21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 15:55
Prix du Jockey Club 2017

20 mai 2017

Pour le Jockey Club dans 15 jours, quelques partants à peu près sûrs avec Brametot, Al Wukair et Rivet.
Il faudra attendre le 31 mai pour connaître les supplémentés.  
Phelps Win et Recoletos sont des supplémentés potentiels et Recoletos a été engagé dans les King Edward VII sur 2400 le 23 juin (ce qui pour un fils de Whipper n'est pas à priori adapté..). 

 

Coté météo pas vraiment de grosses pluies annoncées dans les 15 jours, quelques jours très chauds avec risques d'orage mais circonscrits dans le temps.  Donc, peu de chance pour que le terrain soit très souple début juin. Ce qui orienterait plus vraisemblablement Recoletos vers Ascot. Pour Phelps Win, rien de rédhibitoire.

 

Chez André Fabre, en fonction de son choix pour Epsom (Waldgeist et/ou Akihiro, tous deux sont à 30/1 chez les books), Plumatic pour la casaque Wertheimer semble en partance pour le Jockey Club, sauf s'il a été décelé un dysfonctionnement locomoteur notoire pour justifier sa performance en demi-teinte dans le prix de Guiche. 
Graphite aurait pu être au départ du prix de Guiche mais cela n'a pas été le cas, problème ou pas, on ne sait pas. Il a le profil pour faire le Jockey Club. Mais pour Godolphin, il y a aussi Soleil Marin qu'il faudra supplémenté (il a été aussi engagé dans le Derby suisse le 25 juin). Quant à Franz Shubert, légèrement blessé après le prix La Force, il a fait une rentrée prudente dans le prix Matchem  sur 1800.

Pour les autres candidatures françaises, c'est assez flou. Normandy Eagle pour F.Head, placé dans le Noailles, impasse sur le prix de Guiche, pas une certitude.

 

Par contre chez Aidan O'Brien, les candidats potentiels sont légion. Tout dépendra de ses choix prioritaires pour Epsom. En théorie, il peut aligner chez nous Capri, Orderofthegarter, Douglas Macarthur, Yucatan, mais aussi Exemplar, The Anvil (Cliffs Of Moher est à priori orienté vers Epsom, sans doute aussi Venice Beach et/ou Wings Of Eagles).

John Gosden a deux bons candidats potentiels avec Crowned Eagle et Tartini.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 14:08
Cléopatre/Diane

Depuis la fin des années 1970, le prix Cléopâtre, qui a lieu après les prix Vanteaux et Pénélope, n'est pas celle des préparatoires supposées qui permet d'avoir la meilleure chance dans le Prix de Diane (le dernier doublé remonte à 1976 avec Pawneese). D'ailleurs, sur les quarante dernières éditions, seulement la moitié des gagnantes de ce Groupe 3 ont tenté le prix de Diane, et parmi les autres qui s'y étaient classées, deux ont gagné (Shemaka, Lypharita) et sept se sont classées seconde ou troisième. Il y a même des années où ni la gagnante ni les autres pouliches partantes dans le prix Cléopâtre n'ont été au départ du Prix de Diane (comme en 1979, 1988, 2000 et 2009). Plus récemment , le doublé a été raté de peu avec Galikova et Little Nightingale.

 

Par contre au palmarès du prix Cléopâtre, on trouve des pouliches qui sont devenues de belles poulinières. Parmi elles, Alexandrie et Brooklyn's Dance qui ont un lien Wertheimer très étroit. La première sera la mère de Poliglote alors que la seconde sera celle de la gagnante d'Arc Solemia (qui était par Poliglote).  Autre Wertheimer, il y aussi Gold Round qui sera la mère de Goldwaki et Golden Valentine mais qui est surtout la soeur aînée de Goldikova. Et au départ du Cléopâtre 2017 il y aura Terrakova la première fille de Goldikova. Comme quoi, sur le plan de l'élevage Wertheimer, le Cléopâtre est un peu devenu au fil des années un terreau naturel.

 
 
Autres très bonnes poulinières :
Wemyss Bight (également seconde du Vermeille et ayant gagné les Oaks irlandais) la mère de Beat Hollow un lauréat de Grand Prix de Paris et d'Arlington Million qui sera le père de Sea Moon et Proportional. Ainsi que Khalisa la mère de Khalkevi, Steel Princess la mère de Sarah Lynx, Vadapolina la mère de Veda (seconde de la Poule d'Essai) et Vadawina, la mère de Vadamar.

 

Cette année, Terrakova affrontera Terre la propre soeur de Trêve. Ce qui, même si ce n'est pas une grande édition, permet de donner un peu de relief à l'épreuve.

PL PLAT - dans COURSES DE GROUPE
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 17:47
Epsom Derby Trials

Pour arriver au Derby, parmi les préparatoires possibles, les plus usitées sont par ordre chronologiques les Ballysax, les Feilden Stakes, le Derby Trial d'Epsom, le Classic Trial de Sandown, le Derby Trial de Leopardstown, le Chester Vase, les Dee Stakes, le Derby Trial de Lingfield et pour finir les Dante Stakes.

 

Trouver le futur vainqueur c'est le chercher parmi les gagnants ou placés de ces épreuves, sauf bien sûr si c'est un gagnant de Guinées comme cela a été le cas pour Sea The Stars et Camelot, mais c'est un doublé qui n'est pas fréquent. Dans les années 60 il y avait eu un doublé deux années de suite avec Royal Palace et Sir Ivor, puis il avait fallu attendre vingt ans avant que Nashwan le réussisse à nouveau puis encore autant pour que Sea The Stars lui succède.

A contrario, ces dernières années, des poulains placés dans les Guinées comme Sir Percy, New Approach et Australia ont gagné le Derby. Mais cette année, peu de chance de voir le gagnant ou certains des placés des Guinées tenter Epsom si ce n'est Eminent qui s'y prépare et qui a fait l'impasse sur les Dante Stakes.

Les trois préparatoires majeures ce sont les Ballysax, le Chester Vase et les Dante Stakes, et lors des dix dernières éditions, plus de la moitié des poulains  ayant terminé aux trois premières places étaient passés par ces épreuves.

 

Le point sur les Derby Trials 2017 (avec les lauréats qui ont gagné le Derby par le passé)

 

BALLYSAX STAKES (Galileo, High Chaparral, Harzand)
Dans cette première préparatoire c'est le fils O'Brien qui bat son père avec l'ex Wachman
Rekindling. Une belle lutte avec Douglas Macarthur et Yucatan (Rekindling, Douglas Macarthur avaient participé au Critérium de Saint Cloud). 
Une chose est sûre. Ce sont trois poulains solides expérimentés avec trois pedigrees d'exception.
Douglas Macarthur est un neveu de New Approach. Une particularité pour Rekindling qui fait partie de la dernière production d'High Chaparral un lauréat de l'épreuve (même profil que So You Think 3x4 Northern Dancer) c'est un cousin d'Alexandrova de la famille de Doyoun. Yucatan est un fils de Six Perfections et donc de la famille de Miesque.

 
 
FEILDEN STAKES (Golden Horn)
Lutte entre Khalidi pour J.Gosden et Salouen deux poulains expérimentés.  Un point commun avec Jean-Luc Lagardère.
Khalidi est un High Chaparral de souche Lagardère et Salouen s'est classé second du Jean-Luc Lagardère de National Defense. A part ça, il peuvent affronter le parcours d'Epsom sans problème, mais surement pas pour le gagner.

 

INVESTEC DERBY TRIAL ()
Un nouveau venu :
Cracksman, qui a gagné son maiden à 2 ans et qui ici, après avoir eu du mal à démarrer, a donné un sacré coup de rein pour battre sur le poteau Permian un poulain qui s'était intercalé entre Coronet et Wings Of Eagles à 2 ans. 
Mais plus encore, la remarquable fin de course de
Bay Of Poets, un poulain Godolphin un peu métamorphosé qui n'avait pas prouvé grand chose à 2 ans (raison pur laquelle il n'a pas été engagé dans le Derby). 

 

CLASSIC TRIAL SANDOWN (Troy, Henbit, Shergar, Shahrastani)
Cunco devance Intern en luttant jusqu'au poteau. Intern est un ex Wachman passé chez Ralph Beckett. Il était le moins expérimenté et faisait sa rentrée (son jockey ne lui a pas demandé le maximum). Par Rip Van Winkle, de la belle famille américaine de Ciboulette (Flying Spur, Holy Roman Emperor) c'est un candidat intéressant. Les deux Frankel sont sûrement déjà un peu usés.

 

DERBY TRIAL LEOPARDSTOWN (Golden Fleece, Sinndar, Galileo, High Chaparral)
On retrouve ici
Douglas Macarthur et Yucatan qui terminent comme deux frères jumeaux sur la même ligne. Et une belle fin de course de Capri qui 50m plus loin pouvait gagner. Intéressant ce Capri (3e du Critérium de Saint-Cloud) il est de la même famille Lagardère que Khalidi par Diamonaka la mère de Diamond Green, il prouve là que c'est un vrai cheval de 2400.

 

CHESTER VASE (Henbit, Shergar, Ruler Of The Word)
Bien que que
Venice Beach ait gagné et qu'il progresse à chaque sortie, derrière lui Wings Of Eagles a commis une très belle ligne droite uniquement aux bras.
Wings Of Eagles n'avait pas été spécialement remarqué quand il avait couru le Critérium de Saint-Cloud car ce n'était sans doute un vrai 2 ans. Il faisait ici sa rentrée et a montré des progrès assez conséquents. Le troisième c'est The Anvil, juste en-dessous des meilleurs à l'âge de 2 ans. Et ce sont encore trois O'Brien.
Wings Of Eagles est un fils de Pour Moi. Il est donc un peu français car c'est aussi l'élevage de Reboursière et Montaigu et la famille  maternelle de Belle et Célébre, Valentino. 
Venice Beach c'est le frère de Danedream.

 

DEE STAKES  (Oath, Kris Kin)
Encore une fois c'est un O'Brien qui gagne,
Cliffs Of Moher. Et c'est un poulain encore tout neuf qui avait battu à 2 ans Orderofthegarter placé dans la Poule d'Essai des Poulains et c'est un petit neveu de Henrythenavigator.
Bay Of Poets est à nouveau second en terminant comme un gagnant.

 

DERBY TRIAL LINGFIELD (Teenoso, Slip Anchor, Kahyasi, High-Rise)
Best Solution gagne très facilement avec quelques coups inutiles. Beaucoup de métier pour lui, des sorties catastrophiques à Meydan, en plus un fils de Kodiac et une mère par Kingmambo, quasi aucune chance de le voir à l'arrivée à Epsom...

 
 
DANTE STAKES (Shirley Heights, Shahrastani, Reference Point, Erhaab, Benny the Dip, North Light, Motivator, Authorized, Golden Horn)
On attendait Cracksman mais celui-ci a été déclaré forfait, ce qui est surprenant (car le terrain était annoncé "good to soft") pour un Frankel d'une mère qui a gagné en France en terrain collant, et à la place on a eu
Permian celui  avec qui il avait lutté lors de sa course de rentrée.
Permian c'est un bon poulain avec du métier et déjà quatre sorties cette année (c'est la même famille que Yucatan, Six Perfections étant un cousine de sa mère) mais il n'a pas à priori le profil du champion qui va gagner à Epsom. Ceci étant dit, les suivants dont Benbatl (devancé par Eminent dans les Craven Stakes) et Crystal Ocean, un Sea The Stars famille de Topyo et Kris Kin, n'en ont pas plus le profil. Au sujet de ce dernier, avant la course, Sir M.Stoute avait d'ailleurs affirmé qu'il n'était pas de toute façon un cheval de Derby, ce qui là aussi surprenant, étant par Sea The Stars, d'une souche maternelle avec un peu de tenue. Il a aussi un point commun avec Cracksman, car issu d'une famille élevée depuis les années 90 par A.Oppenheimer qui est aussi l'éleveur et le propriétaire de Cracksman.

 

Maintenant, à deux semaines du Derby, la question est de savoir si A.O'Brien y présentera Churchill. Normalement, il attendait le résultat d'Exemplar dans les Dante Stakes pour voir s'il avait un meilleur candidat. Celui ayant été inexistant, cela pouvait renforcer sa candidature, avec le risque de le voir échouer radicalement, Churchill ayant exactement le même profil que Gleneagles. Et l'objectif de l'amener invaincu jusqu'à l'automne pourrait plus facilement être atteint en passant par les Guinées irlandaises et les St James avec l'option de l'allonger un peu ensuite.
Maintenant il a aussi quelques candidats à potentiel comme Cliffs Of Moher, Wings Of Eagles et Venice Beach, voire Capri qui peuvent le suppléer dans un Derby sans épouvantail.

PL PLAT - dans COURSES DE GROUPE
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 11:57
Deauville 13 et 14 mai 2017

Pour cette dernière édition des Poules à Deauville, les surprises et les déceptions n'ont pas manquées. Si, dans certains cas, le terrain annoncé très souple samedi, un peu moins le dimanche a posé problème (la piste a été scrupuleusement par auscultée par les jockeys anglais et irlandais), dans d'autres, il semble évident que les ambitions affichées n'ont pas été confirmées.

       
Surprise donc, à commencer chez les Pouliches avec la surprenante
Précieuse qui a un peu sur-performé dans un terrain souple à l'excès, étant par Tamayuz un pur miler, un fils de Nayef qui était d'une mère par Nureyev de la prestigieuse famille maternelle de Highclere, mais aussi un Tamayuz neveu d'Anabaa Blue. Côté maternel c'est une famille d'origine Strauss qui a souvent visé  la Poule d'Essai. Sa mère Zut Alors comme sa grand-mère Zeiting avec sa soeur Dollep Up, toutes les trois entraînées par Robert Collet. Il fallait bien que cela arrive un jour, et en terrain très souple de préférence. Ce samedi, toutes les conditions étaient réunies pour qu'elle réussisse, mais l'opportunité ne se représentera pas souvent cet été et aller au-delà du mile serait se mettre en danger.  Plusieurs options pour elle, tenter les Coronation Stakes à Ascot ou le Jean Prat contre les mâles, puis le Rothschid. De beaux défis.
Sinon, confirmation du potentiel d'
Heuristique et Wajnah (prétendantes naturelles pour le Sandringham).  Pour Via Ravenna terrain trop souple pour elle,  pas sûr que cela soit une question de distance, et aussi pour Senga qui ne déploie des foulées correctes qu'en bon terrain.

 

Chez les poulains, la surprise a failli venir de Le Brivido qui n'a été battu que par l'extrême témérité de Brametot et le jusqu'au boutisme de son jockey. Derrière eux, l'écart est notoire, et devancer aussi facilement un poulain comme Rivet dénote de la qualité de leur performance.
Pour Brametot, le choix cornélien sera de choisir entre les St James Palace ou le Jockey Club. Si JC.Rouget opte pour ce dernier, il y retrouvera Rivet et surtout Al Wukair. Et si tel est le cas, vu son aptitude à la lutte et au terrain, on est obligé de penser un peu aux Champion Stakes.

 
Inns Of Court, décevant mais pas de façon définitive, Mankib n'est qu'un bon poulain, National Defense devrait rester sur 1200-1400 (à voir ce qu'il pourrait tenter d'ici le Maurice de Gheest pour infirmer cette suspicion de 3 ans ordinaire) et Spotify, à nette distance des duellistes, devra trouver désormais la bonne distance lui permettant de trouver sa voie (et ne pas se fier à la fausse bonne impression de sa victoire sur 1900 psf, redescendre en-dessous de 1600 sera peut-être plus opportun).

 

Durant ce weekend, les anglais ont pris quelques belles places. Pour J.Gosden, Coronet préférant le bon terrain devrait poursuivre à  Royal Ascot ou dans les Oaks, Aidan O'Brien a un peu visé à côté de a cible, mais dans le Saint-Alary, la victoire Godolphin de Sobetsu a été incontestable, et Vue Fantastique bonne seconde devrait tenter le prix de Diane à nouveau face à Sobetsu avant de continuer aux Etats-Unis pour Martin Schwartz.

Prix Saint-Alary/Prix de Diane : beaucoup de pouliches ont participé aux deux épreuves mais les doublés ne sont pas si fréquents, d'ailleurs, on en dénombre seulement trois ces vingt dernières années (Zainta, Sarafina, Stacelita) alors qu'il n'y en avait eu autant durant les années 80 (Harbour, Lacovia, Indian Skimmer). Beaucoup ont manqué de chance en terminant secondes des deux épreuves et la dernière ayant bien réussi en gagnant le Saint-Alary et se classant troisième dans le Diane c'est Silasol en 2013.
Pour
Vue Fantastique, elle devra prouver qu'elle peut faire aussi bien que Northern Trick, Jolypha et Bright Sky.

Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches
Poule d'Essai des Pouliches

Poule d'Essai des Pouliches

Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains
Poule d'Essai des Poulains

Poule d'Essai des Poulains

Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary
Prix Saint-Alary

Prix Saint-Alary

PL PLAT - dans CHRONIQUES
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 20:30
Poules d'Essai 2017

Des anglais et Aidan O'Brien au départ de nos Poules ce n'est pas nouveau. Ces quarante dernières années ils ont présenté environ 250 poulains et pouliches au départ pour un total de 14 victoires et 46 podiums. Cette année, ils seront un plus nombreux que l'année dernière. Aidan O'Brien en présente cinq avec l'espoir légitime de réitérer l'exploit récent des Guinées.

 

Chez les pouliches, Senga est la pouliche qui a confirmé son talent dans La Grotte mais une grosse interrogation sur le fait qu'elle puisse aller vite en terrain très souple.
Toulifaut a généré du doute lors de sa rentrée et j'ai toujours pensé qu'elle n'avait pas l'envergure pour gagner.
Ensuite, Via Ravenna, Wajnah sont les pouliches à potentiel, invaincues, sur lesquelles on compte pour lutter jusqu'au poteau et pour être les possibles égales de La Cressonière et Qemah.

Via Ravenna c'est un prix Imprudence emporté sûrement, en venant à l'extérieur et se rabattant vers la lice, devant une Thais qui n'a pas été bousculée. Wajnah a pour elle cet a-priori très favorable d'avoir battu plutôt facilement la seconde de la Grotte. 
Heuristique laisse perplexe, intercalée entre deux anglaises assez moyennes dans la Camargo, c'est une pouliche qu'il faut sans cesse porter aux bras, motiver avec la cravache, ce qui n'est pas tout  fait le signe d'un potentiel énorme.
Car derrière, c'est de l'a peu-près, avec Précieuse, Gokena, Amaani ou Festive (un caprice).

Charm Appeal je l'aime bien, elle a pour aiëule Dushka, une gagnante du Diane élevée par François Dupré dont la descendance s'est malheureusement un peu diluée et éparpillée sans produire de grandes choses pendant un demi-siècle.  Mais cela me semble un peu juste et un peu trop tôt.

 
Pour Aidan O'Brien, il y a une
Roly Poly polyvalente et solide sans doute moins talentueuse que sa mère, une Smoulder peu précoce et laborieuse et une Rain Godess (au début entraînée par D.Wachman) qui progresse au fil des semaines et qui aurait pu se placer dans les Guinées (peut-être la plus dangereuse).

 

Chez les anglaises, entre une Asidious Alexander dont la performance dans le Calvados lui permet d'espérer une belle place et les deux Haggas, Cristal Fizz invaincue, l'antithèse du profil de Besharah et Sea Of Grace dont le niveau est déjà situé (sa 4e mère est la mère de Sagaro un gagnant de l'Ascot Gold Cup), on a là trois pouliches tout à fait capables de terminer dans les trois premières.
Reste
Delectation,  une pure anglaise mais entraînée depuis peu en Allemagne, c'est une Delegator invaincue famille avec Little Wolf un grand stayer des années 80 lauréat de l'Ascot Gold Cup. Attention, c'est une excellente pouliche, elle avait gagné arrêtée son groupe à 2 ans et elle vient de battre facilement une pouliche qui avait devancé Heuristique à Saint-Cloud.

Poules d'Essai 2017

Chez les poulains, Brametot est le candidat naturel, sa victoire dans le Fontainebleau n'étant pas de celle d'une performance surjouée. Perdant quelques longueurs au départ, il a été poussé aux bras jusqu'au poteau sans que Spotify ne puisse le contrer. 
Quant à
National Defense, avoir été battu par Al Wukair n'a rien de déshonorant, même si on pouvait espérer mieux de la part d'un gagnant de Lagardère ayant étrillé l'opposition. Toujours la suspicion d'un 2 ans ayant évolué d'une façon trop ordinaire pour se hisser vers les sommets classiques. L'heure de vérité pour lui.
Inns Of Court, Mankib ont le profil de poulains volontairement préservés pour être de vrais 3 ans progressant entre le printemps et l'été.
African Ride, je ne crois pas que cela puisse faire mieux que 4-5e.
Le Brivido n'est pas là par hasard. C'est un Siyouni invaincu sur 1200-1300, sera encore meilleur sur 1600 et il est d'une belle famille élevée par Simone Del Duca dont la casaque avait brillé avec Herbager et Soltikoff dans les années 60.

 

Pour Aidan O'Brien, dommage qu'il ait retiré Caravaggio mais tout de même deux représentants costauds . Programmé depuis un certain temps pour être au départ ici, Orderofthegarter est un sacré numéro, pas un vrai 2 ans, mais cette année, il n'a connu aucune opposition en Irlande. C'est exactement le même profil que Rhododendron la récente seconde des Guinées.
Peace Envoy, lui, a du métier, va vite mais on n'est pas sûr qu'il tienne 1600. Il a été acheté en France aux ventes yearlings d'octobre. Sa 4e mère Charming Alibi est la mère de la championne Dahlia
 

Et pour finir parmi les anglais, Rivet le gagnant du Racing Post Trophy et second d'Eminent dans les Craven Stakes, un gagnant en puissance, ainsi que South Seas annoncé au départ depuis un certain temps, un poulain qui avait devancé le second du Lagardère, puis second du Critérium International, mais dont la rentrée sur la piste All Weather de Newcastle a été moyenne. 
Salsabeel, c'est le second atout Godolphin, c'est une ancienne famille Aga Khan qui ne laisse pas indifférent (celle de Sendawar) dont l'une des branches est passée chez Darley dans les années 90 avec de bons produits comme Maiden Tower et Affidavit. Pour autant, il n'a pas vraiment  le profil d'un champion, au mieux il sera 4-5eme.

Et le supplémenté King's Gift dont l'entraineur a du penser que son poulain, ayant terminé à six longueurs de Barney Roy, doit faire mieux que se rembourser.

 

Une très belle édition chez les poulains, supérieure à celle des pouliches.

Brametot, Inns Of Court, National Defense, Mankib devront montrer une classe supérieure pour pouvoir se mesurer à Rivet, Orderofthegarter, South Seas et Peace Envoy.

PL PLAT - dans CHRONIQUES