans sa descendance Bon Mot, Cambremont et Dr Devious, soit un lauréat d'Arc, de Poule d'Essai et d'Epsom Derby.

PL PLAT - dans CHRONIQUES