25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 20:00
Sussex, Nassau Stakes 2016

Ces Sussex 2016 vont être le théâtre d'une confrontation peu fréquente entre les deux vainqueurs des Guinées (Galileo Gold, Awtaad) et celui de notre Poule d'Essai (The Gurkha). Face à eux quelques milers baroudeurs qui paraissent presque inoffensifs parmi lesquels Toormore qui avait fait une bonne rentrée mais qui a ensuite subi la supériorité de Belardo et Tepin, Lightning Spear (pas ridicule à Ascot) mais dont la dernière victoire est un modeste handicap et Gabrial, lointain rejeton d'une souche Wildenstein ayant été capable (quand même..) de devancer Integral et Gleneagles.
Par contre, peu de chances avec
So Beloved un frère de Deportivo.
Quant à
Kodi Bear il persiste au plus haut niveau pour essayer de faire au mieux 3-4eme.
Toutefois, intrigante la présence de
Richard Pankhurst, un Gosden convalescent (de la famille d'Al Bahathri et Haafhd) qui a fait une bonne rentrée sans avoir été malmené (attention : à 2 ans il avait battu celui qui gagnera les Phoenix Stakes).

Et même si c'est moins le cas ces 20 dernières années, les 3 ans dominent généralement les Sussex, ce qui sera encore le cas cette année (en l'absence de Solow).
Pour
Galileo Gold, un enjeu majeur, celui d'imiter Frankel et Henrythenavigator (enchaîner Guinées, St James, Sussex). Pour Awtaad, l'en empêcher et prouver que le puissance développée au Curragh n'était pas que celle d'une accoutumance à la piste.
Quant aux vainqueurs de la Poule d'Essai, deux poulains ont affronté deux lauréats des Guinées irlandaises dans les Sussex. Confrontation n'ayant rien donné de probant, Aussie Rules ayant terminé 4eme devant Araafa, et Victory Note dernier loin de Tarascon seulement 7eme.
The Gurkha devrait faire nettement mieux.

PL PLAT - dans CHRONIQUES
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 19:03

Grand Prix de Paris : Mont Ormel, un héritage Boussac
Il est en effet issu de la prestigieuse famille Boussac qui remonte à Banshee, une pouliche qui gagnera la Poule d'Essai pour le compte de Herman B. Duryea le grand éleveur américain. A la mort de celui-ci il y a tout juste un demi-siècle, Marcel Boussac rachétera son élevage français. Puis l'Aga Khan à son tour fera l'acquisition de l'élevage Boussac et c'est avec ses meilleures poulinières qu'il fera naître Akiyda, Darshaan et Sinndar. Une famille d'exception, ce qui ne pouvait pas échapper à Sylvain Vidal qui ira acheter la mère de Mont Ormel en Irlande.

 

GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor

Prix Eugène Adam : Heshem devant Ultra, Spectroscope et Raseed.
Heshem est d'une famille américaine, celle d'Astronomer Royal (ils ont la même quatrième mère Viva La Vivi). C'est le frère de Xanadou qui a gagné le prix Paul de Moussac et qui a été vendu à Hong Kong après s'être placé dans le Jean Prat.

GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor

Prix Messidor : Vadamos est peut-être pour André Fabre un petit Manduro de substitution mais avec lui il va viser néanmoins le Jacques Le Marois. Vadamos, c'est aussi une souche Aga Khan, celle de Valixir qui avait gagné en son temps le prix Messidor et s'était placé dans le Jacques le Marois de Dubawi. Quant à Dariyan, pour se préparer en vue de York, faute de programme adapté pour les chevaux d'âge sur 2000m, il a fait un "bon" galop derrière le modeste Shutterbug (lui aussi issu d'une souche Aga Khan/Dupré, celle de Natroun, Vereva et Valanour)..

GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
GP Paris, Prix Eugène Adam, Messidor
PL PLAT - dans CHRONIQUES
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 12:04
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016
Déjeuner sur l'herbe 2016

Maisons-Laffitte 17 juillet 2016

PL PLAT - dans CHRONIQUES
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 21:28
Mekhtaal

Mekhtaal

Dans le GP de Paris, Mekhtaal n'aura pas la partie facile. Lauréat d'un prix Hocquart très faible, mais remarqué dans le Jockey Club, l'épreuve semble faite pour lui. En théorie car il va affronter l'ex prétendant de Derby Cloth Of Stars lauréat du prix La Force (dernier doublé par Vespone quant le GP était sur 2000) et du prix Greffhule (dernier doublé par Peintre Célébre).
Le prix de l'Avre censé y préparer joue son rôle avec
Talismanic et Spring Master. Talismanic battu par Apilobar (mais en lourd) et bon placé du Jockey Club qui aimerait un terrain souple, Springmaster, lauréat ensuite du prix du Lys (même si sa soeur Coquerelle n'a vait pas été au-delà de 2000) mais qui suit un parcours cohérent.
Maniaco tout neuf, tardif, un fils de Plumania (forfait dans le prix du Lys) peut surprendre.
Mont Ormel vise à priori un peu haut surtout sans avoir de vraie garantie de tenue.

Les deux opposants sérieux c'est
Beacon Rock. Sa récente performance à Royal Ascot vers ce qui aurait pu le conduire vers les King George contre Postponed, est bonne sans pour autant faire de lui un épouvantail. C'est un frère de Wedding Wow et surtout un neveu de Dylan Thomas.
Ainsi que
Red Verdon, l'invité de dernière minute (qui avait été déjà supplémenté à Epsom) un poulain coriace qui sous-évalue peut-être ses adversaires.
 

PL PLAT
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 15:19
Zelzal

Zelzal

Rapport inégal dans cette édition 2016 du Prix Jean Prat avec seulement deux français (prétendants sérieux) opposés à six étrangers.
Quant à savoir si
Zelzal a la capacité d'assumer un rôle majeur ici, rien n'est sûr, la ligne du Paul de Moussac n'étant pas de celle à faire de lui un miler de premier ordre. Idem pour Alignement.
Par contre
Nemoralia qui est trés bien située dans la hierarchie européenne des pouliches (supérieure aux mâles) est de celle à être la première pouliche à gagner l'épreuve (et faire ainsi mieux que Silvermine et Pitasia touts deux secondes de la version sur 1800). Et face à elle, Spectre va devoir confirmer la ligne de La Cressonnière.
Stormy Antarctic, le lauréat des Craven Stakes, très décevant dans les Guinées, doit refaire surface.
First Selection qui est de la même famille que Law Society et qui vient chercher ici un lot de consolation prétendument facile, a mis à mal la ligne de la Poule d'Essai des Poulains dans les St James.
Zonderland vient aussi chercher la facilité et Degas (qui a la même arrière grand-mère qu'Animal Kingdom..) visera une 3-4e place.

PL PLAT - dans CHRONIQUES

English