10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 20:27
George Washington (Photograph: Julian Herbert/Getty Images)

George Washington (Photograph: Julian Herbert/Getty Images)

Beautiful Morning (source : http://www.b2yor.co.uk)

Beautiful Morning (source : http://www.b2yor.co.uk)

Entraînée par Luca Cumani, la 2 ans Beautiful Morning (Galileo) a gagné son maiden à York en août 2015 puis s'est plutôt bien comportée dans les Fillies' Mile bien qu'assez loin de l'inatteignable Minding. C'est une bonne pouliche avec une large liste en tête qui a été achetée plus de 800.000€ en Irlande et elle est engagée dans les Guinées et les Oaks.
C'est le premier produit de
Date With Destiny (née un 4 février 2008) qui, entrainée par R.Hannon, a connu une carrière brève mais honorable en se plaçant dans les Rockfel Stakes à 2 ans.

Date With Destiny est surtout une exception car elle est le seul et unique produit du malchanceux George Washington.

Entraîné par Aidan O'Brien, George Washington, qui était par Danehill, a été un 2 ans spectaculaire enchaînant des victoires en Irlande dans les Railway, Phoenix et National Stakes. A 3 ans, il a été ensuite directement engagé dans les Guinées, qu'il gagnera facilement, puis ratera le doublé en Irlande face à Araafa contre lequel il prendra sa revanche plus tard dans les Queen Elizabeth II Stakes. Après une première tentative infructueuse dans la Breeders' Cup Classic, il sera décidé de l'envoyer au Haras mais sera rapidement déclaré infertile alors que son camarade de promotion et d'entraînement Dylan Thomas (aussi par Danehill et contre lequel il n'a jamais été confronté) qui avait fait sien le Derby et les Champion Stakes en Irlande, était promis à pousuivre sa carrière à 4 ans (ce qu'il fera brillamment en gagnant le Ganay, les King George, les Irish Champion Stakes et pour finir l'Arc).

Quant à Glorious George, son retour fut plus modeste et moins tonitruant jusqu'à cette image tragique de sa silhouette chancelante (et de son euthanasie lugubre sur le dirt fangeux) une heure après que Dylan Thomas ait très mal couru dans la Breeder's Cup Turf (Dylan Thomas est entré ensuite au Haras en 2008, a produit quelques gagnants de Groupes 1 mais depuis 2014 a été reconverti pour produire sur l'obstacle).
George Washington (dont la mère Bordighera était une Wildenstein) avait été élevé par Gretchen and Roy Jackson, les mêmes éleveurs que Barbaro, ce poulain qui s'était griévement blessé dans les Preakness Stakes et qui avait du être euthanasié plusieurs mois après malgré d'ultimes tentatives de sauvetage.

Du côté maternel,
Date With Destiny a des origines françaises par sa mère Flawlessly (élevage de Fernand Krief, exportée en Irlande en 2001) qui a produit Flawly 2e du Prix de Royaumont et d'un Groupe 1 à Belmont Park (ce sera la mère de Best Name) et Ombre Légère une gagnante du Prix Pénélope. Sa grand-mère Pauvresse (d'origine Rothschild) est la mère de Video Rock qui deviendra un grand étalon pour l'obstacle. Elle a aussi une aïeule commune avec Sicambre et Lagunette.

La fin dramatique de
George Washington a investi Date With Destiny d'une responsabilité énorme dans son rôle d'héritière et de poulinière. Pour l'instant, sa petite première Beautiful Morning a plutôt bien réussi son examen de passage et peut devenir une bonne pouliche avec la tenue escomptée pour jouer un rôle intéressant dans les Oaks. Si elle n'y parvient pas il faudra alors compter sur sa soeur cadette née en 2015 de Nathaniel, un fils de Galileo qui a commencé la monte en 2013. 

PL AT - dans CHRONIQUES
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 09:08
Etalons : la lignée mâle

Un point sur la lignée mâle des étalons en Europe et aux Etats-Unis

Sur l'ensemble des 100 meilleurs étalons de chacun de ces continents, la moitié est de la lignée de Northern Dancer, un quart est celle de Native Dancer, le quart restant étant principalement celle de Nasrullah.
En Europe, Northern Dancer est largement majoritaire (65%) par rapport à Native Dancer (20%) et Nasrullah (10%).
Aux Etats-Unis, Northern Dancer et Native Dancer sont représentés chacun pour un tiers des étalons et Nasrullah un peu moins (20%).

Concernant la lignée de
Northern Dancer en Europe, Sadler's Wells (l'illustre chef de race Coolmore) tend à perdre de plus en plus de son influence, celle-ci maintenant étant assurée principalement par Galileo son digne successeur, certes, producteur incontournable (qui entame sa quinzième saison de monte) mais sur qui pèse un doute sur sa capacité à produire un réel continuateur digne de ce nom, même si Teofilo produit bien et si New Approach semble à priori sur la bonne voie (d'autres comme Roderic O'Connor, Nathaniel, Gleneagles, Australia ont commencé leur saison de monte récemment). Le problème c'est cette obnubilation de Coolmore à vouloir exclusivement promouvoir à outrance Galileo, qui dilue la qualité du produit malgré l'excellence de la jumenterie dont il dispose.
Et c'est dire aussi la responsabilité qui pèse désormais sur
Frankel pour proroger l'héritage hors du clan Coolmore (en ce sens, voir aussi K.Abdullah sortir un champion avec Galileo et une fille de Danehill aura été un des événements des plus atypiques en matière d'élevage ).
Sadler's Wells c'est bien sûr aussi Montjeu mais ses fils Motivator, Hurricane Run et Authorized peinent à convaincre, et In The Wings ne subsiste que par son fils Singspiel qui n'a pas encore produit de continuateur probant. Il y a donc bien là comme un début de fin de règne si Galileo pourtant si prédominant ne parvient pas à assurer une descendance capable de marquer la première moitié de ce siècle.

Par contre
Danzig est largement présent chez les meilleurs étalons européens (plus du tiers) surtout par son fils Danehill qui, bien qu'ayant disparu prématurément à l'âge de 17 ans, intensifie son influence avec une dizaine de continuateurs parmi les meilleurs comme Dansili, Fastnet Rock, Rock Of Gibraltar, Exceed And Excel, Holy Roman Emperor, Kodiac, Cacique.., mais aussi par Green Desert avec les trois étalons majeurs et très prisés que sont Oasis Dream, Invincible Spirit et Cape Cross.
Malheureusement peu de fils de
Danehill stationnés en France, mais il en existe au moins un, prometteur, Elvstroem (le frère du champion Haradasun et proche d'Highland Reel) qui va commencer la monte au Petit Tellier pour un tarif dix fois inférieur à ce qui était demandé pour Redoute's Choice reparti en Australie après avoir fait la monte à Bonneval pendant deux ans. Sont stationnés aussi des fils de Danehill Dancer et Danetime (Air Chief Marshal, Planteur, Myboycharlie) qui tenteront de faire aussi bien que Mastercraftman.
Quant à
Nureyev, il ne survit que par Pivotal et son fils vieillissant Kyllachy qui ne produit que des bolides. Par chance, son plus grand continuateur se situe en France via Siyouni en passe de devenir l'étalon vedette pour les dix prochaines années, et vraisemblablement capable de faire de très bons chevaux sur distances intermédiaires (Falco ayant pour sa part irrémédiablement déçu).

En Europe, la lignée de
Native Dancer (essentiellement via Mr Prospector) est portée par l'intouchable Dubawi ainsi que par Halling, Iffraaj, Zamindar, Dutch Art, Raven's Pass, Medican ou Nayef. En France on a American Post et Muhtathir, deux valeurs sûres, mais sans le sang de Mr Prospector.

Quant à la descendance mâle assez minoritaire de
Nasrullah, c'est Dalakhani qui va la porter désormais à Bonneval, après avoir passé douze ans en Irlande. C'est d'ailleurs également en France que l'on compte deux de ses meilleurs héritiers avec Le Havre et Kendargent et à un degré moindre Silver Frost...la robe grise majoritaire étant due à la lignée de Grey Sovereign.

Aux Etats-Unis,
Northern Dancer est majoritairement présent par Storm Bird qui y a été importé après avoir été un bon 2 ans en Irlande et un 3 ans malchanceux, des soucis de santé récurrents l'empêchant de tenter le Derby (il avait même été envisagé dans l'Arc). S'il doit son influence outre-Atlantique c'est surtout à son fils Storm Cat. Celui-ci n'a pas beaucoup couru, étant lui aussi contrarié par des problèmes de santé, mais il sera le père d'étalons importants comme Giant's Causeway, Tale Of The Cat, Bernstein, Forest Wildcat (qui produira Harlan's Holiday) ou encore Hennessy (le grand père de Scat Daddy)
Danzig est très peu présent. Seulement quelques continuateurs avec Hard Spun, Exchange Rate et le décevant Big Brown.
Quant à
Sadler's Wells, il n'est présent que par son fils El Prado mais c'est à lui qu'on doit deux des meilleurs étalons US actuels (Medaglia d'Oro et Kitten's Joy). El Prado n'avait été qu'un bon 2 ans en Irlande puis avait été ensuite rapidement exporté.
Dans cette lignée,
Vice Regent (encore un cheval n'ayant quasiment pas couru) qui était d'une fille par Menetrier, un François Dupré importé par EP.Taylor, et qui produira Deputy Minister, le père d'Awesome Again.
Par contre pas de trace de
Danehill, encore moins de Galileo (pour Coolmore Magician n'a commencé la monte qu'en 2015, et c'est un pari intéressant).

Pour
Native Dancer, le représentant le plus influent c'est Mr Prospector (l'incontestable chef de race pour les quelques décennies à venir) qui a produit Smart Strike, Gone West, Kingmambo, Machiavellian, Fappiano et leurs continuateurs Curlin, Speightstown, Elusive Quality, Lemon Drop Kid, Street Cry, Unbridled'S Song, Pionnerof The Nile, Candy Ride, ce qui se fait de mieux ..

Quant à
Nasrullah, beaucoup mieux représenté qu'en Europe, il est principalement porté par A.P.Indy (Malibu Moon, Bernardini, Flatter, Congrats..) et minoritairement par Pulpit le père de Tapit.
En marge de ces trois lignées on trouve quelques descendants de
Royal Charger (More Than Ready, Arch) un cheval ayant gagné les Queen Anne Stakes en Angleterre et ayant été importé par George D. Widener, ainsi que de Man O'War (Tiznow) qui aura eu finalement assez peu d'influence sur l'élevage américain.

Dans les 10 ans à venir, il est fort probable qu'une amplification de l'influence de
Danehill (effet à la fois qualitatif et quantitatif, Danehill ayant régulièrement sailli plus de 300 juments par an..) tende à intensifier un profil d'étalons majoritairement destiné à produire des chevaux limités au mile (exception faite pour Dansili et de son fils Zoffany) et que Galileo ne parvienne pas à produire quelques continuateurs de premier plan capables de maintenir le sang de Sadler's Wells dans les lignées mâles, et si tel est la cas, cela prouverait de plus en plus qu'un étalon de "distance classique" prédominant dans l'élevage aurait tendance à appauvrir sur le long terme.
La tendance à venir sera peut-être celle imprimée par
Green Desert avec de nouveaux étalons comme Sea The Stars, Golden Horn, Kingman, Charm Spirit..

Concernant les apports de sang entre les deux continents, si l'élevage américain a fait un bond spectaculaire dés les années 50 grace à l'importation massive d'étalons et de poulinières en partie commencée au début du siècle dernier , les importations portent désormais sur de futurs étalons potentiels ayant le profil (porteur le plus souvent de sang US) pour s'adapter au rythme des courses américaines, là où la vitesse se déploye sur un seul temps pour s'éteindre au poteau des 1800m.

En Europe, dans les années 50, le sang américain a été très convoité (Relic). S'en suivirent des importations (Riverman, Lyphard..). Et dans les années 70, des chevaux élevés aux USA comme Nijinsky et Mill Reef impressionneront sur le gazon européen. Mais désormais, ce n'est plus le cas, la tendance est plutôt à importer de bons chevaux australiens.

PL AT - dans ELEVAGE
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 19:44
Etalons (Irl, Gb, Fr) : Year to Stud 2013-2016
Etalons (Irl, Gb, Fr) : Year to Stud 2013-2016
Etalons (Irl, Gb, Fr) : Year to Stud 2013-2016
Etalons (Irl, Gb, Fr) : Year to Stud 2013-2016
PL AT
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 17:56
Du parc d'étalons en Europe (et d'Intello)

En France, quatre étalons ont désormais un prix de saillie supérieur à 20.000€. Siyouni et Le Havre qui sont déjà confirmés avec une production de très bonne qualité par le biais d'une jumenterie plutôt supérieure à la moyenne mais qui sont intrinsèquement, car offrant un minimum de tenue, condamnés à ne pas livrer un gagnant d'Arc. Ainsi que Charm Spirit et Intello dont les premiers produits seront vus l'année prochaine.

En France on compte beaucoup sur Intello (Galileo x mère par Danehill) désormais stationné au Quesnay après avoir fait deux années à Cheveley Park où il a sailli 250 juments. Dix de ses foals ont été vendus à un prix moyen de 60.000€. Pour ses produits nés en 2015 qui seront vus en France, on trouve des frères de Kocab, Tiganello, Bocaiuva, Gloomy Sunday, Mutin, Mille Et Mille. Suit derrière, un peu surcoté, dopé par la précocité de ses produits, Kendargent qui livrera bien un jour une Poule d'Essai avec la jumenterie adaptée.
Sinon,
Manduro, Authorized, Sinndar, Orpen bien que passés de mode, restent de potentiels pourvoyeurs de champions. A suivre aussi les premiers Rajsaman (Linamix) et Youmzain (Sinndar) qui, pour un cheval si talentueux sur les pistes, pourrait bien surprendre avec un apport de vitesse (Pivotal, Oasis Dream ou Anabaa...).
La bonne nouvelle, c'est également l'arrivée de
Dalakhani et Makfi à Bonneval.

Outre-Manche le parc est tout autre. Concernant le nombre d'étalons offrant leurs services à plus de 20.000€, en Irlande on en compte une vingtaine avec les incontournables
GalileoSea The Stars et Invincible Spirit et en Angleterre on en compte une dizaine avec au sommet Dubawi et Frankel.
Cette année, Frankel sera bien évidemment l'objet de toutes les attentions avec ses premiers produits à fouler le gazon dont certains côtoierons ceux aussi débutants d'Excelebration, Nathaniel, So You Think, Fame And Glory, Power et Sepoy.

A la différence de la France, le renouvellement du parc est important avec un panel plutôt large sur les saillies à plus de 5.000€. Un quart du parc en Irlande et en Angleterre est constitué de nouveaux étalons ayant commencé la monte en 2014 ou après et en 2015 et 2016, ce sont pas moins d'une quarantaine d'étalons qui ont commencé ou commenceront à faire la monte. Parmi eux, Kingman, Toronado, Muhaarar, Golden Horn, Australia, Make Believe, Ivawood, Gleneagles, Free Eagle..


Concernant la part des étalons influents, en Angleterre et en Irlande, pendant qu'on propose pas moins d'une dizaine de fils de Galileo et autant de Danehill, en France ceux-ci ne sont représentés, pour Galileo, que par Soldier Of Fortune, Galiway et Cima de Triomphe (en plus d'Intello) et pour Danehill seulement par quelques uns de ses fils comme avec Prince Of Gibraltar, Planteur, Myboycharlie et Air Chief Marshall. Donc, un écart qui se creuse en matière d'influence notoire et d'intégration du sang des meilleurs chefs de race.

C'est la raison pour laquelle
Intello est l'opportunité de révéler un possible futur grand étalon pour l'élevage français. Enfin peut-être, car la trahison ultime serait de voir un de ses fils nés en Angleterre survoler les classiques de Newmarket et d'Epsom. Eventualité toujours probable car il a sailli à Cheveley Park près d'une vingtaine de gagnantes de Groupe et tout autant de mères de gagnants de Groupe..
Pour cela, il faudra attendre l'automne 2017, au moment où pourrait bien débuter Tardif un de ses propres frères né le 29 mai 2015...

PL AT - dans ELEVAGE
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 12:24
Frankel (ses premiers 2 ans)

Frankel entre 2010 et 2012 c'est
en quelques chiffres :
-une succession ininterrompue de 14 victoires de 2 à 4 ans pour un total de 76 longueurs d'avance sur l'ensemble de ses dauphins
-un tableau de chasse qui compte 13 champions titulaires de 39 victoires de G1.
en impressions durables :
-la façon dont Tom Queally s'amuse de Nathaniel lors de ses débuts
-les International Stakes où il ridiculise St Nicholas Abbey, Farhh, Twice Over et Planteur (la preuve flagrante qu'il aurait fait suffoquer Solemia et Orfevre dans l'Arc)
-les Guinées où il désagrège le peloton

2016 : ses premiers 2 ans vont nous donner les premiers indices de sa capacité à devenir le futur grand continuateur de Galileo (ils ont tout juste 10 ans d'écart). 
Pour cela, la jumenterie ne pouvait qu'être haut de gamme et beaucoup de championnes comme Danedream, Midday, Dar Re Mi, Zagora, Alexander Goldrun... ont fait le déplacement à Banstead Manor. Parmi cette première production particulièrement choyée, une dizaine de frères, soeurs de lauréats ayant gagné entre autres Poules d'Essai, Jockey Club, Diane, Vermeille, Opéra, Guinées, Oaks et Preakness Stakes. Et des neveux, nièces tout autant prestigieux, parmi lesquels deux neveux de gagnants d'Arc (Sinndar et Sagamix).
La jumenterie pour la cuvée 2015 a été également sous le signe de l'excellence avec de nouvelles venues illustres comme Sariska, Vodka, Zarkava, Zenda, Dream Peace, Giofra, Proportional.

Pour sa première production, l'étalon père de mère le mieux représenté est le récemment disparu
Kingmambo (père de mère entre autres de Camelot, Duke Of Marmalade, Midday mais aussi de Ruler Of The World qui était par Galileo). Puis Darshaan, l'un des pères de mère les plus utilisés après Danehill pour aller à Galileo, qui déjà a donné High Chaparral, Telescope, Milan, Greek Dance, Septimus avec le sang de Sadler's Wells. Ce même Sadlers' Wells qui apparait dans le filigrane de quelques produits pour un inbreeding intéressant, notamment avec une fille de Clepsydra qui est de la même famille que Twice Over, un fils de Drifting affilié au champion japonais Shinko Forest et une fille de Song proche de la souche Aga Khan/Boussac de Nishapour, ainsi qu'avec Montjeu par un fils de Piping neveu de Sagamix et une fille de Take The Hint arrière petit fille d'All At Sea affiliée au crack américain Damascus et à Twice Over. A noter que les deux pouliches de la même famille que Twice Over seront entraînées par André Fabre.
De l'inbreeding aussi avec
Danehill et son continuateur Danehill Dancer notamment avec une fille de Dancing Rain une gagnante des Oaks qui peut faire aussi bien que Minding (Galileo x Lillie Langtry) récente lauréate des Fillies' Mile.

Tous ne sont pas encore déclarés à l'entraînement (la majorité devrait tenter d'impressionner principalement en Angleterre à Newmarket et Ascot pour leurs débuts) mais parmi ceux qui le sont, on trouve chez John Gosden une soeur de Midday et un fils de Dar Re Mi, chez André Fabre en plus des deux pouliches pré-citées, un frère de Naaqoos, une soeur de Lope de Vega et un fils de Zagora et chez Sir Michael Stoute, une fille de Midday.
Aidan O' Brien entraînera le frère de Make Believe.

PL AT - dans ELEVAGE

Liens